Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

Vie étudiante

Retour avec François Rancillac, directeur du Théâtre de l'Aquarium, sur le projet "Scénoscope"

le 29 juin 2011

Dans le cadre du Master "Métiers de la production théâtrale"

FRancillac  copyright Régis Nardoux
  • Pouvez-vous vous présenter?
Je suis metteur en scène : passionné par les textes, les histoires-mondes à raconter au public le plus divers, je rassemble toute une équipe de compagnons de travail (comédiens, concepteurs, techniciens, ...), en espérant qu'ensemble nous serons plus riches, plus inventifs pour transmettre aux spectateurs les questions, l'émotion, la poésie, l'imaginaire et la pensée sensible portés par telle ou telle pièce...
 
Daniel Urrutiaguer a été un parfait ambassadeur pour nous suggérer d'engager en apprentissage un étudiant du Master professionnel "Métiers de la production théâtrale" et me proposer en particulier de parrainer la promotion sortante, Scénoscope compris. L'un et l'autre nous a convaincu : donc acte!
 
  • Quel a été votre rôle par rapport aux étudiants?
 Je leur ai très simplement raconté les enjeux de mon projet au Théâtre de l'Aquarium et plus particulièrement de cette saison (axée sur "théâtre et politique"). Comme ces étudiants sont finauds, ils ont judicieusement choisi de s'incruster au sein du Festival des Écoles du théâtre public pour y aménager leur Scénoscope, et y poser, à leur façon, à leur endroit de réflexion propre, des questions liant création et politique.
 
  • Comment a fonctionné le travail entre l'équipe du Théâtre de l'Aquarium et le groupe d'étudiants?

Après une rencontre avec tous les étudiants au Centre universitaire Censier, nous avons surtout travaillé en dialogue avec les différents délégués (au projet, à la communication, à la coordination,...) venus régulièrement à l'Aquarium pour faire état de leur avancée du Scénoscope. Nous avons chaque fois réagi, abondé, confirmé, infirmé, requestionné les propositions en cours, afin qu'elles soient organiques avec le Festival des Écoles, avec nos contraintes et nos moyens, avec aussi le contexte si particulier de La Cartoucherie. Le projet est donc bien celui des étudiants, mais il a pu parfaitement s'inscrire dans le nôtre, de manière cohérente et respectueuse des deux parties.
 

  • Quelles qualités particulières avez-vous trouvé chez eux?

L'écoute et une réelle disponibilité, malgré des emplois du temps bien chargés de toute part. Le regard sur l'Aquarium a toujours été attentif et bienveillant, appelant donc à la réciproque.
 

  • Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants du Master "Métiers de la production théâtrale"  qui auront eux aussi à travailler en collaboration avec un théâtre ?

Difficile... De rester soi, quoiqu'il arrive, de défendre ce pour quoi ils ont choisi ce métier, tout en s'inscrivant en connivence avec les projets respectifs du théâtre qui les accueillera. Et ne jamais oublier l'essentiel de leur mission : la rencontre entre les œuvres et les spectateurs.
 

  • Quels conseils donneriez-vous à nos étudiants pour leur avenir professionnel ?

Dans un monde de la culture qui se durcit et renonce parfois (souvent?) à ses valeurs essentielles au nom de la survie, à ne jamais se laisser gagner par le cynisme, l'impuissance ou le goût du pouvoir à tout crin (fatidique!).


Type :
Portrait

mise à jour le 15 octobre 2015