Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Le développement de la cinéphilie et la promotion des cinémas français et locaux : la contribution des Instituts Français et des Alliances Françaises

du 29 novembre 2018 au 30 novembre 2018

Organisation :
Kira Kitsopanidou
 
Présentation :
Le rôle des salles de cinéma dans le développement de la cinéphilie est un domaine qui a fait l’objet d’un certain nombre de recherches (A. de Baecque, E. Ethis, C. Gauthier L. Jullier et J.-M. Leveratto, L. Souilles-Debats, C. Tallibert, etc. ). Parmi ces salles, un pan spécifique constitué par celles du réseau des établissements culturels français à l’étranger, IF et AF (150 salles), n’a pas été analysé. Pourtant, elles ont apporté et apportent toujours une contribution importante en matière de diffusion et de promotion, pour exemple : les salles Elvire Popesco (Institut français de Bucarest en Roumanie) ou Jean Renoir (Institut français de Séoul), ou encore les salles des Alliances françaises de Buenos Aires et de La Havane.

Organisés dans un contexte souvent contraignant - d’enracinement des valeurs traditionnelles, de contrôle politique et d’américanisation des sociétés (explosion des multiplexes et d’un cinéma mainstream) - les programmations éclectiques de ces salles, les initiatives envers le jeune public (depuis 1997 les Instituts français décernent les prix des jeunes cinéphiles francophones), les festivals (« Le Festival International Itinérant de Films de femmes FİLMMOR » (soutenu par l’Institut Français d’Istanbul dès sa première édition en 2002 et reste l’un des partenaires principaux en mettant à disposition sa salle, invitant des réalisatrices françaises, etc.), ainsi que les rencontres et Master Class, ont marqué des générations de femmes et d’hommes, acteurs des mutations de leurs pays.

Si l’action culturelle extérieure française en général a été largement étudiée, l’action en matière de cinéma, quant à elle, a été négligée. L’ambition de ce colloque est de remédier à ce manque et de mettre en lumière cette contribution, dans le développement de la cinéphilie et dans la promotion des cinémas français et local, notamment dans l’encouragement de la jeune création et l’émergence de nouveaux talents. Tel est le cas de la salle de l’Institut français d’Alger, premier lieu de diffusion de plusieurs films de jeunes cinéastes algériens (dont Les Bienheureux de Sofia Djama, 2017).

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du programme de recherche « Exporter et soutenir le cinéma français dans le contexte des Instituts français et des Alliances françaises ». À travers le cas du cinéma, ce projet questionne les modalités et formes d’action de la diplomatie culturelle française dans le domaine de la promotion, la circulation et l’exportation du cinéma français. Nous analysons l’efficacité des actions (part de marché du cinéma français dans la consommation globale, influence du cinéma français sur la création locale, adaptation de l’organisation du modèle français) tout en questionnant leurs limites et difficultés. Ce projet, proposé par l'IRCAV, est soutenu par le Labex ICCA (programme structurant « Modèle français »). Il compte pour principaux partenaires : IF, CNC, MEAE, ERCAE, MEDIAR (Istanbul).
 

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Institut français, Istanbul

mise à jour le 13 décembre 2018