EA 2288 >> EA 2288 - DILTEC >> Présentation >> LAPAD

Centre de recherche

LAPAD - Littératures sans frontières : Approches poétiques, anthropologiques et didactiques

Mél :
olivier.lumbroso@univ-paris3.fr
Structure(s) de rattachement :
DILTEC - Didactique des langues, des textes et des cultures - EA 2288

Composition de l'équipe


Présentation

La thématique proposée par le groupe offre au sein du DILTEC une dimension essentielle de la recherche en didactique des langues : celle qui renvoie à la dimension littéraire et culturelle, souvent peu prise en compte sur les plans tout à la fois théorique et pratique de l’enseignement / apprentissage des langues. L’inscription durable de ces aspects au sein d’une équipe relevant majoritairement des sciences du langage est une spécificité remarquable de l’EA 2288. Par ailleurs, il faut souligner le caractère pluridisciplinaire des recherches conduites en didactique de la littérature, toutes traversées par un souci poétique et anthropologique, qu’elles abordent - en fonction des chercheurs - les métamorphoses de la littérature à l’ère de la mondialisation, les processus de création, les performances du corps et de la voix, la langue littéraire et les questions stylistiques, les arts de la scène et de l’image. 

Présentation des axes de recherche

 1- Performativité et réflexivité avec les littératures en didactique des langues et des cultures 

 A rebours d’un enfermement dans des cadres prescriptifs ou des méthodes d’enseignement qui confinent à la recette pédagogique, les recherches s’orientent davantage vers une observation minutieuse des expériences et des relations sensibles, sensorielles, corporelles et réflexives aux formes littéraires, abordées dans leurs diversités de genres, de supports, de valeurs, de circuits de diffusion et d’enjeux symboliques et idéologiques. Sans pour autant nier le rôle des étayages qu’offrent à l’apprenant les gestes du formateur, il s’agit d’interroger la pertinence de son action au sein des dynamiques expérientielles d’apprentissage et de développement du sujet, supposant d’interroger la relation de l’enseignant à ces matériaux que sont les traces de la créativité et de l’oralité en lecture / écriture, les manifestations corporelles, l’expressivité et la vocalité associées aux performances de lectures incarnées. Les apports théoriques de cet axe visent aussi à nourrir la réflexion dans le domaine de la formation des professeurs de Français Langue Etrangère et Seconde.

 2- Les littératures dans les manuels de FLE et d’apprentissage des langues : états des lieux, histoires, pratiques et enjeux géopolitiques.

 Les notions de « corpus » et de « pratiques » pédagogiques se métamorphosent à une échelle planétaire mais avec des variations locales, selon des logiques créatives souvent foisonnantes, proches du « braconnage » (Michel de Certeau, 1980). Ces développements qui échappent largement au contrôle s’opposent aux normes et aux canons définis, organisés et hiérarchisés par les manuels scolaires, à l’évidence plus sécurisants, mais souvent mis en cause aujourd’hui par les prescripteurs mêmes. À la charnière de ces deux pôles (le manuel / le document dit « authentique »), on étudiera aussi les corpus littéraires et les pratiques innovantes présentés dans les manuels numériques interactifs et ouverts désormais massivement présents sur le marché de l’édition de nombreux pays.

 3- Littératures en relation : imaginaires et passages dans les mondialisations et les nouveaux médias

 La didactique du Français Langue Etrangère doit elle-même tenir compte des différents types de contextes culturels, éducatifs et géopolitiques, en intégrant à sa réflexion comparatiste les notions d’« échelle », de « variation », « tension », ou encore de « porosité », afin de penser le local et le global en restant au plus près des acteurs, engagés dans des pratiques du dire, lire, écrire, à la fois historicisées, situées et incarnées, permettant de comprendre comment les individus et les sociétés s’inventent et se reconnaissent aujourd’hui en littérature. Certains travaux de doctorant(e)s participent de ces expérimentations et innovations didactiques contextualisées, souvent dans des perspectives plurilingues.


Informations complémentaires

Réalisations et projets collectifs
  • Depuis 2008-2009, organisation d'un séminaire de recherche (4 réunions par an) : thèmes travaillés : lecture et FLE, et notamment « lire en langue étrangère », études culturelles et mondialisation, Image  (fixe et animée) et FLE.
  • Une journée d'étude a eu lieu le 15 octobre 2014: "Paroles possibles- Pratiques des langues en didactique des langues et des cultures" (O. Lumbroso et S.  Martin). (La vidéo de la journée d'étude).

mise à jour le 29 novembre 2016


Membres du groupe



Membres associés