Accueil >> Recherche >> Unités de Recherche

Unité de recherche (EA UMR...)

IRET - Institut de Recherche en Etudes Théâtrales - EA 3959

Adresse :
Université Sorbonne Nouvelle
MAISON DE LA RECHERCHE
Bureau A114
4, rue des irlandais
75005 PARIS
Mél :
arnaud.rykner@neuf.fr
Sur Internet :
http://iret.fr/
Structure(s) de rattachement :
ED 267 - Arts & Médias

PortraitsIRET.jpg

Composition de l'équipe


Liste des membres titulaires : voir encadré, colonne de droite

Heritier des fondateurs de la discipline (Jacques Scherer, Bernard Dort, Anne Ubersfeld...), l’Institut de Recherche en Études Théâtrales (IRET – EA 3959) est une Unité intégralement consacrée à la recherche en études théâtrales, dont tous les membres relèvent de la 18e section du CNU (Arts) - trait spécifique et unique au sein des universités françaises. L’Unité résulte de la réunion en 2005 de deux équipes : Le Centre de recherche sur la théorie et l’histoire du théâtre, équipe fondée en 1983 par Jacques Scherer (EA 183) ; Le Groupe de recherche sur la poétique du drame contemporain, fondé en 1996 par Jean-Pierre Sarrazac (EA 3420). Depuis cette réunion, l’ambition qui anime l’IRET est de couvrir, autant qu’il est possible, les champs fondamentaux de la recherche en Études Théâtrales, en appréhendant le théâtre dans la perspective des arts et en tenant compte de son contexte sociétal, soit, prioritairement :

  • La prise en charge de la mémoire du théâtre, transhistorique et transnationale, en se dotant des outils numériques nécessaires à la constitution de corpus et de bases de données. La prise en compte de la mise en scène contemporaine donne à cette perspective historiographique son arrimage à l’actualité du spectacle vivant, tandis que les actions scientifiques engagées (séminaires, colloques, publications) contribuent à l’approfondissement des connaissances en histoire générale du théâtre – en plaçant un accent spécifique sur la dimension scénique, professionnelle et institutionnelle du spectacle.
  • La prise en compte systématique des approches théoriques ou analytiques, pluridisciplinaires et contemporaines, susceptibles d’éclairer la nature, la fonction et l’évolution, tant artistique que sociétale, du théâtre et du spectacle vivant : philosophie, histoire, anthropologie, esthétique, poétique, rhétorique, littérature, économie, sociologie des lieux et institutions théâtrales, muséographie sont ainsi les disciplines, non limitatives, qui viennent nourrir la réflexion théorique et analytique des membres de l’IRET.
  • L’observation critique de la création et des pratiques du spectacle vivant (scènes et écritures), appréhendée tant dans ses enjeux théoriques (poétiques du texte et de la scène) que dans sa dimension incarnée et performative (corps, voix, scénographie). L’interaction du spectacle avec la cité, les enjeux esthétiques, économiques, sociaux et politiques tiennent une place majeure dans cette approche qui prend également en compte la spécificité des aires géographiques.

Du point de vue institutionnel, l’IRET est partie intégrante du dispositif de recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle. Etroitement associé à la Théâtrothèque Gaston Baty et partie prenante de la valorisation de ses fonds de recherche, il relève de l’Ecole doctorale Arts & Médias (ED 267), aux côtés des Unités de recherche en Cinéma et Audiovisuel, Communication, et Médiation culturelle, avec lesquelles elle croise, au fil des contrats, programmes de recherche, séminaires doctoraux et Universités d’été européennes.

 


Présentation

 Seule unité de recherche en France à se consacrer intégralement aux Etudes théâtrales, l’IRET (dont tous les membres relèvent de la 18e section du CNU) s’attache à couvrir, autant qu’il est possible, les champs fondamentaux de la discipline. L’équipe fait ainsi porter ses recherches sur la globalité du fait théâtral, en appréhendant le théâtre dans la perspective des arts et en tenant compte de son contexte sociétal et de ses effets sur la société (dimensions politique, environnementale et de genres notamment).

- La prise en charge de la mémoire du théâtre, transhistorique et transnationale, en se dotant des outils numériques nécessaires à la constitution de corpus et de bases de données, lui permet de travailler à la compréhension des formes passées et présentes du théâtre. La prise en compte de la mise en scène contemporaine donne ainsi à cette perspective historiographique son arrimage à l’actualité du spectacle vivant, tandis que les actions scientifiques engagées (séminaires, colloques, publications) contribuent à l’approfondissement des connaissances en histoire générale du théâtre — en plaçant un accent spécifique sur la dimension scénique, professionnelle et institutionnelle du spectacle.

- La prise en compte systématique des approches théoriques ou analytiques, pluridisciplinaires et contemporaines, susceptibles d’éclairer la nature, la fonction et l’évolution, tant artistique que sociétale, du théâtre et du spectacle vivant est au cœur des approches croisées qu’elle s’attache à mettre en œuvre et en interne, et en partenariat avec d’autres unités ou d’autres universités : philosophie, histoire, anthropologie, esthétique, poétique, rhétorique, littérature, économie, sociologie des lieux et institutions théâtrales, muséographie sont ainsi les disciplines, non limitatives, qui viennent nourrir la réflexion théorique et analytique des membres de l’IRET.

- L’observation critique de la création et des pratiques du spectacle vivant (scènes et écritures), appréhendée tant dans ses enjeux théoriques (poétiques du texte et de la scène) que dans sa dimension incarnée et performative (corps, voix, scénographie) favorise son insertion et ses interactions dans et avec son environnement sociétal. L’interaction du spectacle avec la cité, les enjeux esthétiques, économiques, sociaux et politiques tiennent une place majeure dans cette approche qui prend également en compte la spécificité des aires géographiques.

Ces différentes thématiques se déclinent à travers une série de programmes regroupés en trois axes, chaque programme donnant lieu à diverses actions dont on trouvera l'annonce dans le calendrier prévisionnel annuel (ci-contre, colonne de droite), auxquelles s'ajoutent les différentes actions déclinant deux projets fédérateurs (le "Chantier Serreau" et le "Corvin.net"), l'ensemble alimentant et bénéficiant de diverses collections documentaires et bases de donnée, selon le schéma organisationnel suivant :

Activités scientifiques

Calendrier prévisionnel pour 2024 [PDF - 212 Ko]

Parmi nos derniers colloques et journées d'études :

Chantier Serreau, #5 : colloque international "Césaire/Serreau : une rencontre au coeur d'un champ théâtral caribéen", 24, 25, 26 avril 2024, Fort-de-France, en partenariat avec l'Université des Antilles.
 
Journée " [PDF - 1 Mo]Le Théâtre antique, une répertoire pour aujourd'hui" [PDF - 1 Mo], 2 avril 2022, INHA, 14h-17h15. Présentation de la base de données  Théâtre antique en France (responsable Romain Piana).

Publications

Quelques-unes de nos publications :
  • La collection "Esthétique(s) jazz : la scène et les images" aux éditions Passage(s)  dernier volume paru :

Equipements

 Théâtre antique en France (responsable Romain Piana), base de données des mises en scène du théâtre grec et romain depuis le XIXe siècle.

mise à jour le 16 mai 2024


Soutenances

Actualités des doctorants

Dans le cadre de la nouvelle émission "La pause thèse" de Christophe Dilys, le 5 juillet 2022, Jeanne Zaepffel a présenté sur France Musique sa thèse sur Peter Brook qu'elle prépare sous la direction d'Alessandro di Profio et Georges Banu.