Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR LLD

Portrait de Théa Lourdin

le 15 mai 2019

Rencontre avec Théa Lourdin, danseuse de ballet pré-professionnelle et étudiante en Master 2 d'édition LATERP (Lettres Appliquées aux Techniques Éditoriales et à la Rédaction Professionnelle)

Photo de Théa Lourdin
  • Pouvez-vous présenter votre parcours universitaire ?

Après un Bac Littéraire option Audiovisuel et Histoire des arts, je me suis dirigée vers une licence de Lettres Modernes parcours théâtre à la Sorbonne Nouvelle. Souhaitant poursuivre dans les Lettres, j'ai fait un Master 1 de Lettres Modernes Recherche sur “Balzac et l'acte créateur”, puis ai poursuivi avec un Master 2 Recherche sur “Les déguisements dans le théâtre de Georges Feydeau”. Lors de ma première année de Master, j'ai eu l'occasion de faire un stage aux éditions Bordas, pour travailler sur la mise en numérique de cahiers de vocabulaire et de grammaire, niveau collège. Ayant également acquis une expérience dans l'enseignement, avec les cours particuliers mais également avec les enfants de part mon travail dans l'animation, j'ai dû faire un choix. Je me suis finalement dirigée vers un Master 2 d'édition LATERP à la Sorbonne Nouvelle et suis actuellement en stage aux éditions Bayard Jeunesse au département Petite Enfance.

  • Parlez-nous de votre carrière de danseuse.

Issue d'une famille d'artistes, ma mère, danseuse professionnelle et mon père régisseur, j'ai donc, dès le plus jeune âge, baigné dans ce milieu. À l'âge de trois ans j'ai suivi des cours de modern jazz et de classique. Puis à six ans j'ai intégré le Conservatoire d'Issy-les-Moulineaux où je pratiquais le piano et la danse classique jusqu'à l'obtention de mon certificat de fin d'étude en piano et en danse. Je n'ai jamais souhaité arrêter la danse car ce n'est pas seulement une grande passion, cela fait réellement partie de moi-même. Lorsque je ne danse pas je ressens un grand manque. J'ai donc passé une audition en 2014 dans la Compagnie des Ballets Ethery Pagava et cela fait maintenant 5 ans que je danse avec cette Compagnie. Nous nous produisons dans des Théâtres en région parisienne et aux alentours.

  • Quels sont vos prochains projets concernant la suite du master Laterp et votre carrière dans le ballet ?

À la fin de cette année je souhaiterais poursuivre dans l'édition jeunesse mais également continuer à danser parallèlement. Pour l'instant, dans cette compagnie je suis, depuis novembre, pré-professionnelle. Mon objectif est d'atteindre le niveau professionnel.

  • Quels conseils donneriez-vous aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ?  

Mes conseils pour les étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ? Saisir toutes les opportunités qui s'offrent à eux. L'enseignement est de qualité et j'ai eu l'occasion d'être encadrée par de très bons professeurs, bienveillants. Cette université propose de choisir son emploi du temps, ce qui permet également de travailler à côté, de faire des stages et donc d'avoir à la fois un enseignement universitaire et de se nourrir d'expériences professionnelles, tout en travaillant ses cours à côté, bien évidemment !


Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique

mise à jour le 15 mai 2019