Accueil >> Vie de campus >> Vie du personnel >> Personnels de l'Université

Enseignant et/ou chercheur

M. Thomas PILLARD

Corps :
MCF - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Coordonnées :
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Département Cinéma et Audiovisuel (CAV) 13, rue Santeuil 75231 Paris Cedex 05
Mél :
thomas.pillard@sorbonne-nouvelle.fr
Adresse site personnel :
http://www.thomaspillard.fr
Structure(s) de rattachement :
IRCAV - Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel - EA 185
Département : Cinéma et audiovisuel (CAV)
Discipline(s) :
section 18 - Architecture - arts appliqués - arts plastiques...

Discipline(s) enseignée(s)

  • L1: TD Histoire du cinéma classique
  • L2: TD Représentations de la masculinité
  • L3: TD Cinéma et archives: le cinéma populaire en France, 1945-1958
  • L3: CM Questions d'Histoire et usages des archives
  • M1: La presse de cinéma
  • M1: Histoire du vedettariat

Fonction(s)

  • Maître de conférences à l'Université Sorbonne Nouvelle
  • Membre de l'IRCAV
  • Responsable de la Licence 2 Cinéma et audiovisuel
  • Enseignant-référent pour la Licence 1
  • Membre du comité de lecture des Presses Sorbonne Nouvelle
  • Membre du comité éditorial de la revue Genre en séries: cinéma, télévision, médias

Thèmes de recherche

  • Histoire culturelle et approches culturelles (cultural, gender, star et fan studies)
  • Histoire et archives du cinéma et de la télévision en France
  • Cinémas populaires et cultures médiatiques (genres, stars, presse spécialisée)
  • Industrie, métiers et techniques
  • Études de réception: cinéphilies et sériephilies, pratiques culturelles et médiatiques des publics audiovisuels

Activités / CV

Organisation d'évènements scientifiques

 

