Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Vies d'écrivains, Vies d'artistes dans l'Europe moderne (Espagne, France, XVe-XVIIe siècles)

du 27 septembre 2012 au 29 septembre 2012

 

Vie-d'ecrivains-vie-d'artistes-1665-C65.jpg
Colloque international

Lieux : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Maison de la Recherche, salle Claude Simon, 4 rue des Irlandais, Paris 5e et Cité Universitaire Maison d'Italie
Organisateurs : Michel Magnien, Hélène Tropé et Matteo Residori
Projet fédératif de recherche DEFI
EA 3979 - Les cultures de l'Europe Méditerranéenne Occidentale (LECEMO)
EA 174 - Formes et idées de la Renaissance aux Lumières
Contacts : Hélène tropé / Mattéo Résidori



programme [PDF - 341 Ko]

affiche [PDF - 366 Ko]

Ecrire des vies [PDF - 5 Mo]

Présentation :

La plupart des Vies que nous a laissées l’Antiquité se sont attachées à des figures d’hommes d’État, de conquérants ou de philosophes. Or, avec la Renaissance, parallèlement au développement des lettres et des arts, on voit fleurir des Vies consacrées à des figures d’artistes et d’écrivains. La diffusion de ces Vies contribue-t-elle à la légitimation ou à l’héroïsation du génie créateur ?  On s’interrogera sur la relation de ces textes tant aux canons antiques qu’aux discours historiques et théoriques concurrents. On se demandera si l’on raconte de la même manière une Vie d’écrivain et une Vie d’artiste. À la faveur des approches transséculaires et translinguistiques, faisant apparaître les recyclages, adaptations, migrations, transferts, on observera les évolutions à l’intérieur de ces trois aires culturelles par ailleurs décalées chronologiquement.  
Après une première exploration des corpus et des problématiques conduite au sein du DEFI lors de trois Journées d’Etude sur des aspects sectoriels de la question (19 mars 2011, 24 juin 2011 et 27 janvier 2012), on attend du colloque que soient approfondis selon les axes suivants les définitions, les limites et les enjeux d’un phénomène culturel dont les prolongements historiques sont évidents:  
1. La diversité des formes (Vies, notices biographiques, biographies) et des aspects rhétoriques et narratologiques de l'écriture
2. Le contexte de production: identités et pluralités des acteurs impliqués (auteurs, imprimeurs, commanditaires, éditeurs, amateurs, disciples)  
3. Le contexte de diffusion (Vies isolées, Vies mises en série, insertion au sein d’un paratexte, illustrations)
4. Les relations que la Vie construit entre la vie et l’œuvre
5. La représentation de l’individu créateur, comme une norme ou une exception.

Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 26 septembre 2012