Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Morphologie flexionnelle et dialectologie romane : typologie(s) et modélisation(s)

le 26 janvier 2013

 

mosaique-tbilisi.jpg
Journée d’études SLP (Société de Linguistique de Paris)
Co-organisée et co-financée avec l'IUF (Institut Universitaire de France)


Lieu : Ecole Normale Supérieure (ENS), Salle Henri Cartan, 45 rue d'Ulm, Paris 5e, immeuble Rataud, 2e sous-sol
Organisateurs : Jean-Léo Léonard (UMR 7018 - Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP))
Daniel Petit (ENS, Paris, département Sciences de l'Antiquité)
Evangelia Adamou (LACITO, UMR 7107 CNRS)



 
 
Contact : Jean-Léo Léonard

Programme [PDF - 31 Ko]


Présentation

La prochaine journée d’études de la Société de Linguistique de Paris, qui aura lieu le samedi 26 janvier 2013 à Paris, dans les locaux de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), Paris, sera consacrée au thème Morphologie flexionnelle et dialectologie romane : typologie(s) et modélisation(s).

            L’objectif de cette rencontre internationale, dont les actes seront publiés chez Peeters, dans la collection Mémoires de la Société de Linguistique, Nouvelle Série (v. http://www.slp-paris.com/), est de mettre en valeur le grand potentiel empirique que représentent les dialectes du vaste continuum roman pour les modélisations en morphologie flexionnelle. Dans cette perspective, qui ne se veut pas seulement descriptive, mais qui recherche une synergie entre modèles théoriques récents et anciens dans la description des classes flexionnelles, tant nominales que verbales ou adjectivales, les contributeurs sont invités à présenter des données issues de diverses variétés dialectales romanes, soit en appliquant un modèle récent, comme la morphologie réalisationnelle (PFG : Paradigm Function Morphology) ou la morphologie distribuée, ou tout autre modèle associé à une visée typologique, soit en mettant plusieurs modèles ou alternatives, récentes ou plus anciennes, à l’épreuve de données dialectales.

La première approche consiste par conséquent en une application ou une implémentation de modèles d’ambition typologique sur des données dialectales, la seconde, à une tentative de retour sur les données ou les modèles existants, ou à une modélisation pondérée, réflexive ou critique, de systèmes flexionnels dialectaux et/ou de diasystèmes flexionnels, à partir de descriptions existantes.

 

            Trois axes sont proposés, pour guider les travaux de cette journée :

 

1)      Modélisation de données dialectales à la lumière des modèles contemporains en morphologie flexionnelle (ou « nouvelles morphologies « : PFM, Word-Grammar, Morphologie Distribuée, etc.), avec notamment, un retour critique sur les classes flexionnelles.

2)      Retour sur des modèles « canoniques » ou des descriptions monographiques comme celle de Jacques Allières  sur le verbe gascon (ALG V), à la lumière des « nouvelles morphologies ».

3)      Bases de données atlantographiques ou analyseurs morphologiques automatiques de la flexion dans des domaines dialectaux romans.


 Résumés :


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 17 janvier 2013


Documents à télécharger :