EA 4398 PRISMES >> Actualités

Recherche

Curiosité et géographie en Orient et en Occident, XVIe-XVIIIe siècles

du 29 mars 2013 au 30 mars 2013


Colloque international organisé dans le cadre du programme interdisciplinaire « Littérature pratique et l’imagination des savoirs » de l’Institut des Humanités de Paris

Présentation


Ce colloque est consacré à un moment historique où une culture de curiosité mutuelle se met en place entre l’Europe et l’Asie, sous l’impulsion des grands voyages qui multiplient les opportunités d’échanges de biens et de savoirs. C’est aussi l’époque où sont établis les comptoirs européens en Orient et où se développe l’activité des missionnaires chrétiens en Asie, facteurs décisifs dans les échanges entre Est et Ouest.

En Europe, cette culture de la curiosité est au premier chef médiée par les cabinets et les collections éclectiques, parfois à l’origine de musées et de bibliothèques spécialisées. Qualifiés de ‘rares’, de ‘singuliers’ ou de ‘choisis’, les mirabilia et les exotica qui composent de telles collections réifient le savoir en donnant aux objets qu’elles exposent une valeur marchande et en les transformant en instruments de prestige intellectuel et social pour une élite auto-proclamée de virtuosi. Parcellaire et hétéroclite, la culture de la curiosité européenne s’accompagne aussi d’un discours caractéristique, à l’œuvre dans des récits de voyage qui prennent la forme de catalogues et d’inventaires de curiosités rencontrées et classés selon une se! nsibilit&e acute; personnelle, à la manière d’objets dans un cabinet de merveilles.

Au même moment en Asie, les contacts amorcés avec des contrées lointaines et leurs habitants suscitent très souvent un étonnement et une curiosité qui se manifestent par des représentations artistiques et un engouement pour certains objets emblématiques (lunettes, horloges, etc.). Cette culture de la curiosité accompagne et encourage parfois une approche plus savante de la civilisation occidentale, reposant sur la traduction de livres de science et l’utilisation d’instruments de précision.

C’est à cette culture de la curiosité, telle qu’elle est popularisée par les collections, les traductions, les récits de voyage, les catalogues de merveilles lointaines, etc. que s'intéresse ce colloque, avant que la curiosité n’en vienne à prendre une connotation péjorative en Occident (avec la montée de l’encyclopédisme au XVIIIème siècle, l’institutionnalisation progressive de l’orientalisme et une normalisation des goûts qui valorise le ‘connaisseur’ plutôt que le ‘curieux’), et que l’hostilité et le rejet vis-à-vis de l’Occidental ne la remplacent dans la plupart des pays d’Asie.

Organisation
Line Cottegnies (PRISMES/Epistémè, Paris 3): line.cottegnies@univ-paris3.fr
Annick Horiuchi (CRCAO, Paris Diderot – Paris 7): horiuchi@univ-paris-diderot.fr
Ladan Niayesh (LARCA, Paris Diderot – Paris 7): niayesh@univ-paris-diderot.fr


 

Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 23 mai 2014