Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Révolution 2017, un héritage artistique européen

du 17 novembre 2017 au 18 novembre 2017
 

Colloque international

Affiche VOSR.jpg
Organisation : Svetla Moussakova ; EA 2291 - Intégration et Coopération dans l'Espace Européen - Etudes Européennes (ICEE)
 
    Programme [PDF - 1 Mo]

Présentation :

La célébration du centenaire de la révolution russe 1917 est l’occasion de rappeler son rôle crucial dans l’histoire du XXe siècle dans un monde déchiré par la guerre lorsque l’effondrement de l’Empire russe se poursuit par l’instauration du régime des bolchéviques.

L’écho de la Révolution se fait entendre à travers toute l’Europe et les soulèvements politiques et militaires se propagent en Allemagne, en Hongrie, en Finlande, en Autriche, en Italie. Parallèlement, une autre révolution, cette fois artistique et esthétique, se répand autour d’un imaginaire révolutionnaire omniprésent.

L’année révolutionnaire 1917 confirme la percée moderniste de l’art russe issu d’une tradition séculaire et porte ainsi sur le devant de la scène nationale et internationale les artistes - peintres, poètes, cinéastes, musiciens qui deviennent les instigateurs flamboyants des avant-gardes européennes et posent les bases de l’art du XXe siècle.

De nombreux courants sont issus de l’imaginaire révolutionnaire tel le cubo-futurisme, le suprématisme, le formalisme, le constructivisme, l’art abstrait…

Le point commun des artistes-créateurs – ils perçoivent une similitude entre la révolution politique et la révolution artistique. Les œuvres et les pratiques artistiques témoignent de cette parenté et font aujourd’hui partie du patrimoine culturel mondial : la poésie futuriste de Maïakovski, les poèmes adamistes de Mandelstam, le cinéma expérimental de Eisenstein, les tableaux suprématistes de Malevitch, les compositions abstraites de Kandinsky, les créations néo-primitivistes de Chagall, les expériences scéniques de Meyerhold, la prose de Boulgakov, Bounine, Zamiatine.

Après 1917, dans un contexte politique de plus en plus dur d’une Russie affaiblie et isolée, de nombreux artistes quittent la Russie pour créer librement en émigrant en France, en Allemagne, en Suisse. Par leur présence ils deviennent les premiers médiateurs de cet imaginaire révolutionnaire qui se répand en Europe.

Quels sont les liens entre les artistes russes et européens ? Dans quelle mesure leur art s’inscrit dans les avant-gardes européennes ? Quelle est la typologie des transferts et des circulations des pratiques, des symboles et des expériences russes et soviétiques dans les sociétés européennes ? Comment peut-on définir et interpréter cet héritage culturel qui se manifeste aujourd’hui par le renouvellement des formes et des pratiques artistiques ?

Pour répondre à ces interrogations, nous avons invité des artistes, des universitaires, des historiens de l’art, des poètes, des musiciens, des architectes représentants de dix pays européens, autour d’une réflexion consacrée à un héritage et à une expérience culturels partagés dans les sociétés contemporaines.

Contact : svetla.moussakova@univ-paris3.fr


Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Maison de la Recherche
Salle Claude Simon
4, rue des irlandais
75005 PARIS

mise à jour le 14 novembre 2017