Accueil >> Recherche >> Unités de Recherche

Recherche

Les lieux du Virtuel / The Sites of the Virtual (2018-)

Co-direction : Guillaume Soulez (IRCAV), Olga Kobryn (IRCAV), Angel Quintana (Université de Girona).
Responsable de la section nord-américaine / Lead Researcher - American Section : Lisa Zaher (School of the Art Institute of Chicago)

Membres du comité du développement du projet / chercheurs associés /
Committee of the Project development / associate researchers:

France :
Jacques Aumont (Université Sorbonne Nouvelle- Paris 3)
Diane Arnaud (Université Paris Diderot)
Robert Bonamy (Université Grenoble-Alpes)
Elsa Boyer (École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon)
Jean-Michel Durafour (Aix-Marseille Université)
Loig Le Bihan (Université Montpellier Paul Valéry)
Aurélie Ledoux (Université Paris Nanterre)
Olga Kobryn (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
Gilles Mouëllic (Université Rennes 2, Directeur de la section française du partenariat international de recherche
Technès, https://technes.org/)
Massimo Olivero (Université Montpellier Paul Valéry)
Giusy Pisano (IRCAV, École Nationale Supérieure Louis Lumière, porteuse du projet Les Arts Trompeurs.
Machines, Magie, Médias, http://www.lesartstrompeurs.labex-arts-h2h.fr/en)
Guillaume Soulez (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Directeur de l'IRCAV)
Dork Zabunyan (Université Paris 8)
Étudiants associés / Associate students:
Matthieu Couteau (Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

Espagne, Université de Girona / SPAIN, University of Girona :
Angel Quintana
Maria-Josep Balsach
Anna Bayó
Ramon Girona
Ariadna Lorenzo
Imma Merino
Carmen Pardo
Daniel Pitarch

États-Unis / United States :
Dominique Bluher (Université de Chicago)
D. N. Rodowick (Université de Chicago)
Lisa Zaher (School of the Art Institute of Chicago)


Thèmes de recherche
Ce séminaire de recherche se propose d’interroger et de définir le concept de virtuel à partir de la notion du lieu selon une double articulation théorique : le lieu comme ancrage physique des images et des procédés de virtualisation et le lieu comme ancrage  conceptuel. Autrement dit, nous nous intéresserons à la manière dont le virtuel s’ancre matériellement dans un lieu précis ainsi qu’à la manière dont il redéfinit cette notion même du lieu, la transforme, la révèle, la détruit ou la crée, l’idée de la virtualité permettant de poser la question du lieu différemment et de manière paradoxale, l’élargissant aux notions de territoire et de déterritorialisation, de réseau, d’interface, de dispositif, de « poétique de la navigabilité » (Lev Manovich), etc. Puisque le virtuel n’est pas un objet mais un processus et n’est sensible qu’en tant que processus de virtualisation, l’idée du lieu semble être la mieux adaptée pour en révéler la trace et en saisir les enjeux...


Activités scientifiques

Programme du séminaire [PDF - 690 Ko]




mise à jour le 1 octobre 2019