Accueil >> Vie de campus >> Vie étudiante >> Portraits

Vie étudiante

Portrait de Fatima Kadouci

le 11 décembre 2020

Du Master MPI à la création de son entreprise de produits cosmétiques, Fatima Kadouci nous parle de son parcours et du développement de son projet.

Portrait Fatima Kadouci.png

Écouter le podcast :





  • Pouvez-vous vous présenter et nous détailler votre parcours universitaire ?

Je m'appelle Fatima Kadouci, j'ai 26 ans et je viens de m'expatrier à Bristol, en Angleterre. Je suis diplômée du Master Management de projets internationaux (MPI) de la Sorbonne Nouvelle et avant cela, j'ai fait une Licence anglais culture économique (ACE), aussi à l’université. J'ai choisi ces filières car elles rassemblaient un parcours d'excellence et professionnalisant tout en m’apportant l'expérience d'être à l'université.

Le fait d'avoir réalisé toutes mes années d'études supérieures à la Sorbonne Nouvelle me donne un sentiment d’attachement à la fac et une familiarité qui m'a aidé à me sentir à l'aise. Académiquement parlant, la pluridisciplinarité des enseignements m'a donné de solides bases pour beaucoup de sujets pratiques et une bonne culture générale du monde anglophone et de l'entreprise. J'ai commencé mes études il y a 7 ans, après avoir obtenu mon baccalauréat littéraire avec la mention Bien.

Je suis issue de l'Aide Sociale à l'enfance (A.S.E) et d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu obtenir un Master dans une bonne université. Les premières années de Licence étaient compliquées car mon accompagnement avec l'A.S.E prenait fin, mais j'ai tout de même réussi à obtenir ma licence et j'ai pu intégrer le Master MPI.
Je dirais que mon parcours universitaire n'a pas été de tout repos mais que j'ai pu compter sur la bienveillance du corps enseignant et que ma détermination a fini par payer puisque j'ai obtenu mon Master avec la mention Bien.

  • Pouvez-vous nous parler de votre projet d’entreprise ?

J'ai décidé de créer mon entreprise pendant mes 2 années de Master sous le statut national entrepreneur-étudiant. Mon entreprise s'appelle FlOre et a pour but d'accompagner les consommateur.trice.s à une consommation éclairée des produits cosmétiques. Cela a commencé par des ateliers cosmétiques doublés d'une plateforme en ligne avec des outils ludiques. À présent, en partenariat avec le hammam Stalingrad, nous allons bientôt lancer notre gamme de shampoings solides réalisés à base d'ingrédients issus du rituel beauté du Maghreb.
Je crée mes propres cosmétiques depuis 5 ans et j’ai commencé car, à l'époque étudiante, je dépensais une fortune dans des produits capillaires qui ne fonctionnaient pas et dont je ne comprenais rien aux ingrédients.

  • Avez-vous rencontré des difficultés lors de votre création d’entreprise ?

La plus grande difficulté pour moi a été de savoir par où commencer et comment bien faire les choses. Pour contrer cette difficulté, je me suis fait accompagner par Tous Entrepreneurs de Article 1 (association de lutte contre l’inégalité des chances) qui m'a donné une formation à l'entrepreneuriat et des opportunités incroyables. De cette expérience, je retiens la capacité à prioriser et à voir les choses du point de vue de mes bénéficiaires.

  • Quels sont vos projets à venir ?

Mon projet actuellement est le développement de la gamme de shampoing solides pour la vente en ligne en France et la mise en place d'un service coaching routines naturelles en Angleterre.

  • Avez-vous un ou plusieurs conseils à donner aux étudiant.e.s qui souhaiteraient créer leur propre entreprise ?

Les conseils que je donnerais aux étudiant.e.s qui souhaitent créer leurs entreprises sont de chercher à se faire accompagner par une structure, de toujours partir du terrain pour élaborer son offre et d'être fixé.e.s sur le problème qu'ils.elles cherchent à régler plutôt que la solution.


Type :
Portrait

mise à jour le 29 mars 2021