Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Paroles possibles - Pratiques des littératures en didactique des langues et des cultures

le 15 octobre 2014

 

01.jpg
Journée d'Etudes

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, Paris 5e

Organisateurs : Olivier Lumbroso & Serge Martin
EA 2288 - DILTEC (Didactique des langues, des textes et des cultures)

Contact : Olivier Lumbroso
 

Présentation :
 
 
Cette journée d’études fera un état des lieux des questions que soulèvent les pratiques d’enseignement des littératures en didactique des langues et des cultures.

A l’ère du tournant mondial, des nouveaux médias et du marché des langues, quelles sont les forces des littératures exposées à la crise des humanités et à la marchandisation des objets culturels ? A côté des idéologies de la communication rentable, à l’œuvre dans certaines offres de formations aux langues cultures, d’autres pratiques valorisent la réflexion sur les « détours » (Julien, 1995), les « bricolages » (Lévi-Strauss, 1962), les « tactiques » et « braconnages » (De Certeau, 1980) que les apprenants comme les enseignants convoquent pour faire du texte reçu un espace de transaction entre des identités et des altérités.       

L’épine dorsale de cette journée d’études résidera dans l’examen d’une hypothèse forte en lien avec ces pratiques : ne serait-il pas profitable de repenser les « relations d’expérience » aux littératures ? Expériences plurielles, singulières et en partage qui créent le questionnement fertile de l’apprenant. En effet, éclairer les expériences sociales et artistiques des littératures engage à réinterroger les usages de notions critiques pensées séparément, qui, en pratique, résistent pourtant aux cloisonnements : langues et énonciations ; textes et façons de lire ; écritures et manières de dire ; traces et arts de la parole… Cette hypothèse directrice pourrait être débattue à partir des pistes suivantes : 

  • Comment les expériences problématisent-elles la transmission, en nourrissant une tension entre acquisition et exploration, reconfiguration et identification ?
  • Quelles sont les relations entre l’expérience et la créativité littéraires à la fois comme distance réflexive et essai d’une réalisation ?
  • Quelles sont les relations de l’expérience et de la performance littéraire organisant le lien entre corps et langage, implication et réflexivité ? 
  • Le geste littéraire, en tant qu’expérience de l’actio, ne défait-il pas les oppositions entre mémoire et désir, oralité et écriture ?

Ces questionnements viseront à dessiner un univers expérientiel définissant notre réflexion théorique à la croisée de plusieurs domaines : historique et comparatistes anthropologiques et sociopolitiques, poétiques enfin au sens où l’expérience artistique renouvelle la relation du sujet à lui-même, aux autres cultures et aux autres langues du monde.                                         

La journée croisera des communications dans lesquelles les membres de l’équipe et des invités extérieurs tenteront de formuler les perspectives d’un chantier pour l’avenir, pouvant prendre la forme d’un projet ANR : celui d’un enseignement/apprentissage des littératures au cœur des formations aux langues et cultures. Les doctorants et les étudiants seront conviés à assister à la journée d’étude. Plus largement, cette journée d’études est aussi ouverte aux professeurs de français s’interrogeant sur leurs pratiques et leurs disciplines.

 

 

 


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 9 décembre 2014