Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

On ne naît pas scientifique. Penser sa pratique et sa posture en sociologie des arts et de la culture

le 17 décembre 2012

 

On-ne-nait-pas-scientifique_large.jpg
Colloque international

Lieu
:Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3,
Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, Paris 5e
Organisateurs : Marie Le Gandic, Léonor Graser, Léa Mestdagh, Katouar Harchi
UMR 8070 - Centre de Recherches sur les liens sociaux (CERLIS)
Contact : jed.cultureetarts@gmail.com


Présentation


Quel sociologue n'a jamais douté de sa légitimité scientifique ? Face à des collègues, à des proches, à son objet ou à son texte, le moment arrive toujours où l'on s'interroge sur le bien-fondé de sa recherche, la fiabilité de sa méthode, l'utilité de ses résultats. Le chercheur est sans cesse soumis au doute : la certitude étant l'ennemie de la science, comment ne pas s'en réjouir ? Ce n'est pas le questionnement du sujet de recherche, permanent et nécessaire, qui nous intéresse ici, mais le regard que l'individu pose sur son propre parcours scientifique. En effet, qu'il soit amené à formaliser ou à vulgariser sa démarche (sur le terrain, dans le monde scientifique, dans sa vie privée), le chercheur doit sans cesse justifier sa légitimité face à ses divers interlocuteurs. Par conséquent, si l'objectivation du phénomène étudié constitue la première étape du travail de recherche, nous considérons l'objectivation de la subjectivité comme un processus complémentaire, indissociable de l’enquête en elle-même et de la discipline dans laquelle elle s'inscrit. Etre scientifique, c'est poser un regard spécifique sur un objet, un terrain ; c'est aussi, en amont et en aval du travail de recherche, analyser sa pratique et prendre toute la mesure de sa posture. Dans la continuité des réflexions engagées sur la transdisciplinarité théorique et méthodologique autour de la figure du sociologue bricoleur (décembre 2011), nous proposons cette année d'interroger l'expérience de l'individu en sociologue, acteur et sujet de sa propre recherche. Cette seconde journée d'étude du pôle lien social et culturalisation du CERLIS offrira ainsi l'espace d'une discussion, selon nous primordiale, sur l'engagement et le processus d'auto-légitimation du sociologue. Il s'agira par ailleurs d'interroger, de manière originale et incarnée, la pratique sociologique empirique appliquée à des objets culturels et artistiques. La journée d'étude aura lieu le lundi 3 décembre 2012 à la Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle, à Paris.

Type :
Colloque / Journée d'études
Partenaires :
Journée d'étude doctorale du pôle "Lien social et culturalisation" du Cerlis qui se tiendra le 17 décembre 2012 à la Maison de recherche - Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

Comité scientifique et d’organisation :
Léonor Graser, Kaoutar Harchi, Marie Le Grandic, Morgane Maridet, Léa Mestdagh, Doctorantes en sociologie, Université Sorbonne Nouvelle, Cerlis.

mise à jour le 11 décembre 2012