ED 120 >> International

Les partenariats privilégiés de l'ED 120 dans le monde

Partenariat avec la Tunisie

L'ED 120 a développé au fil des années un partenariat privilégié avec l'université de La Manouba en Tunisie et plus particulièrement, le HCTC (Histoire et Culture dans la Tunisie Contemporaine), centre de recherches ayant pour fonction de partager des questionnements sur la Tunisie contemporaine au travers des relations entre la culture et l’histoire. La mission de cet Institut est de diffuser des textes pas seulement scientifiques et de relayer l’actualité éditoriale (journaux, revues, thèses et ouvrages grand public) pour créer un espace de discussion interdisciplinaire et de points de vue sur le passé et le présent de la société et de la culture en Tunisie. Des doctorant-e-s de l’ED 120 (tant de littérature française que de littérature générale et comparée, à raison de 2 ou 3/an) ont été invité-e-s à participer depuis 2016, à ces séminaires thématiques de l’HCTC, en fonction de leurs thèmes de recherches et de la programmation thématique des séances de l’Institut.
Depuis 2017 l'HCTC est partenaire du Groupement de Recherches International (GdRI, 2017/2021)) « Littérature et démocratie » organisé conjointement par l'EHESS (Philippe Roussin, responsable du projet), l'ENS Ulm (Dominique Combe), L'université tunisienne du « 9 avril » (Sonia Fitouri) et La Sorbonne Nouvelle (Catherine Brun, Emmanuel Bouju). Ce GdRI donne lieu annuellement à un colloque international, en 2019 celui-ci s'est tenu à Tunis co-organisé par l'HCTC et l'Université du « 9 avril ». Dans ce cadre des doctorants de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3 ont été invités.
L'ED 120 participe également au projet de formation des Assistants et Maîtres-Assistants tunisiens désireux d'obtenir leur qualification pour diriger des recherches (HDR). Depuis 2018, deux séminaires annuels d'évaluation des travaux d'habilitation entrepris par ces universitaires tunisiens  sont organisés conjointement par le l'Université de Tunis, l'ED 120, l'Institut Français de Tunis (IFT) et le Ministère de l'Enseignement Supérieur tunisien. Ce partenariat, interrompu en 2019, vient de faire l'objet d'un dépôt de Projet Erasmus + (MIC) qui, s'il est accepté par la Commission européenne, devrait prendre effet à la rentrée universitaire 2020-2021, pour une période de deux ans.
 

Partenariat avec les Universités d’Oxford

Depuis octobre 2015, un accord a été réactivé avec les Universités d’Oxford, la Maison française (MFO) et la Sorbonne Nouvelle. La MFO s’engage à accepter, chaque année, 3 doctorant-e-s de la Sorbonne Nouvelle dans le cadre des chambres mises à disposition, les Universités d’Oxford acceptent, quant à elles, des échanges d’enseignant-e-s (statut d’invité-professeur) avec la Sorbonne Nouvelle (deux/an provenant d’Oxford et symétriquement deux enseignant-e-s d l’ED120 à Oxford, avec organisation de séminaires diplômants pour les M2 et de séminaires doctoraux.

Partenariat avec les Université de Shanghai : SISU, Fudan et l’Est China Normal University (ECNU)

Séminaires conjoints de formations doctorales organisés depuis 2015, en alternance annuelle entre Shanghai et la Sorbonne Nouvelle avec les doctorants chinois de ces universités travaillant sur la littérature française, la littérature générale et comparée, la linguistique etc. Séminaire symétrique l’année suivante à Paris ou à Shanghai, en alternance.
Un partenariat bi-latéral s'est développé plus spécifiquement entre l'ED 120 de la Sorbonne Nouvelle et l'East China Normal  University (ECNU) depuis 2018, compte tenu du nombre importants d'étudiants de cette université qui ont entrepris des co-tutelles dirigées par des enseignants de l'ECNU et de l' ED 120. Pour optimiser ce partenariat, un projet de double Master en littérature générale et comparée a été conçu par les deux Universités, ratifié par l'ECNU (en décembre 2019), il devrait être mis en place à la rentrée universitaire 2020-2021. Ce double Master a pour but de faciliter le développement des projets de co-tutelles en assurant une formation méthodologique, linguistique, scientifique préparatoire. Il est symétriquement ouvert à des étudiants en Master de LGC de la Sorbonne nouvelle désireux de s'orienter vers des études chinoises.  

Partenariat avec l’université de Sienne et l’ ENS de Pise

C'est en 2017 que les enseignants-chercheurs de l’équipe de littérature générale et comparée de l'Université de la Sorbonne Nouvelle ont commencé à accueillir, dans un partenariat privilégié, des doctorants provenant de l'Université de Sienne. Puis les directeurs de recherche des équipes de littérature française de l’ED120 se sont inscrits dans ce projet. En 2018, des enseignants, des doctorants de la Sorbonne Nouvelle des ED 120, 122 et de l'ED 622 ont été reçus, dans le cadre d'un séminaire de formation, par l'Ecole doctorale de Sienne et l'Ecole normale de Pise, pour permettre à des doctorants français de présenter leur recherche aux futurs doctorants italiens, les enseignants, quant à eux, ont tenté de définir un état de la recherche disciplinaire dans les ED dont ils dépendent. Il a alors été décidé d'établir une Convention pour pérenniser ces rencontres sous la forme de séminaires annuels en alternance à Sienne et à Paris. Ces séminaires ont pour but de documenter les orientations de la recherche tant à Sienne qu'à La Sorbonne Nouvelle dans les ED concernées pour permettre aux étudiants italiens désireux de s'inscrire, dans le cadre d'un projet de co-tutelle, dans l'une de ces trois ED, d'avoir une connaissance précise de l'offre de formation avant même leur installation en France. Symétriquement elle permet aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle d'obtenir une information fonctionnelle puisque l'Université de Sienne offre, chaque année, des bourses réservées aux étudiants étrangers dans le cadre d'un projet de co-tutelle.

Partenariat avec l'IRAN

Un projet d'accord avec trois grandes Universités iraniennes  (Téhéran, Chahid Behechti, Maschad) a été élaboré en 2017 en vue d'améliorer la préparation des projets de recherche dans le cadre de co-tutelles souhaitées par des titulaires iraniens de Masters de littérature française, de littérature générale et comparée, de linguistique. Cet accord prévoit pour chaque Université concernée un dispositif de sélection paritaire, entre chaque école doctorale de ces trois Universités et l'ED 120. C'est par vidéo-conférences que sont auditionnés les candidats sélectionnés par chaque Université iranienne. Cette vidéo-conférence détermine, d'un commun accord des deux parties, l'acceptation, ou non, du dépôt d'un dossier de candidature pour une co-tutelle ou encore peut exiger une inscription préparatoire en Master (1 ou 2) à La Sorbonne Nouvelle selon diverses modalités : par la présence de l'étudiant à la Sorbonne Nouvelle ou par le dispositif de l'enseignement à distance. Trois candidatures, au maximum, par Université et par an sont susceptibles d'être acceptées.

mise à jour le 28 janvier 2020