Accueil >> Vie de campus >> Vie du personnel >> Personnel et handicap

Les Aides

Selon votre cas, vous pouvez avoir droit à certaines aides. Les aides sont préconisées par le médecin de prévention en collaboration avec le conseiller de prévention. Dès lors que le handicap est reconnu et déclaré, l’employeur peut prendre en charge votre dossier et solliciter des aides techniques et humaines auprès du Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).
 
  • Médecine de prévention des personnels :
medecine-prevention-personnel@sorbonne-nouvelle.fr
01.45.87.40.30
  • Assistante sociale :
Mme Nacera Hamdaoui
service.social@sorbonne-nouvelle.fr
nacera.hamdaoui@sorbonne-nouvelle.fr 
 01.45.87.40.18
  • Service de prévention et sécurité :
prevention.securite@sorbonne-nouvelle.fr
01.45.87.78.24
  • Direction des ressources humaines – correspondante handicap :
Mme Juliette Sanchez-Mondésir
juliette.sanchez-mondesir@sorbonne-nouvelle.fr
01.40.46.29.01

L’aménagement de votre poste de travail

Fauteuils et bureaux ergonomiques, équipements du lieu de travail, outils bureautiques pour compenser votre handicap (visuel, auditif ou autres), fauteuils roulants à usage professionnel, cartes d’ascenseurs… Il existe des dispositifs ou dispositions qui permettent de maintenir dans leur emploi les agents qui n’ont plus la possibilité d’exercer leurs fonctions convenablement, en adaptant leur poste ou leur outil de travail.

Les aménagements horaires

Des aménagements horaires pour faciliter l’exercice professionnel ou le maintien dans l’emploi peuvent être accordés, en tenant compte des nécessités de fonctionnement du service, aux personnes en situation de handicap ou d’inaptitude. Des aménagements d’horaires sont également accordés à tout fonctionnaire, sous les mêmes conditions, pour lui permettre d’accompagner une personne handicapée. Celle-ci peut être : son conjoint, concubin, la personne avec laquelle il a conclu un pacte civil de solidarité, un enfant à charge, un ascendant ou une personne accueillie à son domicile et qui nécessite la présence d’une tierce personne.

Le télétravail

S’agissant du médecin de prévention, le décret n°82-453 relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la prévention médicale dans la fonction publique prévoit dans son article 26 que : « le médecin de prévention est habilité à proposer des aménagements de poste de travail ou de conditions d’exercice des fonctions justifiés par l’âge, la résistance physique ou l’état de santé des agents. »
Ces dispositions peuvent permettre au médecin de proposer une mesure de télétravail au bénéfice d’un agent en situation de handicap.

Faciliter vos déplacements domicile-travail et vos déplacements professionnels

Le FIPHFP prend en charge sous certaines conditions et dans une certaine limite le coût du trajet domicile-travail par un transporteur spécialisé. Il est possible d’aménager un véhicule adapté, pour effectuer vos trajets domicile-travail et vos déplacements professionnels.

Le temps partiel de droit

L’autorisation d’accomplir un service à temps partiel est accordée de plein droit aux personnels en situation de handicap, après avis du médecin de prévention. Leur rémunération est alors calculée selon la réglementation relative au temps partiel.

Si besoin est, différentes solutions de formation peuvent exister pour votre réorientation professionnelle

  • bilan de compétences ;
  • formation spécifique, destinée à compenser le handicap et à favoriser le maintien dans l’emploi ou la reconversion professionnelle ;
  • formation aux aides techniques : formation à un outil bureautique, à des techniques palliatives, à des matériels adaptés…
  • Si vous devez suivre une formation continue, le FIPHFP prend également en charge le surcoût engendré par le transport, l’hébergement ou encore la pédagogie spécifique. Votre rémunération est prise en charge par le FIPHFP lors de votre formation, qu’elle soit liée à un reclassement ou destinée à compenser le handicap.

Un accompagnement par des professionnels

  • Le FIPHFP prend également en charge :
  • la rémunération des auxiliaires de vie pour vous aider dans les gestes du quotidien sur votre lieu de travail, si nécessaire ;
  • la rémunération d’un(e) interprète en langue des signes ;
  • la mise en place d’une aide sociale destinée à favoriser votre insertion professionnelle ;
  • l’accompagnement sur le lieu de travail assuré par un service spécialisé externe ;
  • le tutorat par un personnel interne (pairémulation).

La priorité pour les mutations

Cette priorité est accordée aux personnes en situation de handicap, Biatss comme EC, si la demande de mutation est assortie d’un avis du médecin de prévention ou du médecin conseiller technique attestant que cette demande vise à améliorer effectivement leurs conditions de vie.

Par ailleurs, vous pouvez bénéficier de conditions avantageuses de départ à la retraite
Vous pouvez partir en retraite anticipée pour cause de handicap, sans attendre l'âge minimum de départ à la retraite, notamment selon votre quotité d’incapacité et la durée de reconnaissance de ce handicap.

Attention : si vous êtes agent non titulaire, les conditions de départ et les démarches à effectuer sont les mêmes que celles applicables aux salariés du secteur privé.

mise à jour le 19 septembre 2016


En savoir plus