Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR Arts et Médias

Portrait de Joanna Lorblanchet

le 7 décembre 2018

Rencontre avec Joanna Lorblanchet, diplômée du Master 2 Tourisme Culturel et Territoires : Ingénieurie de projets, et qui travaille maintenant à Film France

Photo de Joanna Lorblanchet
  • Quel a été votre parcours à la Sorbonne Nouvelle ? 

Je suis arrivée à la Sorbonne Nouvelle en Master 1 Conception et Direction de projets culturels après une année sabbatique à l’étranger. J’ai poursuivi en Master 2 Tourisme Culturel et Territoires : ingénierie de projets 

Dès le Master 1, je me suis intéressée au ciné-tourisme, phénomène de tourisme sur les lieux de tournage. J’ai eu la chance d’effectuer mon stage de fin d’étude à Film France, la commission nationale du film, qui assure la promotion des tournages et de la post-production en France. Et d’être embauchée en suivant !  

  • Quel est votre poste actuel ? Pouvez-vous décrire votre fonction ? 

Aujourd’hui je travaille à Film France en tant que chargée de mission Attractivité. 

Je m’occupe de deux bases de données : une base nationale de lieux de tournage à destination des professionnels, et une base grand public “Ça s’est tourné près de chez vous” qui référence les films et séries tournés sur le territoire et dévoile leurs lieux de tournage.  

Je suis également toutes les questions ciné-tourisme, et développe notamment les Balades Film France, des parcours libres et gratuits qui mettent en valeur les lieux de tournage emblématiques de certains films autour d’une ville ou d’un territoire précis, et invitent à (re)découvrir ces lieux sous un regard cinématographique.

  • Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ? 

J’ai vraiment la chance de travailler dans le domaine qui me plaît. Tous les jours je découvre des lieux et paysages magnifiques de France. Lorsque je regarde un film, je me demande où celui-ci a été tourné, et je trouve ça passionnant. C’est une nouvelle manière de découvrir des territoires et de les mettre en valeur. En France, le ciné-tourisme en est encore à ses débuts, mais depuis maintenant presque 3 ans que je suis à Film France, je vois l’intérêt grandissant qu’il suscite et surtout je vois tout ce qu’il reste encore à faire ou à inventer.

  • Avez-vous fait un séjour à l'étranger dans le cadre de vos études ? 

En suivant un cursus court lors de mes premières années d’études, je n’avais pas la possibilité de partir à l’étranger dans un cadre universitaire. C’est pour cela que j’ai voulu faire une année de césure entre ma licence professionnelle et mon master à la Sorbonne  Nouvelle.  

Et c’est d’ailleurs cette année-là qui a donné du sens à mes deux dernières années d’études, en me donnant envie de m’orienter vers le tourisme culturel, et plus particulièrement le ciné-tourisme.

  • En quoi votre formation vous aide toujours aujourd'hui ?  

Je travaille vraiment dans le milieu du cinéma, mais je pense que ma casquette tourisme me permet parfois de voir les choses sous un angle différent et développer nos actions ciné-tourisme avec cohérence.

  • Quelles sont vos ambitions professionnelles ? Avez-vous un projet pour l'avenir ? 

Faire de la France une destination ciné-touristique. J’aimerais vraiment réussir à créer cette dynamique là à l’échelle nationale, du moins y participer. Entre temps, il y a tout un travail de mise en valeur des synergies entre territoire et cinéma, afin de sensibiliser les territoires à l’accueil des tournages et les productions aux retombées touristiques qu’elles peuvent engendrer.

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle ? 

Si je ne devais donner qu’un seul conseil aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle, ce serait de croire en leur projet, de se tourner vers ce qu’ils aiment faire. De bien choisir leur stage et leur mémoire en fonction de cela. Pour l’anecdote, le ciné-tourisme est devenu une évidence pour moi en master 1, lorsqu’on m’a demandé de trouver un sujet de mémoire qui allait me plaire vraiment, car j’allais y passer du temps. Le mémoire m’a permis de devenir experte sur le sujet, de me démarquer des autres étudiants, et finalement d’arriver où j’en suis aujourd’hui.


Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 19 décembre 2018