ED 267 >> Formation Doctorale

ED267 2018/2019 Séminaire La critique génétique scénaristique (Carole Aurouet)

Descriptif

Née dans les années 1970, la critique génétique est une approche scientifique qui consiste à étudier les matériaux des écrivains, pour recomposer l’élaboration d’un texte, grâce à une méthode d’analyse avec une terminologie spécifique et un savoir-faire précis. De la manière dont on analyse un manuscrit dépend par conséquent la capacité à le construire en temps qu’objet scientifique. [De Biasi – Grésillon – Hays]

Puis la critique génétique s’est étendue à la génétique des œuvres, débordant le seul domaine des lettres et concernant tout l’édifice des sciences humaines : architecture, arts plastiques, cinéma, danse, musique, etc. Ainsi la critique génétique cinématographique aborde le texte, mais aussi le non texte, si bien que la typologie des documents génétiques s’élargit : les maquettes de costumes et de décors, les photographies de repérage et de tournage, etc. Ce corpus éclectique ne constitue pas une succession de genèses, mais des types de genèses qui s’imbriquent dans le cadre d’une œuvre collective. [Bourget – Ferrer – Thomas]

Après avoir retracé l’histoire et transmis les bases méthodologiques de la critique génétique littéraire et cinématographique, ce séminaire doctoral se focalisera sur la critique génétique scénaristique, malheureusement trop peu utilisée alors qu’elle constitue un outil précieux. Analyser scientifiquement cet objet matériel textuel renseigne significativement sur la création de l’œuvre en acte à laquelle participe activement le scénario. [Aurouet]

Nota bene : Le propos de ce séminaire sera étayé d’exemples précis (scénarios de poètes, réalisateurs et scénaristes) et des ateliers pratiques en archives (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Cinémathèque française) permettront de mettre la théorie à l’épreuve sur le terrain.

https://cv.archives-ouvertes.fr/carole-aurouet

Bibliographie : Cinéma ▪ Génétique ▪ Littérature ▪ Manuscrit ▪ Processus créatif ▪ Scénario

Aurouet Carole, Le Cinéma dessiné de Jacques Prévert, Textuel, 2012, 190 p.

Bourget Jean-Loup, Ferrer Daniel, Genesis, Cinéma, 2007, n°28.

De Biasi Pierre-Marc, Génétique des textes, Nathan Université, Coll. 128, 2000, 128 p.

Grésillon Almuth, Éléments de critique génétique. Lire les manuscrits modernes, PUF, 1994, 258 p.

Hay Louis, Essais de critique génétique, Paris, Flammarion, 1979, 236 p.

Thomas François, Alain Resnais, les coulisses de la création, Armand Colin, 2016, 528 p.

Ce séminaire doctoral avec mise en activité en archives comptera trois séances de trois heures (9 heures).

La première séance se déroulera à la Maison de la recherche. Elle proposera une présentation et un historique de la critique génétique de la fin des années 1970 à aujourd’hui, expliquant comment cette approche scientifique originellement littéraire s’est étendue à tout l’édifice des sciences humaines. Mêlant constamment théorie et pratique, les doctorants seront initiés à la terminologie spécifique et au savoir-faire précis de la critique génétique.

La deuxième séance se déroulera dans les fonds d’archives de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet (8 place du Panthéon, 75005 Paris). Cette mise en activité permettra de mettre en pratique les connaissances acquises et d’en acquérir de nouvelles via l’étude de scénarios originaux des poètes Guillaume Apollinaire et Robert Desnos.

La troisième séance se déroulera dans les fonds d’archives de la Cinémathèque française (51 rue de Bercy, 75012 Paris). Cette mise en activité permettra de poursuivre cette mise en pratique des connaissances acquises et d’en acquérir de nouvelles via l’étude de scénarios originaux du scénariste Jacques Prévert et du réalisateur Marcel Carné.

Nota Bene: ce séminaire  est ouvert aux doctorants de l’ED120 et de l’ED267.

 

Informations pratiques


Les Lundis de 10h à 13h

11 mars 2019 
Salle de formation du pavillon
Maison de la recherche
4, rue des Irlandais 75005 Paris

Lundi 25 mars 2019
 Bibliothèque littéraire Jacques Doucet (8 place du Panthéon, 75005 Paris)

Lundi 1er avril 2019,  dans les fonds d’archives de la Cinémathèque Française (51 rue de Bercy, 75012 Paris) .

Contact : carole.aurouet@sorbonne-nouvelle.fr

mise à jour le 23 juillet 2018