Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Manuscrits italiens du XVIIIe siècle : une approche génétique

du 19 mars 2015 au 20 mars 2015
 

affichette.png
Colloque international

Lieux : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, campus Ceniser, salle Las Vergnas, 13 rue de Santeuil, Paris 5e et Ecole Normale Supérieure, 45 rue d'Ulm, Paris 5e

Organisateurs : Christian Del Vento, EA 3979 - Les cultures de l'Europe Méditerranéenne Occidentale (LECEMO) et Nathalie Ferrand, UMR 8132 Item (Institut des Textes & Manuscrits Modernes)

Programme [PDF - 1 Mo]

Contact : Christian Del Vento



Présentation :

« Donnant la réplique à l’esthétique de la réception en définissant les axes de l’acte de production, la critique génétique instaure un nouveau regard sur la littérature. Son objet : les manuscrits littéraires, en tant qu’ils portent la trace d’une dynamique, celle du texte en devenir. Sa méthode : la mise à nu du corps et du cours de l’écriture, assortie de la construction d’une série d’hypothèses sur les opérations scripturales. Sa visée : la littérature comme un faire, comme activité, comme mouvement. » (A Grésillon, Eléments de critique génétique, 1994). Si la critique génétique, longtemps centrée sur les manuscrits d’auteurs après V. Hugo, a franchi depuis peu la frontière de l’avant 1800, l’enquête sur les manuscrits et les dynamiques de l’écriture au 18e siècle doit se conduire à l’échelle de ce que fut l’Europe des Lumières. Nombreuses sont les raisons de se tourner vers l’Italie : les proximités méthodologiques qui unissent la variantistica italienne à l’approche génétique française, les collaborations anciennes de l’ITEM avec des collègues transalpins scellées par de nombreuses publications communes et par un dialogue jamais interrompu, une conviction enfin : celle que les dossiers de manuscrits d’auteurs italiens du 18e siècle ne demandent qu’à s’ouvrir à une interrogation sur les processus de l’écriture. Bien des travaux actuels sur Vico, Casanova, Alfieri, Foscolo et d’autres, sur leurs papiers, leurs bibliothèques, leurs éditions révisées, invitent à une telle exploration en révélant la richesse des questions qu’ils posent. Ce colloque se propose de contribuer à une meilleure connaissance des corpus manuscrits italiens tout en favorisant un croisement méthodologique fécond avec l’histoire des pratiques de l’écrit, du livre et de l’édition, en se donnant pour horizon l’interprétation renouvelée des états textuels et un gain de connaissance des oeuvres et des auteurs vus depuis leur atelier. L’étude des manuscrits d’auteurs peut-elle faire surgir une autre image du Settecento ? Sans doute permettra-t-elle de mieux comprendre ce qu’est un écrivain en Italie au siècle des Lumières.

 

 

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
 

mise à jour le 17 mars 2015