Accueil >> Vie de campus >> Portraits

Rencontre avec Olivier Poursac, responsable de visioconférence et des webcasts à la DSIC

le 25 novembre 2013

05.JPG
  • Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis actuellement responsable de la visioconférence et des webcasts - diffusion en direct d’événement sur Internet - à la Direction des Systèmes d'Information et de la Communication (DSIC). A ce titre, je suis également responsable des achats audiovisuels pour l’université : je dois donc avoir une bonne connaissance du parc, m’assurer de son bon entretien et fonctionnement et être en contact avec les fournisseurs. Cela m’amène aussi à suivre les grands projets, par exemple l’équipement complet de la salle Las Vergnas pour la visioconférence ou au moment de la construction des bâtiments modulaires, ce qui demande toujours beaucoup d’étude en amont (où positionner les caméras ou le vidéoprojecteur, choisir le matériel, installer la régie, etc.).

  • Avec quels services de la Sorbonne Nouvelle travaillez-vous ?

Je travaille évidemment beaucoup avec mes collègues au sein de la DSIC, plus particulièrement les collègues s’occupant du réseau, et plus généralement les collègues de la LIA et de l’ENEAD. L’autre service avec lequel je travaille le plus régulièrement est la DPIL.

Comme je suis responsable de la visioconférence et que j’ai installé le système de diffusion sur Internet e-presence, je travaille avec toutes les composantes de l’université. L’ESIT m’a demandé de mettre en place des classes virtuelles par visioconférence, par exemple dans le cadre de cours (comme lorsque la Commission européenne évalue les compétences des étudiants en matière d’interprétariat). Enfin, je suis aussi souvent sollicité pour des soutenances de mémoire ou de thèse où la visioconférence est nécessaire. Cela implique de prendre contact avec l’établissement distant, de régler en amont les questions techniques de manière à que tout se passe sans problème le jour de la soutenance. Depuis 2005, j’ai réalisé des visioconférences avec une bonne trentaine de pays dans le monde ; cette partie de mon travail me fait donc aussi voyager virtuellement.

C’est aussi pour cela que j’interviens en tant qu’enseignant au sein du Master AIGEME : j’assure un cours « visioconférence et technique » qui permet aux étudiants de maîtriser cette technique. Je trouve cette interaction avec les étudiants très stimulante, surtout que cela m’oblige aussi à me tenir au courant des dernières évolutions.

  • Quels types d’événements couvrez-vous ?

Je couvre des événements très divers : colloques, soutenances, séminaires, cours, manifestations (cérémonie des DHC, « Départementales », conférences dans le Grand Amphi de la Sorbonne comme récemment lors de la visite du Président de l’Equateur), réunions de travail. Il n’y a donc pas une journée qui ressemble à l’autre, ni un événement qui demande exactement le même travail que le suivant. Mais cela permet de rencontrer des personnes de tous horizons et d’entendre aussi des choses très variées, même si je suis derrière, en régie.

  •  Pouvez-vous donner un exemple d’événement que vous avez couvert ?

Un des plus gros événements que j’ai eu à couvrir était le workshop « Tokyo Graphic Passport » où 8 artistes japonais présentaient leur création graphique. Ce workshop était réalisé dans le cadre des « Rendez-vous du Forum du Centre Pompidou » en septembre 2011. Cela avait donc lieu à Beaubourg. Il a fallu que mette en place la captation et la diffusion en direct sur Internet (Sorbonne TV) des interventions en trois langues. Cela a nécessité 3 mois de préparation et il a fallu mettre en place les cabines d’interprétariat, étudier la disposition des intervenants sur scène et faire le synoptique technique du câblage et du matériel installé. Il a fallu créer l’annonce de l’événement sur Internet et le jour même j’ai été responsable de la régie et de l’encodage au sein d’une équipe de 5 personnes… et évidemment il a fallu tout démonter à la fin.

 

Type :
Portrait

mise à jour le 13 octobre 2014