Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Traduire le rythme

du 11 octobre 2013 au 12 octobre 2013

 

Traduire-le-rythme.jpg
Colloque international

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
campus  Censier
salle Las Vergnas
13 rue de santeuil, Paris 5e

Organisatrices : Christine Raguet (Sorbonne Nouvelle), Marie Nadia Karsky (Paris 8)
EA 4398 - Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone (PRISMES / TRACT)

Informations : Tiffane Levick : tiffane.levick-at-gmail.com
Contact : Christine Raguet

Droit d’inscription : 20€
Étudiants : gratuit


Programme :

Téléchargez le programme en pdf [PDF - 211 Ko]

Vendredi 11 octobre, matin, salle Las Vergnas, Censier

9h30 - Accueil
9h45 - Ouverture du colloque
M. le professeur Carle BONAFOUS-MURAT, Vice-Président, Conseil Scientifique
 
Présidente de séance : Christine RAGUET, Université Sorbonne nouvelle - Paris 3
10h00-10h40 - David NOWELL-SMITH, Université d’East Anglia, Grande-Bretagne : conférencier plénier
Intensities, extensibilities: translation between rhythms

10h40-11h20 - Georges VARSOS, Université d’Athènes, Grèce
Translating the Homeric Hexameter in English and French

11h20-11h40 - Pause

11h40-12h20 - Bentolhoda NAKHAEÏ, Université Sorbonne nouvelle - Paris 3
The Rhythm in Quatrains of Omar Khayyam: translation and literary creation

12h20-13h00 - Agnès WHITFIELD, Université York, Toronto, Canada
Le défi du rythme dans la traduction d’essais littéraires : quelques exemples canadiens et québécois
 
Déjeuner libre dans le quartier
 
Vendredi 11 octobre, après-midi, salle Las Vergnas, Censier

Présidente de séance : Carole BIRKAN-BERZ, Université René Descartes

14h30-15h10 - James UNDERHILL, Université de Rouen
Translating the rhythm of the “voice” or the “voice” of the rhythm

15h10-15h50 - Andrew EASTMAN, Université de Strasbourg
“Cries and cracks”: “animal” rhythms in Ezra Pound’s translations from Arnaut Daniel

15h50-16h00 - Pause
16h00-16h40 - Simona POLLICINO, Université de Padoue, Italie
Traduire le rythme de la danse ou l’expérience de l’unité : Yves Bonnefoy traduit To A Child Dancing In The Wind de W. B. Yeats

16h40-17h20 - Christine PAGNOULLE, Université de Liège, Belgique
Rythmes / respirations chez Kamau Brathwaite

17h30 - Cocktail sur place
 
Samedi 12 octobre, matin, salle Las Vergnas, Censier

Présidente de séance : Marie Nadia KARSKY, Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

9h30-10h10 - Marie VRINAT-NIKOLOV & Patrick MAURUS, INALCO
Traduire le rythme : traduire TOUT le texte

10h10-10h50 - Cindy LEFEBVRE-SCODELLER, Université de Limoges
Le rythme comme « projet de traduction » : la traduction de The Waves de Virginia Woolf

10h50-11h10 - Pause

11h10-11h50 - Aude LEMOINE, Université Sorbonne nouvelle - Paris 3
Lecture et relecture du « jazz textuel » de Coming Through Slaughter de Michael Ondaatje – entre détours et retours

11h50-12h30 - Audrey COUSSY, Université Sorbonne nouvelle
R comme Rythme : la traduction des abécédaires d’Edward Gorey
 
Déjeuner libre dans le quartier
 
Samedi 12 octobre, après-midi, salle Las Vergnas, Censier

Président de séance : Bruno PONCHARAL, espaceUniversité Sorbonne nouvelle - Paris 3

14h00-14h40 - Anne MOUNIC, Université Sorbonne nouvelle - Paris 3
Singulier, rythme et dynamique de l’inaccompli chez Henri Meschonnic

14h40-15h20 - Anne-Laure TISSUT, Université de Rouen
The Water Cure de Percival Everett : « nonsense » et sens du rythme

15h20-15h30 - Pause

15h30-16h10 - Sophie NOËL, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

Traduire le rythme de l’écriture expérimentale de David Markson (1927– 2010)

