Accueil >> Université >> Composantes d'enseignement >> UFR Arts et Médias

Préparer sa candidature en MASTER Cinéma et Audiovisuel

Vous devez en premier lieu vérifier de quelle procédure de candidature vous dépendez. Vous le découvrirez en consultant la page suivante :

PROCEDURE ETUDES EN FRANCE

Si vous dépendez de la procédure Etudes en France (EEF), rendez-vous sur le site Campus France.org dès le mois d'octobre pour la rentrée de septembre l'année suivante.

PLATEFORME NATIONALE MonMaster.gouv

POUR TOUTES LES CANDIDATURES EN MASTER 1
à l'exception :
- Des candidat.e.s concerné.e.s par la procédure Etudes en France (voir ci-dessus)
- Des candidats relevant de la formation continue (candidats devant justifier de leur assiduité en formation auprès d’un tiers : organisme financeur, Pôle Emploi, Transition Pro, Rectorat…OU inscrits à Pôle Emploi en tant que demandeurs d’emploi OU en contrat de professionnalisation)⇒ consultez la page du service formation continue

La prochaine campagne de candidature MonMaster.gouv est prévue du 22 mars au 18 avril 2023

Utilisez  les modèles de la rubrique "Documents utiles" (à droite sur un ordinateur, en bas sur smartphone et tablette), ou ceux fournis directement sur la plateforme, pour la rédaction de votre projet et la fiche récapitulative de candidature.

alerte Monmaster
Attention,
différents problèmes techniques touchent la plateforme Monmaster :

Des pièces justificatives normalement facultatives apparaissent par erreur comme étant obligatoires
. Il s'agit de :

- L'attestation d'engagement étudiant (problème présent pour le parcours IMACS)
- L'attestation d'expérience professionnelle en cours (problème présent pour le parcours IMACS)
- Le test de langue française, obligatoire uniquement pour les non-francophones titulaires de diplômes étrangers (problème présent pour les quatre parcours)

Merci d'intégrer un papier libre mentionnant que vous n'êtes pas concerné.e si tel est le cas, afin de pouvoir confirmer votre candidature.

Par ailleurs, le projet de mémoire apparait deux fois. Vous pouvez, soit le télécharger deux fois, soit utiliser le conseil indiqué ci-dessus pour l'un des deux items.

Enfin, le numéro de dossier n'est pas obligatoire. Si vous ne savez pas où le trouver, laissez le champ libre.

PLATEFORME eCandidat

POUR LES CANDIDATURES DIRECTES EN MASTER 2 (concerne les candidat.e.s titulaires ou en préparation d'un niveau Master 1)
- à l'exception des candidat.e.s concerné.e.s par la procédure Etudes en France (voir ci-dessus)

La prochaine campagne de candidature eCandidat est prévue du 3 au 25 avril 2023

Utilisez  les modèles de la rubrique "Documents utiles" (à droite sur un ordinateur, en bas sur smartphone et tablette), ou ceux fournis directement sur la plateforme, pour la rédaction de votre projet et la fiche récapitulative de candidature.

Le master Cinéma et Audiovisuel propose 4 parcours

distincts à finalités différentes :

  Etudes cinématographiques et audiovisuelles

  IMACS - International master in Audiovisual and Cinema Studies

➔  Didactique de l'image : Création d'outils pédagogiques et art de la transmission

  Production audiovisuelle et éditorialisation

Consultez attentivement l'onglet admission de chacun des parcours pour connaître les pré-requis et attendus d'une candidature.

Vous pouvez candidater à l’un ou à plusieurs de ces parcours selon votre projet professionnel.
Attention : il est inutile et contreproductif de candidater aux quatre parcours si vous n'avez pas un réel projet, adapté et réfléchi, pour chacun d'entre eux. Le dossier présenté doit démontrer votre motivation pour les spécificités de ces derniers.

Le dossier de candidature

sera constitué par (liste sujette à modification) :

L’ensemble de vos relevés de notes depuis le baccalauréat inclus (traduction assermentée obligatoire pour les diplômes étrangers)

Une attestation de niveau de langue française C1 minimum (DALF C1, TCF complet, y compris les épreuves facultatives) pour les candidats non francophones titulaires de diplômes étrangers

➢   Un CV synthétique

   Une fiche récapitulative de candidature (fournie lors de la connexion)

   Et selon les parcours :

  Etudes cinématographiques et audiovisuelles : Une lettre de motivation expliquant votre projet et les raisons du choix du parcours (1 page maximum) ET un projet de mémoire détaillé comprenant notamment une problématique, un corpus de recherche, des pistes de réflexion et une bibliographie (de 5 000 à 15 000 signes au maximum - voir documents utiles à droite).

