Accueil >> Vie de campus >> Vie étudiante >> Portraits

Portrait d'Olivier Lamy

le 12 février 2021

Passionné par la langue anglaise, Olivier Lamy est parti vivre à l'étranger pour l'apprendre. Il travaille actuellement aux Etats-Unis et effectue, en parallèle et à distance, une licence en Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales (LLCER).

Sans titre.jpeg
Olivier Lamy, vous suivez actuellement un cursus à distance à la Sorbonne Nouvelle, pouvez-vous nous présenter votre parcours universitaire ?

J’ai commencé mon parcours universitaire à la sortie du lycée avec une licence de droit sans réel objectif. Je suis donc parti vivre à l’étranger pour apprendre l’anglais sans valider ma première année. Mon anglais a été un atout majeur dans ma carrière, ce qui m’a permis de travailler en Angleterre, en Australie, en Afghanistan et actuellement aux Etats-Unis pour une agence spécialisée des Nations Unies.

Comme beaucoup, le confinement lié à la pandémie actuelle m’a offert beaucoup de temps libre et j’ai décidé d’utiliser ce temps pour reprendre mes études et faire une licence en Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales (LLCER). La filière et le choix de la Sorbonne Nouvelle me sont apparus comme une évidence car je travaille à l’étranger dans les affaires étrangères et internationales. De plus, mon expérience professionnelle m’a permis d’obtenir une Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP) et je suis donc rentré directement en deuxième année de licence en octobre dernier.

Avez-vous ressenti des difficultés à effectuer votre cursus à distance ? Comment organisez-vous votre temps de travail ?

Je n’ai pas vraiment ressenti de difficultés. Cela me convient plutôt bien car je suis indépendant dans ma manière de travailler. Tout repose sur mon organisation. 
Quand cela n’est pas déjà fait par nos professeur·e·s, je divise le travail des 10 matières en 12 semaines. Je choisis mes matières selon mon envie du moment et les dates butoirs des devoirs notés. Je m’assure d’avoir travaillé l’équivalent de 10 cours chaque semaine mais je peux faire l’équivalent de 3 semaines de travail sur une même matière et zéro dans une autre. 
À côté de mes études, je travaille aussi 40 heures par semaine donc je commence mes journées très tôt. Les jours fériés, les congés et les vacances scolaires me permettent de boucler le programme à temps. Il faut savoir que l’année scolaire est concentrée entre le 15 octobre et le 15 mai pour les étudiant·e·s à distance.

Vous êtes en licence 2 LLCER anglais, que pouvez-vous dire à des étudiant·e·s qui envisageraient de suivre ce cursus ?

Il faut, comme pour tout, une passion pour l’anglais et comprendre l’intérêt primordial que cela jouera dans sa carrière. Dans un marché du travail où de plus en plus de gens comprennent bien l’anglais et se débrouillent à l’oral grâce aux séries et au cinéma anglosaxons en version originale, il est important de se démarquer par sa prononciation, sa fluidité et surtout par ses compétences à l’écrit.
Ensuite, il est important d'avoir un grand intérêt pour le Royaume-Uni et les Etats-Unis car la filière se concentre sur les études américaines et britanniques via l’histoire, la politique et leurs relations bilatérales. Suivre l’actualité est essentiel dans cette filière.
Un long séjour dans un des deux pays me semble fondamental pour réussir ses études à distance car, en tant qu'étudiant·e·s éloigné·e·s, nous sommes plus isolé·e·s par rapport aux ressources offertes sur le campus. Il faudra donc faire davantage appel à sa propre expérience.

Quels sont vos projets à l’issue de votre deuxième année de licence ?

Je souhaite poursuivre en troisième année de licence puis continuer à évoluer dans mon domaine, toujours dans le secteur public aux Etats-Unis.

Pourriez-vous donner quelques conseils à des étudiant·e·s qui envisageraient de suivre un cursus à distance à la Sorbonne Nouvelle ?

Je leur conseillerais d’avoir des bases solides et une réelle passion pour la filière choisie sans trop se soucier des débouchés. Il faut être motivé·e, rigoureux·euse, indépendant·e et organisé·e, surtout si vous travaillez en parallèle. Pour suivre des études à distance, je dirais qu'il est important de communiquer avec ses camarades sur les forums de la plateforme iCampus et les réseaux sociaux.

Type :
Portrait

mise à jour le 12 février 2021