Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR Arts et Médias

Portrait d'Eric Jouvenaux

le 15 mai 2019

Rencontre avec Eric Jouvenaux, diplômé de la Licence Information et Communication, Community Manager au Musée d'Orsay, et tuteur d'une étudiante de la Sorbonne Nouvelle en apprentissage au Musée d'Orsay

Photo d'Eric Jouvenaux
  • Quel a été votre parcours au sein de la Sorbonne Nouvelle ?

Je suis entré à la Sorbonne Nouvelle après mon bac, en 1989, pour intégrer le cursus du LAEC (Lettres, Arts, Expression, et Communication, cursus maintenant appelé Licence Information - Communication) qui était à l'époque une formation assez récente.

Le programme des cours permettait aux étudiants sortant du secondaire de s'ouvrir à de nouveaux univers, avec des matières telles que la sémiologie, l'anthropologie, l'écriture ou encore le cinéma... Je n'avais pas encore de projet professionnel bien défini, sinon le désir de travailler dans la presse ou dans la culture, et cet enseignement très pluridisciplinaire me convenait tout à fait.

J'ai poursuivi mon cursus jusqu'à la Licence (bac +3), spécialisation Communication, tout en entamant la dernière année un double-cursus en Histoire à Paris 1.

  • Quel est votre poste actuel ?

J'ai été recruté en 2004 sur un poste de Rédacteur Web. Ma mission première était donc d’alimenter le site Internet avec des textes, présentation d’expos, actualités, commentaires d’œuvres… Je m’occupais également de choix iconographiques, de la mise à jour du site, de la gestion de la boîte mail en collaboration avec mes collègues (une équipe de trois personnes).

Au fil du temps, le poste a beaucoup évolué avec tout d’abord le suivi de projets numériques et surtout, à partir de 2010, avec la prise en charge des réseaux sociaux du musée d'Orsay.

Le Community Management a progressivement pris de plus en plus de place dans mon activité quotidienne, même si je continue encore aujourd’hui d’assurer mes missions d’origine.

  • Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Ce qui est formidable, c’est d’être à la croisée de tous les métiers d’un grand musée comme Orsay. Je dois à la fois prendre les informations du côté de la conservation, de la communication, des éditions, de la programmation culturelle ou du marketing, mais je peux aussi être amené à me rapprocher des équipes techniques ou de surveillance pour certains projets prenant place in-situ, dans les salles. C’est particulièrement enrichissant de collaborer avec toutes celles et tous ceux qui font marcher cette belle machine qu’est le musée d’Orsay. Le plaisir ultime étant évidemment de partager ensuite tout cela vers l’extérieur, d’ouvrir des portes, de transmettre au plus grand nombre tout ce que le musée peut offrir, de le rendre plus accessible, plus proche du public.

Mais la principale difficulté au quotidien va également venir de toute cette diversité. Il faut parvenir à s’organiser pour gérer toutes les informations à diffuser, garder tous les comptes actifs, être polyvalent, définir les priorités et ne pas se laisser désorienter par le côté très fractionné de ce travail. L’univers numérique évoluant très vite, il faut également rester particulièrement attentif aux évolutions des outils et des usages.

Le premier bénéfice attendu est bien-sûr de me soulager un peu de l’animation quotidienne des différents comptes du musée sur les réseaux sociaux. Mais au-delà de ça, nous attendons d’une ou d’un jeune apprenti un nouveau regard, de nouvelles idées. Intégrer à notre équipe, sur une longue période, une personne jeune et extérieure à l’établissement doit nous aider à faire évoluer nos pratiques et nous donner l’opportunité de prendre le temps du recul et de l’analyse.

  • Enfin, avez-vous un conseil à donner aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle ?

Rester curieux et ouvert. J’exerce aujourd’hui un métier qui n’existait absolument pas à l’époque de mes études… on ne sait jamais ce que la vie vous réserve.


Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 15 mai 2019