   IMACS : Une lettre de motivation expliquant votre projet et les raisons du choix du parcours (1 page maximum) ET un projet de mémoire détaillé comprenant notamment une problématique, un corpus de recherche, des pistes de réflexion et une bibliographie (de 5 000 à 15 000 signes au maximum - voir documents utiles à droite).

Didactique de l'image : Une lettre de motivation expliquant les raisons du choix du parcours ET une présentation de votre projet de mémoire détaillé (comprenant une problématique, un corpus/terrain, des pistes de réflexion et une bibliographie exploratoire) lié à votre projet professionnel, comprenant vos ambitions de lieu(x) de stage ou d'alternance (de 5 000 à 15 000 signes au maximum - voir documents utiles à droite).

  Production audiovisuelle et éditorialisation : Une lettre de motivation expliquant les raisons du choix du parcours "Production audiovisuelle et éditorialisation" (1 page maximum) ET une présentation de votre projet de mémoire détaillé comprenant une problématique en lien avec l'industrie cinématographique ou audiovisuelle, des pistes de réflexion et une bibliographie indicative (de 5 000 à 15 000 signes au maximum - voir documents utiles à droite).

Les dossiers incomplets ou qui ne respecteront pas les consignes données ne seront pas étudiés par la commission.


Le projet de mémoire

est un élément essentiel de votre dossier de candidature.

Quelques conseils pour son élaboration :
  • Le master demande beaucoup plus d'autonomie à l'étudiant(e) que les années de licence. Il exige donc de l'étudiant(e) des compétences en termes de recherches bibliographiques, de lectures théoriques, de rédaction (niveau de langue, écriture académique), de travail de recherche.
  • Veillez à l'originalité et à la précision du sujet proposé. Des sujets comme "L'enfant au cinéma" ou "Le cinéma sur Internet", par exemple, sont beaucoup trop larges et trop vagues pour un mémoire de master. A vous de trouver le corpus, l'angle, les délimitations qui précisent au mieux votre projet et rassure un potentiel directeur sur le caractère à la fois réalisable et inédit de votre recherche. Pour des exemples de sujets de mémoires soutenus, vous pouvez consulter le portail HAL-DUMAS, où vous trouverez une liste de mémoires de cinéma soutenus et ayant obtenu les mentions Bien ou Très Bien ces dernières années. Vous pouvez enfin consulter cet article, pour lequel plusieurs enseignants du Master Cinéma et Audiovisuel de Paris 3 ont été interviewés.
  • Soignez l'écriture et la présentation de votre demande que vous aurez pris soin de relire. Elle sera déterminante.
  • Attention : c'est un projet de mémoire que vous soumettez à un.e directeur/trice de recherche. Si celui-ci accepte de diriger votre travail, votre projet n’est pas gravé dans le marbre, et il peut bien sûr évoluer par la suite dans le dialogue pédagogique entre l'enseignant.e-chercheur.se et l'étudiant.e. Mais dans une certaine mesure seulement : une fois votre projet accepté par un.e directeur/trice de recherche, il faut vous y tenir pour l’essentiel. Si vous décidez de changer radicalement de sujet, le/la directeur/trice est en droit de refuser la direction de recherche.
  • Vous trouverez également des conseils dans ce document rédigé par M.Gaudin, enseignant-chercheur titulaire du département cinéma et audiovisuel : conseils pour l'élaboration d'un projet de recherche [PDF - 310 Ko].
  • Des exemples de sujets soutenus ces dernières années sont disponibles dans la rubrique documents utiles.

Proposer votre projet à un/une directeur/trice de recherche

Il n’y a pas d’admission possible sans qu’un.e directeur/trice de recherche ait choisi votre projet lors de la commission dédiée, et ce, quelle que soit la qualité de votre dossier.
Ne négligez pas la rédaction et le contenu de votre projet de recherche !

Nous vous proposons de nous indiquer trois souhaits au maximum de directeurs/trices de vos travaux via le document word sur lequel vous devez obligatoirement rédiger votre projet. Vous pouvez choisir d'indiquer des souhaits différents selon chaque parcours dans lesquels vous postulez. Ce "gabarit" est disponible sur cette page, dans la rubrique "documents utiles" et sera également fourni sur la plateforme de candidature (à l'exception de la plateforme Campus France).
 
Attention,  la commission d'admission peut choisir de vous attribuer une direction en dehors des souhaits émis, si le choix lui semble plus adapté.

Qui peut diriger vos travaux de recherche en Master Cinéma et Audiovisuel ?

- Les enseignants-chercheurs de l’équipe pédagogique du master Cinéma et Audiovisuel de la Sorbonne Nouvelle (voir plus bas)

- Certains des directeurs de recherche rattachés à l’IRCAV (Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel), qui regroupe la plupart des enseignants-chercheurs du département et d’autres.

