Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Aimer ou ne pas aimer, une question pour deux textes : Boccace, Elegia di madonna Fiammetta et Corbaccio

du 25 janvier 2018 au 26 janvier 2018
 

affiche Aimer ou ne pas aimer A3-page-001.jpg

Organisation :
Philippe Guérin

Présentation :

La question médiévale proposée en 2018 et 2019 à l’agrégation d’italien a pour objectif de renouveler l’approche d’un auteur du « canon » (Boccace,1313-1375) en modifiant l’angle d’attaque habituel (l’auteur du Décaméron). Deux œuvres de l’auteur moins connues que le recueil des « Cent nouvelles », mettant en jeu la « question féminine » de façon à première vue parfaitement contradictoire. De la confrontation entre elles, ce sont à la fois un éclairage nouveau sur la question du ‘genre’ au XIVe siècle et sur les enjeux anthropologiques et philosophiques de la littérature, une meilleure compréhension de la ‘fabrique’ boccacienne du texte, un nouvel aperçu sur le statut de l’œuvre littéraire au moment où naît une véritable conscience d’auteur, qui sont attendus.

Il s’agit donc par ce colloque de croiser l’objectif pédagogique spécifique de haut niveau avec les avancées scientifiques les plus récentes sur le sujet. La formule a déjà été expérimentée il y a deux ans et a été couronnée de succès (mise en ligne immédiate du colloque filmé : 1500 visites en moyenne sur le site de Paris 3 pour chacune des interventions ; un volume très rapidement publié aux PSN et largement diffusé).

Les participants étrangers sont particulièrement séduits par une formule qui permet d’assurer une diffusion très visible aux nouvelles propositions interprétatives auxquelles la rencontre donnera l’occasion de s’exprimer. Cela permet aussi d’espérer qu’au croisement entre pédagogie et recherche puissent naître des vocations dans un domaine (les études médiévales) qui a toujours besoin d’être ‘porté’.


Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Université Paris Sorbonne
Le 25 janvier dans la salle Bourjac
Le 26 janvier dans la salle des Actes

mise à jour le 16 janvier 2018