Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Franchises hollywoodiennes : innovations artistiques, technologiques et industrielles (1975-2015)

du 8 décembre 2016 au 9 décembre 2016

Franchises holywoodiennes.jpg

Organisateur : Organisateurs : Joël Augros (Université Paris 8 -Saint Denis) Gaspard Delon (Université Paris Diderot-Paris 7), Kira Kitsopanidou (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
EA 185 - Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (IRCAV)



Programme
[PDF - 1 Mo]
[PDF - 1 Mo]





Présentation

Emblématique du redressement hollywoodien depuis le milieu des années 1970, la franchise s’est imposée depuis quatre décennies comme un mode de production structurant pour l’industrie cinématographique étatsunienne, et au-delà pour le cinéma de divertissement à l’échelle mondiale. En dépit de sa présence systématique dans le haut du box-office nord-américain, elle a fait l’objet d’une reconnaissance institutionnelle timide et demeure fréquemment un objet de défiance pour la critique cinéphilique, qui l’identifie volontiers aux dérives mercantiles du cinéma grand public. Si les études de réception, soulignant le rôle des fans dans l’élaboration d’univers narratifs toujours plus ramifiés, ont fait de cette production en série un centre d’intérêt privilégié, la franchise demeure un phénomène mal cerné dans sa globalité et une stratégie mal connue dans ses pratiques, dont les contraintes et la part d’inventivité sont nettement sous-estimées. On cherchera donc à mettre en relief l’évolution, la diversité et la complexité du phénomène de la franchise hollywoodienne, au moyen d’axes privilégiés :

1. Les origines, la stabilisation et les mutations de la stratégie de la franchise. On s’intéressera en particulier au problème des marqueurs chronologiques et des ruptures historiques.

2. L’étendue du territoire de la franchise hollywoodienne, jusque dans ses déclinaisons commerciales les moins explorées. Quels liens les produits dérivés entretiennent-ils avec le noyau proprement cinématographique de la franchise ? Quelle centralité les films conservent-ils au sein des franchises les plus sophistiquées ?

3. Le rôle des innovations technologiques dans l’élaboration et le renouvellement des franchises.

4. La franchise comme entité cinématographique centrifuge, en quête d’une cohérence esthétique, narrative et discursive perpétuellement menacée par la dispersion géographique, le remplacement des collaborateurs et le changement des contextes de production et de réception.

5. Les jeux d’influence et de positionnement des franchises cinématographiques les unes relativement aux autres.

 


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 10 novembre 2016