Voir liste sur le site de la Sorbonne Nouvelle :

http://www.univ-paris3.fr/ircav-institut-de-recherche-sur-le-cinema-et-l-audiovisuel-ea-185-3445.kjsp

- Un « professionnel associé » titulaire d’une thèse de doctorat ou d’une habilitation à diriger des recherches.

Les enseignants-chercheurs titulaires du département Cinéma et Audiovisuel

Plus d'informations en cliquant sur le nom le cas échéant.

Joël AUGROS

Économie du cinéma et de l'audiovisuel. Histoire économique et politique du cinéma et de l'audiovisuel. Économie du cinéma hollywoodien. Études comparatives des économies des cinémas mondiaux. Marketing du cinéma, publics et marchés.

Histoire économique et culturelle des jeux vidéo. Analyse vidéoludique. Game studies. Histoire de l'industrie vidéographique et des pratiques de la vidéo domestique. Approches trans-médiatiques : analyse de contenus et de politiques éditoriales. Fiction industrialisée.

Dominique BOUGEROL

Histoire juridique des industries cinématographique et audiovisuelle. Règles encadrant la création, la production et la diffusion des images animées. Problématiques liées aux nouveaux médias (acteurs virtuels, financement participatif, fan fictions et web collaboratif, œuvres transformatives...). Rapports entre concepts esthétiques et notions juridiques.

Perrine BOUTIN

Théories du cinéma et de l’audiovisuel dans une perspective didactique : médiation et transmission. Histoire des politiques culturelles. Études de réception. Esthétique du cinéma et de l'audiovisuel : figures de l’enfance et de l’adolescence au cinéma.

Nicole BRENEZ

Théorie du visuel. Esthétique du cinéma et de l'audiovisuel. Théorie et histoire des avant-gardes filmiques. Méthodologies de l’analyse filmique. Histoires et pratiques de la programmation.

Teresa CASTRO

Approches anthropologiques du cinéma et des images. Approches féministes du cinéma et des images. Approches postcoloniales du cinéma et des images. Histoire et esthétique du cinéma documentaire et de non-fiction. Histoire des formes filmiques. Rapports humains et non-humains au cinéma et dans les médias. Théories du cinéma, des images et de la culture visuelle.

Théorie et esthétique du cinéma et de l’audiovisuel. Histoire et esthétique des formes filmiques (montage, contrepoint audiovisuel entre autres). Cinéma et art contemporain, cinéma et musique, cinéma et danse. Expanded cinema, dispositifs et installations vidéo. Précinéma et attraction. Cinématographies de l’Inde, exotismes et études décoloniales et subalternes. Didactique des images.

Esthétique du cinéma et de l'audiovisuel. Théories du cinéma et des formes filmiques. Cinéma et philosophie. L'espace au cinéma et dans les arts. Relations images-sons (bruits, voix, musique) dans les films et les productions audiovisuelles. Histoire et esthétique du vidéoclip musical. Cinémas d'auteurs contemporains.

Evgenia GIANNOURI

Esthétique du cinéma et de l'audiovisuel. Relations du cinéma avec les autres arts et médias. Théories de l'animation des images, images photo filmiques. Cinémas documentaires et arts visuels. Analyse du film. Analyse comparée des images. Histoire des formes filmiques, histoire et esthétique de la lenteur au cinéma. Étude de motifs : la marche, l'exil, la maison. Écriture de l’espace au cinéma (lieux et paysages). Cinéma grec contemporain.

Martin GOUTTE

Théorie, histoire et esthétique du cinéma documentaire. Représentations audiovisuelles de l’histoire et des sociétés. Formes du témoignage audiovisuel. Analyse de films. Liens entre audiovisuel et sciences humaines.

Kira KITSOPANIDOU

Stratégies des entreprises dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et des nouveaux médias (production, diffusion, ventes internationales). Le marketing du cinéma. Cinéma, audiovisuel et internationalisation. Socio-économie des séries, écriture sérielle et recommandation en ligne. Plateformes numériques, pratiques participatives des publics et nouveaux modèles de production/financement de la création audiovisuelle. Histoire économique, politique et technique du cinéma et de l’audiovisuel. Métiers du cinéma et de l’audiovisuel (approche socio-économique, historique et culturelle).

Barbara LABORDE

Théories du cinéma et de l’audiovisuel (analyse filmique, perspectives didactiques). Télévision française (approche contextuelle), histoire (des origines aux mutations contemporaines), dispositifs, programmes, usages. Internet et nouveaux médias : approches culturelles, sociologie des médias, publics et pratiques culturelles.

