Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR Arts et Médias

Portrait d'Anne-Mayeul Maistre

le 27 mai 2019

Rencontre avec Anne-Mayeul Maistre, étudiante en Master 2 Conception et direction de projets culturels, et actuellement Assistante de l'action culturelle au Théâtre Montansier.

Photo d'Anne-Mayeul Maistre
  • Pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Anne-Mayeul Maistre, je suis actuellement en Master 2 Professionnel Conception et direction de projets culturels. J'ai commencé mon parcours universitaire par une Licence en Lettres Modernes à l'ICES (Institut Catholique d'Études Supérieures) à La Roche-sur-Yon.

Au terme de cette Licence, j'ai décidé de poursuivre mes études dans le monde de la littérature et ai effectué un Master Recherche en Littérature française et comparée à l'Université de Nantes. Lors de ces deux dernières années d'études, j'ai rédigé chaque année un mémoire. Le premier portait sur l'étude des différents visages de la nourriture dans Le Festin de Babette de Karen Blixen ainsi que dans son adaptation cinématographique de Gabriel Axel. En seconde année, j'ai décidé de m'intéresser au travail d'adaptation d'Au Bonheur des Dames d'Emile Zola en série, par la BBC dans The Paradise. Mes deux mémoires interrogent les enjeux sociaux-culturels : comment les auteurs et les scénaristes parviennent-ils à traduire les cultures dans leurs œuvres ? Mon dernier mémoire portait également sur le travail d'adaptation d'une œuvre française dans une culture différente : comment le scénariste parvient-il à traduire une culture dans une autre culture ?

Après mon Master, j'ai effectué un service civique à Saint-Nazaire dans un centre culturel. Pendant huit mois j’avais la charge du pôle jeune public. Je rédigeais et effectuais les visites guidées ainsi que les ateliers jeune public. Je m'occupais des relations avec les écoles, des plannings des visites etc. J'étais en relation avec les artistes et les autres structures culturelles de la ville, au plan régional et parfois national. 

A la fin de mon service civique j'ai hésité à partir dix mois au Vietnam en mission humanitaire. J'ai finalement décidé de refaire un an d'étude pour pouvoir faire ce que je souhaitais faire plus tard : diriger un centre culturel.

 

  • Vous occupez actuellement le poste d'Assistante de l'action culturelle au Théâtre Montansier, quelles y sont vos missions ?

Mes missions au Théâtre Montansier sont variées. En commençant, on m'a tout de suite délégué les tâches administratives : les contrats mensuels des intermittents techniques ainsi que leur déclaration préalable à l'embauche (DPAE) mensuelle. Avec ma tutrice, nous vérifions les paies ainsi que les congés spectacles des intermittents avant de les leur envoyer. Je récupère les disponibilités de l'équipe d'accueil du théâtre à chaque fin de mois pour le mois à venir. Avec l'équipe de la communication, je rédige les dossiers pédagogiques des pièces jeune public. On m'a confié la gestion des classes à PEAC (classes à projet éducatif, artistique et culturel) ainsi que l’organisation d’une journée de conférences d'experts juridiques avec ma tutrice. Tout en effectuant les points administratifs, je participe à l’accueil et parfois au placement des spectateurs lors des entrées spectacles. 

Les missions précédentes sont les premières missions que j’ai eues et que je continue d’effectuer. Depuis janvier, ma tutrice m’a donné de nouvelles missions comme : la gestion d'une entrée spectacle, les visites guidées pour les écoles, la création des supports de visites guidées, la gestion du bar du théâtre (ses stocks, son installation), la création d’une base de données de l’ensemble des écoles primaires, collèges et lycées des Yvelines ainsi que des Centres de Documentation et d’Information (CDI) de la ville de Versailles.

 

  • Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?

Ce qui me plaît le plus c’est la diversité des actions. Il y a autant de l’administratif que du contact avec les différents publics. De plus, au poste de l’action culturelle, avec ma tutrice, nous sommes celles qui sont en relation avec les différents visages du théâtre : les techniciens, les publics, parfois les acteurs.  

 

  • Quels sont vos projets futurs ? 

J’ai eu la chance de pouvoir travailler dans différents secteurs de la culture lors de stages et d’expériences personnelles. Toutes offrent un potentiel différent, mais la médiation est celle qui me semble la plus globale. Mon projet serait donc de retourner vers la médiation, mais sur le long terme, je souhaite prendre la direction d’un lieu culturel.

 

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ?

J’ai pu observer qu’on s’entête souvent à se concentrer, dans mon domaine, sur un secteur en particulier. On ne s’intéresse pas forcément à un style culturel différent alors que c’est en croisant les genres, les secteurs etc., qu’on obtient une culture globale.

C’est peut-être idiot et naïf de ma part mais il me semble que la vie est un challenge. Il faut toujours chercher plus loin, ne pas se satisfaire de ce que l’on a mais aller voir ce qui se passe à côté pour pouvoir évoluer.

J’invite les étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle mais pas que, à se dépasser, à se remettre sans cesse en question, à essayer de comprendre l’autre. Soyez curieux et n’ayez pas peur de sortir des sentiers. 


Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 27 mai 2019