16h10-16h50 - Jean SZLAMOWICZ, Université Paris Sorbonne
Baldwin’s Beat – traduire le substrat musical dans Another Country
 
17h - Clôture du colloque
 
COMITÉ SCIENTIFIQUE
Gérard Dessons (Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis)
Peter Groves (Université Monash, Melbourne, Australie)
Geneviève Henrot Sostero (Université de Padoue, Italie)
Marie Nadia Karsky (Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis)
Christine Raguet (Université Sorbonne Nouvelle)
Clive Scott (Université d’East Anglia, Grande-Bretagne)
Nathalie Vincent-Arnaud (Université Toulouse 2 - Le Mirail)


Présentation :
Si le rythme est une « réalité fondamentale du langage », en quoi est-il important pour les traducteurs de s’interroger sur sa spécificité par rapport à d’autres termes, empruntés au vocabulaire musical, avec lesquels il est souvent confondu : tempo, cadence, allure ? On peut alors se demander jusqu’à quel point l’association entre rythme poétique, littéraire et musical est viable. Cette proximité est-elle utile pour répondre à des questions de traduction ?

Le rythme est associé à plusieurs notions (alternance, rapport, proportion, retour…), mais surtout à l’idée de régularité et de périodicité, variant d’une langue à l’autre et pouvant répondre à des objectifs didactiques ou esthétiques. Le rythme constitue-t-il donc une armature qui sous-tend le texte poétique ou prosodique ? Comment et en quoi peut-il être caractéristique d’un ouvrage, d’un style ou d’un genre ? Et comment cette charpente peut-elle être reconstituée dans un autre système linguistique, sémantique, stylistique et culturel ?

Le rythme en tant que « mouvement régulier, périodique, cadencé » est-il vecteur de régularité ? Ou ne faut-il pas plutôt y voir, comme la lecture d’Henri Meschonnic pourrait le faire penser, « une subjectivation générale, et maximale, du discours » ? En conséquence, traduire du rythme consiste-t-il à passer d’un équilibre à un autre ? Ou bien à introduire une certaine instabilité qui stimule l’intérêt du récepteur ? Le rythme permet-il de mettre en place des repères ? Ou est-il au contraire ce qui vient de temps à autre les briser ? Quelle est la part d’aléatoire et de récurrence dans le rythme, sachant que rupture implique régularité ? Si la cadence s’inscrit dans un ordre, le rythme ne répond-il pas au plaisir d’une attente double : retrouver l’attendu mais aussi découvrir son contraire ?

Divers chercheurs et praticiens s’accordent à dire que le rythme est créateur de sens plutôt qu’il n’imite la vie. Changer de rythme en changeant de langue suppose-t-il changer de sens ? Finalement, le rythme d’une traduction peut-il être lui aussi création ?

If rhythm “involves the continuity of language and experience”, to what extent can questioning the specificities of rhythm help translators? Rhythm is often confused with other musical terms such as tempo, beat, or cadence. How fruitful is it for translation studies to associate musical terms for rhythm with their poetic and literary counterparts?

Rhythm is associated with notions such as alternation, succession, proportion, and recurrence, and especially with regularity and periodicity, which vary from one language to another and may answer didactic or aesthetic purposes. If we study rhythm as a poetic and/or prosodic frame structuring literary texts, how does rhythm typify a literary work, style or genre? And can the framework be reconstituted in a system which is linguistically, semantically, stylistically and culturally different ?

Does rhythm, as a “movement or fluctuation marked by the regular recurrence or natural flow of related elements” convey regularity? Or should we instead see it as “a maximal subjectivisation of discourse”, as Henri Meschonnic defines it? Does translating rhythm then mean shifting from one kind of balance to another? Or does it suppose introducing a certain degree of instability, thus stimulating the receiver’s interest? Does rhythm set up a regular pattern of markers, or is it on the contrary what occasionally breaks that pattern? What is the role of chance and recurrence in rhythm, considering that interruption can only happen when there is regularity? The pleasure provided by rhythm seems to be twofold – finding what was expected and discovering the unfamiliar.

Scholars and experts agree on the fact that rather than imitating life, rhythm creates meaning. Does changing rhythm in translating from one language to another involve changing this meaning? Can the rhythm of a translation also be seen as a creation of its own kind?


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 10 septembre 2013