Sébastien LAYERLE

Cinéma et histoire - Écriture de l'histoire au cinéma - Cinéma, politique, idéologie - Cinéma militant - Cinéma documentaire - Cinéma amateur - Cinéma français, années 1960-1970 - Histoire sociale et culturelle du cinéma - Histoire des techniques du cinéma et de l’audiovisuel.

Raphaëlle MOINE

Théorie et histoire des genres. Approches culturelles, cultural gender et star studies. Cinémas de genre, cinémas populaires. Interactions cinéma hollywoodien / cinéma français. Transferts culturels et médiatiques.

Thomas PILLARD

Histoire culturelle et approches culturelles (cultural, gender, star et fan studies). Histoire et archives du cinéma et de la télévision en France. Cinémas populaires et cultures médiatiques (genres, stars, presse spécialisée). Industrie, métiers et techniques. Études de réception (cinéphilies et sériephilies, discours critiques et ordinaires, pratiques culturelles et médiatiques des publics audiovisuels).

Aurélie PINTO

Économie et histoire de l’exploitation. Socio-économie du documentaire. Sociologie des publics. Transition numérique et diffusion cinématographique. Métiers des intermédiaires du marché cinématographique. Politiques publiques du cinéma et de l’audiovisuel. « Indépendance » et industries culturelles (comparaisons France-Etats-Unis). Sociologie visuelle.

Raquel SCHEFER

Histoire des formes filmiques. Cinéma militant et engagé. Cinéma anticolonial, postcolonial et décolonial. Cinéma d’avant-garde et expérimental. Cinémas non-hégémoniques. Esthétique et politique. Modernisme et primitivisme. Cinéma et rituel. Autoreprésentation et co-représentation. Remploi d’archives.

Emmanuel SIETY

Esthétique du cinéma et de l'audiovisuel. Méthodologie et pratique de l’analyse de films. Théories du cinéma. Le cinéma et les arts. La perception des images. La matière des images. Les paramètres de création.

Antonio SOMAINI

Théorie et esthétique du cinéma, de la photographie et des médias. Théorie et histoire des images et de la culture visuelle. Théories et pratiques du montage dans les années 1920 et 1930. La haute et la basse définition des images. Culture visuelle et nouvelles technologies (Machine Vision, traitement algorithmique des images). Cinéma, histoire de l'art, art contemporain. Cinéma, installations, expositions.

Guillaume SOULEZ

Théorie du cinéma. Analyse de films et documents audiovisuels (« délibération des images »). Télévision (histoire, formats, expérimentation, séries, documentaires) et Internet (webdocumentaires). Études de réception (cinéma, télévision). Morphologie des médias (archéologie des médias, intermédialité).

Matthias STEINLE

Film documentaire, docu fiction, documenteur. Cinéma/télévision allemand(e). Anthropologie visuelle. Cinéma burlesque, comédie cinématographique. Film de guerre, guerre et média.

François THOMAS

Critique génétique. Analyse du jeu d'acteur. Le son et la musique. Cinéma hollywoodien classique. Les collaborateurs de création (scénaristes, techniciens, compositeurs). Analyse formelle (décor, lumière et cadre, montage…). Les versions multiples d'un même film.

Laurent VÉRAY

Histoire du cinéma (documentaire et fiction), des origines à nos jours, et rapports entre cinéma et histoire. Étude des cinéastes, des cinématographies et des acteurs/actrices de l'époque du muet. Historiographie du cinéma. Analyse des représentations audiovisuelles de l’histoire, des mises en scène de la guerre. Questions de la conservation et de la restauration des images animées, de l’usage des archives (films et non-films) et de la valorisation du patrimoine cinématographique.

Ana VINUELA

Économie et histoire des industries du cinéma, de l’audiovisuel et des nouveaux médias. Stratégies d’internationalisation dans le cinéma français contemporain. Cinéma européen et cinémas du monde (aspects économiques). Politiques cinématographiques et audiovisuelles. Coproduction. Distribution. Exportation. Les métiers de la production et de la distribution. Festivals et marchés de films.

 

mise à jour le 17 avril 2023


Plus de détails sur les enseignements

IMPORTANT


Consultez régulièrement l'adresse mail que vous avez renseignée dans votre dossier de candidature

Informations générales

RAPPEL : Avec la loi du 23 décembre 2016 portant adaptation du deuxième cycle de l'enseignement supérieur français au système Licence-Master-Doctorat, le cursus conduisant au diplôme national de master est un cursus de 4 semestres (donc sans sélection intermédiaire à l’intérieur d’un même parcours) qui repose sur un processus de recrutement à l'entrée dans le cursus. L’entrée directe en 2e année reste toutefois possible , sur candidature également et selon les places disponibles.