Accueil >> Université >> Université >> Portraits

Diplômés, UFR LLCSE

Portrait de Céline Béal

le 7 mai 2019
 

Rencontre avec Céline Béal, diplômée du Master Journalisme franco-allemand, et maintenant journaliste indépendante

Photo de Céline Béal
  • Quel a été votre parcours à la Sorbonne Nouvelle ?

J’ai débarqué en double master Allemand-Histoire en 2008, après trois ans de classe préparatoire Lettres et Sciences sociales. C’était dépaysant, d’autant que, à l’époque, l’institut d’Allemand était à Asnières-sur-Seine, en proche banlieue. C’était une petite famille et j’ai eu du mal à y prendre mes marques. L’année suivante, j’ai interrompu mes études pour aller vivre un an à Hambourg. J’ai pu le faire via le programme des assistant.e.s de langues étrangères, organisé par l’université. Quand je suis revenue, je m’exprimais plus aisément en allemand. J’ai été admise en Master professionnel de Journalisme européen, option franco-allemande. Là, j’ai trouvé mon chez-moi universitaire, avec des enseignements intéressants et de bons camarades.

  • Quel est votre poste actuel ?

Depuis cinq ans, je suis correspondante freelance en Autriche. Cela veut dire que j’écris des articles sur ce pays dans des médias français. Mon rôle est d’expliquer à mes lecteurs qui connaissent peu l’Autriche ce qu’il s’y passe. Comme je suis freelance, c’est-à-dire journaliste indépendante, je travaille pour de nombreux clients qui ont des besoins différents. Parmi eux, il y a le quotidien Libération et la chaîne Radio France Internationale, par exemple. Je peux aussi parfois être amenée à faire des interventions à la télé ou dans des médias autrichiens. C’est très varié.

  • Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ? 

C’est un plaisir de traiter des sujets divers, dans mes domaines de prédilection que sont la politique et les sujets de société. Je fais des interviews, des reportages. En tant que journaliste, on se retrouve ainsi souvent dans des lieux qui ne sont pas accessibles à tous et on parle avec des personnes d’horizons différents de ce qui les touche ou de leur champ d’expertise. C’est une grande chance.

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiant.e.s de la Sorbonne Nouvelle ?

Je leur dirais de bien profiter de la possibilité de faire des stages pendant leurs études. C’est une bonne idée de se familiariser avec le monde professionnel et de multiplier les expériences, à l’université et au-dehors.

 

Type :
Portrait
Contact :
Frida Fofana - aide au développement du réseau Alumni en Service Civique
Lieu(x) :
 

mise à jour le 16 mai 2019