ED 267 >> A la une

Actualités de l'ED 267 - Arts et Médias

1er appel d'aides à missions 2020-2021 de l'ED 267 ouvert


Le 1er appel d'aides à missions 2020-2021 de l'ED 267 est ouvert. Cet appel concerne des missions qui se dérouleront entre le 1er janvier 2021 et le 16 avril 2021
Date limite de candidature : 05 janvier 2021. Se rendre sur la page de l'appel

Nouveaux horaires d'ouverture de la Maison de la Recherche aux doctorant-e-s de à compter du jeudi 19/11/2020 : 8h00-19h00

Conformément à la circulaire ministérielle, nous informons nos doctorant-e-s que
les nouveaux horaires* d'ouverture de la Maison de la Recherche aux doctorant-e-s à compter du jeudi 19/11/2020 sont : 8h00-19h00.

* Ces horaires sont susceptblies d'évoluer selon l'évolution du contexte sanitaire.

Accès à la Maison de la recherche-  mise à jour novembre 2020

Les doctorant-e-s peuvent à nouveau accéder librement à la Maison de la Recherche, moyennant toujours le respect des règles sanitaires en vigueur et port du masque obligatoire dans tous les locaux, et ils n’auront pas besoin pour cela de prendre rendez-vous. En effet, la circulaire ministérielle du 30 octobre 2020 précise bien que « dans le cadre de leurs recherches, les doctorants et chercheurs peuvent accéder aux laboratoires et unités de recherche ».

Il est aussi possible, en particulier pour les chargés de cours, d'utiliser des bureaux et salles libres à la MdR pour faire leurs cours à distance.

Les doctorant-e-s qui souhaitent se déplacer à la Maison de la Recherche doivent remplir 
la nouvelle attestation de déplacement (téléchargeable ici) [DOCX - 75 Ko]et la renvoyer à Olivier Buirette ou Stéphanie Lacombe pour signature (des exemplaires déjà présignés par O. Buirette sont également disponibles à l’accueil de la Maison de la recherche).

Nous vous rappelons enfin que la Maison de la Recherche est ouverte de 8h00 à 19h00 - et bien sûr que ces consignes peuvent évoluer d’une semaine à l’autre.

Les pots de thèse et autres événements festifs sont pour l'instant toujours interdits à la Maison de la Recherche.

Informations sur les missions et déplacements pendant la crise sanitaire - à lire, très important

Au vue de la situation sanitaire actuelle, lorsque qu'un-e doctorant-e reçoit une aide financière en corrélation avec l'un des appels lancés par l'école doctorale, la somme est versée sur le compte bancaire du(de la) doctorant-e et exceptionnellement pour l'année universitaire 2020-2021, toujours en raison de la situation liée à la COVID-19, il/elle bénéficiera de 12 mois pour utiliser cette somme si la mission ne peut avoir lieu aux dates initiales en raison de l'évolution de la crise sanitaire. Cette somme sera donc considérée comme un "avoir" pour que le(a) doctorant(e) puisse l'utiliser plus facilement dans le temps compte tenu de la situation actuelle très exceptionnelle. Dans ce cas, il faudra impérativement informer et communiquer à Sylvie Long les nouvelles dates de la nouvelle mission.

Très important : Nous tenons à alerter nos doctorant-e-s sur le fait que la situation nationale et internationale étant très changeante et aléatoire, il convient de transmettre l'ordre de mission au moins 4 semaines avant le départ en mission du(de la) doctorant-e. Les ordres de missions concernant les pays "à risque" devront automatiquement passer et recevoir un avis favorable du F.S.D (Fonctionnaire Sécurité Défense) de l'université afin de s'assurer que la destination de la mission ne présente aucun risque (sanitaire ou autres) pour le(a) doctorant-e.

Les doctorant-e-s recevant un avis favorable par le F.S.D. pour leur mission dans ces pays doivent obligatoirement s'inscrire sur le site Ariane du Ministère des Affaires Etrangères avant leur départ :
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/article/vous-partez-en-voyage-inscrivez-vous-sur-ariane


Tous(tes) les doctorant-e-s souhaitant se déplacer à l'étranger doivent consulter le site du Ministère des Affaires Etrangères pour connaître la situation sanitaire dans le pays dans lequel ils/elles se rendent :
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/


NB : Si un-e doctorant-e décide de se rendre sur le lieu de sa mission malgré l'absence de l'accord préalable du F.D.S. de l'université, la responsabilité seule du(de la) doctorant-e sera engagée, l'université déclinera toute responsabilité ne pourra donc pas être tenue responsable. L'école doctorale compte donc sur la totale coopération de ses doctorant-e-s face à cette situation inhabituelle afin de suivre et d'appliquer rigoureusement ces règles.

Pour les doctorant-e-s bénéficiant d'un complément financier de la part de la DAI (Direction des Affaires Internationales) pour des séjours de recherche de longue durée (au moins 4 semaines), ils/elles seront informé-e-s de cette aide directement par la DAI et la totalité de la somme octroyée (DAI+ED) leur sera versée en une seule fois par l'université.

Position de l'ED 267 sur le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche


L’Ecole Doctorale Arts & Médias-ED 267 de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 s’associe à la motion adoptée par la Commission Recherche de l’université le 29 janvier 2020 pour s’opposer aux orientations qui s’expriment dans les trois rapports remis à la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche en vue du projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (« Financement de la recherche », « Attractivité des emplois et des carrières », « Recherche partenariale et innovation »), notamment :

  • la remise en cause radicale du statut d’enseignant-chercheur (disparition de la clause d’accord pour la modulation du service, du référentiel d'heures d'enseignement à l'année – 192 h. éq. TD – et donc du paiement des heures complémentaires ; recours massif à des enseignant.e.s non chercheurs et/ou précaires) ;
  • la mise en danger du corps des M.C.F. au bénéfice de tenure tracks (carrière soumise à une évaluation permanente et à des impératifs de productivité quantitative, peu favorables à une recherche sereine) ;
  • l’affaiblissement des instances nationales de qualification, de recrutement et de suivi de carrières des enseignant.e.s-chercheurs.ses (contournement du CNU avec risque accru de recrutements arbitraires, inégalités dans les promotions, etc.) ;
  • la mise en concurrence des personnels au sein des unités de recherche et des départements (primes à la performance, inégalités de traitement, modulation des services d’enseignement selon une logique d’économies collectives, et sans reconnaissance des spécificités de l’enseignement et des innovations pédagogiques) ;
  • la limitation radicale de la liberté de la recherche (généralisation d’un financement de la recherche par projets ; marginalisation de la recherche fondamentale au profit d’orientations déterminées au niveau ministériel).

L’Ecole Doctorale Arts & Médias-ED 267 signale en outre que, loin de remédier à la dégradation des métiers de l’enseignement supérieur, pourtant constatée dans ces trois rapports, la mise en application de ces préconisations aggraverait les conditions de travail des personnels titulaires comme non-titulaires, en particulier les doctorant.e.s chargé.e.s d’enseignement, les vacataires et les ATER.

Un financement de la recherche exclusivement fondé sur le dépôt de projets aurait des conséquences néfastes sur l’innovation dans les recherches en Sciences Humaines et Sociales, en particulier au niveau doctoral où il est essentiel de préserver l’autonomie et la créativité des jeunes chercheurs.ses, ainsi que sur l’insertion professionnelle des docteur.e.s dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche.

Soutenances de thèses et de HDR du mois


mise à jour le 4 décembre 2020


Formation 2020-2021 ED 267

Lien vers la formation doctorale 2020-2021

Conférences Arts & Médias 2020-2021