PRISMES - EA 4398 >> PRISMES - EA 4398 >> Etudes Irlandaises

Centre de recherche

Etudes et Recherches Irlandaises et Nord-Irlandaises (ERIN)

Adresse :
Université Sorbonne Nouvelle, Maison de la Recherche, 4, rue des Irlandais
75005 PARIS
 
Mél :
carle.bonafous-murat@sorbonne-nouvelle.fr
Structure(s) de rattachement :
PRISMES - Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone - EA 4398

Composition de l'équipe

Irish Studies at Sorbonne Nouvelle University has always been distinguished by the transdisciplinary nature of the activities and methods of research. The team includes historians, sociologists, literary scholars, specialists of medical humanities, material, gender and translation studies. Their expertise leads to Protean readings of the stakes and specificities of Ireland in its entirety.
The original Irish studies group (Gael/Gall) was founded by Professor Paul Brennan in the early 1990s, building on the earlier work of René Frechet and Claude Jacquet. Paul Brennan directed the group with energy and gusto until his sudden death in 2003. Professor Wesley Hutchinson took over upon his appointment to the chair of Civilisation irlandaise. He enriched the scope of studies through his approach to Northern Irish issues, notably via his pioneering work on minority languages (Ulster-Scots and Gaelic), working closely with Professor Carle Bonafous-Murat.

Today ERIN works in close partnership with several world-class universities specializing in Irish studies (Notre Dame, UCC, UCD and Liverpool among others). It also benefits from the support of the Irish Embassy in Paris and, with the Centre Culturel Irlandais, organises symposia, study days, and a monthly seminar, "Irish Thursdays".

L'équipe de recherche en études irlandaises de la Sorbonne Nouvelle rassemble des enseignants-chercheurs et des jeunes doctorants travaillant sur l'Irlande dans les domaines des sciences humaines et sociales, de la littérature et des arts visuels.

 
Membres de l'équipe

Présentation

ERIN accueille des chercheurs en études irlandaises en France et en Irlande.

Dans le cadre de notre précédent projet quinquennal (2017-2022), et dans la continuité du précédent projet autour de la notion de "Neglect", les membres d'ERIN avaient choisi d'orienter leurs recherches autour de la thématique "De la honte à la survisibilisation"Un premier volet de ce projet a porté sur les nouvelles pratiques performatives qui ont émergé grâce à la visibilité de la communauté LGBT en Irlande. Ce volet du projet s'est intéressé à la centralité de la honte dans un ensemble d'interventions récentes relevant du théâtre ou de la performance queer en Irlande. Invisibilité, silence, honte, processus de "visibilisation", libération de la parole ont ensuite été au coeur d'un deuxième volet du projet consacré aux Magdalen Laundries, dont les différents processus de "mise en visibilité" au cours des quinze dernières années par des documentaires, des pièces de théâtre ou des performances, relèvent de la visibilité officielle et posent la question fondamentale de la place et de la visibilité des Magdalen Laundries dans l'Histoire nationale et de la pertinence qu'il y a à écrire cette page de l'Histoire, voire à l'enseigner.  Ce projet de recherche en civilisation a été intimement lié à un troisième volet en poésie contemporaine, qui s'est intéressé à la façon dont la destruction des objets (meubles, immeubles) qui appartiennent à l'histoire de l'Irlande relève d'un processus d'invisibilisation que la poésie irlandaise contemporaine s'efforce de dévoiler et de révéler, comme dans les poèmes de Derek Mahon. Enfin, le thème de l'invisibilisation a été abordé dans un quatrième volet de recherche en littérature. La représentation du travail invisible dans la littérature irlandaise de la première moitié du XXe siècle y a trouvé de la sorte à s'infléchir vers des questions de mise en scène, de focale narrative, de dispositifs d'écriture qui englobent aussi bien la poésie que le théâtre, incluant en conséquence l'oeuvre de Yeats, Joyce et Beckett, mais cherchant également à redonner une nouvelle visibilité à des femmes écrivains souvent absentes de la généalogie du modernisme irlandais des années 1920-1930. Les thèmes de la "visibilisation" et de "l'invisibilisation" ont enfin été au coeur des préoccupations du cinquième volet de ce projet, qui portait sur les langues minoritaires et a été lancé lors du colloque "Tipping the Scales" à la Sorbonne Nouvelle en 2016 ; ici le cas de l'Ulster-Scots a été tout particulièrement étudié, et on a essayé de déterminer les facteurs qui déclenchent la décision d'intervenir, après des décennies d'inaction, afin de défendre ce qui reste de cette langue et de cette culture pour qu'elles soient reconnues comme partie intégrante du paysage culturel environnant. Enfin, un sixième et dernier volet a concerné l'invisibilisation des Protestants dans l'historiographie des mouvements nationalistes de la fin du XIXe siècle. 

Plusieurs colloques internationaux, plusieurs journées d'études ainsi que les séances de notre séminaire mensuel "Irish Thursdays" (cf. calendrier des séances de 2017 à 2022) nous ont permis de creuser des aspects particuliers de cette réflexion et de faire connaître notre travail dans une logique transdisciplinaire. 

Les membres d'ERIN participent aussi activement aux axes transversaux de recherche au sein de Prismes, et travaillent en collaboration étroite avec les autres centres de recherches comme TRACT, CREW et l'atelier POEM au sein de Prismes.

Activités scientifiques

 

Publications

 

Equipements

 

Partenariats

Depuis 2003, ERIN est  un des membres fondateurs d’un réseau international dans le domaine des Etudes Irlandaises : ISDRN (Irish Studies Doctoral Research Network). Ces « partenaires privilégiés », internationalement reconnus, sont University College, Dublin (resp. Dr. PJ Mathews), l’Institute of Irish Studies, University of Liverpool (resp. Dr. Frank Shovlin) et St Patrick’s College, Dublin (resp. Pr. Noreen Doody). Nous avons ainsi organisé six colloques « jeunes chercheurs » regroupant des doctorants des différentes universités.

Le dernier colloque de ce réseau a eu lieu à la Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle du 8 au 9 juin 2018: http://www.univ-paris3.fr/colloque-international-du-reseau-de-l-isdrn-mapping-irish-studies-in-the-21st-century--504471.kjsp


 
Le laboratoire de recherches ERIN-Pôle Irlande bénéficie d'un partenariat avec le Centre Culturel Irlandais de Paris, avec lequel il a signé une convention afin d'organiser conjointement des évènements et des rencontres autour d'écrivains ou d'artistes.

https://www.centreculturelirlandais.com/

Informations complémentaires

 

mise à jour le 22 novembre 2023


Chiffres clés

 






Directeur


Carle BONAFOUS-MURAT

Please don't hesitate to write for all questions regarding ERIN's activities and to suscribe to ERIN's mailing list. 

Marion Naugrette-Fournier