Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Multiculturalisme et art : expression et influence des voix du divers

le 24 novembre 2011
9h-18h

multiculturalisme-et-art-1.jpg
Journée d'étude

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Maison de la Recherche - Salle Claude Simon - 4 rue des Irlandais - 75005 PARIS
Organisateurs : Ecole doctorale 122 « Europe latine - Amérique Latine » / Héloïse Behr & Roxanne Mamet
Contact : h.soulardbehr@gmail.com / roxannefanymamet@gmail.com


[PDF - 308 Ko]
Programme [PDF - 308 Ko]

Présentation


Notre monde est aujourd'hui marqué par la globalisation (Arjun). Souvent perçus négativement car acculturants, les échanges, parfois sous forme de transferts, peuvent aussi être considérés comme un enrichissement. Cette forme d'universalisation existait déjà si l'on se réfère à l'Amérique coloniale, le modèle européen ayant été transposé d'un point de vue social, politique et économique sur le continent américain.

Cette journée d'étude souhaite se concentrer sur les modes d'expression des minorités ethniques et des immigrants ou sur l'infl uence culturelle exercée sur la création des « majorités ethniques ». Les périphéries intègrent le centre, qui laisse émerger les voix dissonantes, les voix du divers, ex-centrées (Bhabha), les regards obliques. Ces angles de vision créent une dissonance qui nous intéresse particulièrement. Selon l'époque, ces voix du divers apportent une dynamique, une connaissance traditionnelle et une nouvelle conception du monde d'une richesse infinie.

Les territoires latins en Europe et latino-américains sont de véritables mosaïques culturelles. Toutefois, la question des porosités se pose. L'Europe a renié, dès les premiers temps du colonialisme américain cette diversité. Nous pourrions aller jusqu'à
dire, de façon polémique, que l'Europe souhaite fermer ses frontières tandis que l'Amérique latine s'inscrit dans un mouvement de reconnaissance constitutionnelle du multiculturalisme. A notre époque marquée par le déplacement, on assiste à un dépassement des frontières constamment franchies, mais paradoxalement bloquées pour une partie de la population. Nous ne tenterons pas d'expliquer les causes historiques de cet agissement. Nous essaierons de trouver des éléments de réponses à ces actes à travers le choix d'une forme d'expression littéraire ou artistique. Ainsi, nous chercherons à défi nir l'étranger, le migrant, l'autochtone, le citoyen.

Cette journée d'étude se propose de revenir sur l'émergence des regards obliques dans la culture coloniale (XVIe-XVIIIe siècle) et dans la culture impérialiste (XIXe-XXIe siècle), questionnant ainsi les notions de tolérance, d'intégration, de nationalité, de communauté ou de cosmopolitisme.

Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 30 novembre 2012