Ouvrages et directions de numéros de revues
Articles universitaires
  • (2019) « Les "films racontés" du Film complet dans les années 1950: histoire culturelle et enjeux de genre », dans Mireille Brangé et Jean-Louis Jeannelle (dir.), Films à lire Des scénarios et des livres, Les Impressions Nouvelles
  • (2019) « The Patriarchal Figure in the 1950s French Gangster Film: Legendary Men from a Recent Past », dans George S. Larke-Walsh (dir.), A Companion to the Gangster Film, Wiley-Blackwell
  • (2018) « Jack Nicholson et les comédies du vieillissement: que devient le « mâle américain moderne » après 60 ans ? », dans Charles-Antoine Courcoux, Gwénaëlle Le Gras & Raphaëlle Moine (dir.), L’Age des stars. Des images à l’épreuve du vieillissement, Lausanne, L’Age d’homme
  • (2018) « Les « comédies d’argent » dans le cinéma français des années 2000 : rapports de genre et échanges économico-sexuels », Studies in French Cinema, vol. 18, n°1, janvier 2018
  • (2017) « Working-class Paris and Post-War Noir: Les Portes de la nuit » (traduit par Franck Le Gac), dans Alastair Phillips & Ginette Vincendeau (dir.), Paris in the Cinema. Beyond the Flâneur, Londres, BFI/Palgrave
  • (2016) « Politiques de la cinéphilie: la parole féminine dans les magazines populaires des années 1950 », dans Keivan Djavadzadeh et Pierre Raboud (dir.), Raisons politiques – revue de théorie politique, n°62, « Pop et populaire. Politiques du mainstream », Paris, Presses de Sciences Po, mai 2016, p. 67-81
  • (2015) « Le courrier des lecteurs du Film complet (1949-1958) : un outil pour évaluer les réceptions genrées des genres », dans Gwénaëlle Le Gras & Geneviève Sellier (dir.), Cinémas et cinéphilies populaires dans la France d’après-guerre (1945-1958), Paris, Nouveau Monde
  • (2015) « Between Tradition and Innovation : French Crime Films in the 2000s », (traduit par Alistair Fox), in Alistair Fox, Michel Marie, Raphaëlle Moine & Hilary Radner (dir.), A Companion to Contemporary French Cinema, Chichester, Wiley-Blackwell, p. 256-274
  • (2015) « Le Film français, d’hier à aujourd’hui : quelle place et quelle fonction au sein de l’industrie cinématographique ? » (en collaboration avec Laurent Creton), dans Laurent Creton, Kira Kitsopanidou et Thomas Pillard (dir.), Théorème, n° 23, « Le Film français (1945-1958) : rôles, fonctions et identités d’une revue corporative », Presses Sorbonne Nouvelle, p. 145-156
  • (2015) « Entre propagande nationale et coopération internationale: le nationalisme corporatiste et les rapports franco-américains dans Le Film français« , dans L. Creton, K. Kitsopanidou et T. Pillard (dir.), Théorème, n°23, « Le Film français (1945-1958) », PSN, p. 95-106
  • (2015) « Cinéphilie populaire et usages sociaux du cinéma dans les années 1950: le courrier des lecteurs du Film complet« , dans Geneviève Sellier (dir.), Studies in French Cinema, vol. 15, n°1, « Le cinéma populaire et ses usages dans la France d’après-guerre », pp. 69-87
  • (2015) « Questioning a Switch in Genres : Fernandel’s Dramatic Films in the 1950s » (traduit par Dawn M. Cornelio), dans Gwénaëlle Le Gras & Geneviève Sellier (dir.), Contemporary French Studies : Sites, vol. 19, n°1, « Stars du cinéma français d’après-guerre », p. 76-89
  • (2014) « Une ‘curieuse rencontre‘ : la ‘francisation‘ du musical hollywoodien dans Folies-Bergère (Henri Decoin, 1956) », dans Sébastien Layerle & Raphaëlle Moine (dir.), Théorème, n° 20, « Voyez comme on chante ! Films musicaux et cinéphilies populaires en France (1945-1958) », Presses Sorbonne Nouvelle, p. 97-104.
  • (2014) « Une voix de star française sur des images américaines : Fernandel dans L’Ennemi public n°1 (Henri Verneuil, 1953) », Studies in French Cinema, vol. 14, n° 2, p. 63-75.
  • (2014) « Touchez pas au grisbi et Bob le flambeur : le film noir français de l’après-guerre face au modèle hollywoodien », dans Delphine Letort (dir.), CinémAction, « Panorama mondial du film noir », Éditions Charles Corlet, juin 2014, p. 79-86
  • « Le milieu n’est plus ce qu’il était : traces de l’Occupation dans le film de gangsters français des années 1950″, Temps Noir, n° 17, Éditions Joseph K, p. 192-230
  • (2013) « La refondation de l’école républicaine dans La Cage aux Rossignols et L’École buissonnière« , dans Christine Prévost (dir.), Cahiers Robinson (revue du Centre de recherches « Textes et Cultures » de l’Université d’Artois), n° 33, « Filmer la classe », p. 31-43.
  • (2012) « Une histoire oubliée : la genèse française du terme ‘film noir‘ dans les années 1930 et ses implications transnationales », dans Benoît Tadié (dir.), Transatlantica (revue de l’Association Française d’Études Américaines), « Le roman policier, littérature transatlantique »
  • (2012) « Du rififi chez les hommes (1954) de Jules Dassin : un film noir entre Paris et Hollywood », in François Amy de la Bretèque, Emmanuelle André, François Jost, Raphaëlle Moine, Guillaume Soulez & Jean-Philippe Trias (dir.), Cinéma et audiovisuel se réfléchissent. Réflexivité, migrations, intermédialité, Paris, L’Harmattan, pp. 36-49
  • (2012) « Eddie Constantine et le film de ‘série noire‘ français : l’acteur comme agent de négociation identitaire à l’intérieur du genre », dans Gwénaëlle Le Gras & Delphine Chedaleux (dir.), Genres et acteurs du cinéma français 1930-1960, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 29-42
  • (2011) « Au-delà de l’Amérique : Le Cercle rouge et le film policier/criminel français », dans Marguerite Chabrol & Alain Kleinberger (dir.), Le Cercle rouge : lectures croisées, Paris, L’Harmattan, p. 73-116

Informations complémentaires

 

mise à jour le 23 avril 2019


Photo

Pillard Thomas.JPG

M. Thomas PILLARD

 

Recherche dans l'annuaire

Recherche dans l'annuaire