ED 267 >> Formation Doctorale >> Ateliers et activités scientifiques

Le film pluriel

Responsable(s)

Contenu

Le Film pluriel

Séminaire de recherche
animé par Marie FRAPPAT et François THOMAS


Qu'un même film soit diffusé dans plusieurs versions concurrentes, c'est la règle et non l'exception.
Les cas de figure sont en effet très nombreux : films muets tournés à plusieurs caméras (d'où des négatifs différents selon les pays de diffusion), versions muettes coexistant avec les versions parlantes pour les salles non équipées pour le son à la fin des années 20, versions multiples des débuts du parlant, remontages soviétiques remaniant l'idéologie des films, versions censurées, versions d'exportation écourtées ou allongées, repentirs tardifs des metteurs en scène, versions feuilleton télévisé coexistant avec une version cinéma, versions en relief et versions « plates »... et des dizaines d'autres.
La coexistence de plusieurs versions peut figurer dans le projet initial. Les versions peuvent au contraire s'ajouter après coup, à l'initiative des fabricants (producteur, réalisateur) comme des diffuseurs (distributeurs, exploitants, chaînes de télévision). Il peut aussi s'agir de l'exhumation de versions antérieures (copies de travail ou destinées à des previews), qui trouvent a posteriori une légitimité qu'elles n'avaient jamais eue. Sans oublier les restaurations qui proposent en réalité de nouveaux états, tantôt philologiques, tantôt entraînant des déformations graves.
Voilà un phénomène de plus en plus mis en évidence par les festivals spécialisés, par l'expansion des restaurations, et aujourd'hui par le DVD. Du reste, la multiplication des modes de diffusion ne peut qu'encourager les repentirs et les refontes, donc l'apparition de nouvelles versions.
L'interrogation « Quel film voyons-nous ? » est donc un préalable dans bien des cas (l'analyste d'un film est conduit à définir l'objet de son étude), mais elle ouvre de nombreuses pistes de réflexion. Les versions concurrentes sont une illustration des pouvoirs du montage. Elles posent la question de l'auteur de film. Outre l'évaluation esthétique, elles conduisent à se pencher sur le statut juridique des films, et sur leur réception. Des traditions critiques nationales se sont en effet fondées sur des versions très différentes d'un même film. Les moutures concurrentes sont riches en enseignements sur les attentes supposées du public. Et elles amènent à se demander si l'on a affaire à plusieurs versions d'un même film, ou à plusieurs films différents.
Notre projet est de mettre en relief ce phénomène dans toutes ses dimensions, en s'attachant aussi bien à des réflexions d'ordre général qu'à des études de cas (les années précédentes : Branagh, Buñuel, Chéreau, Friedkin, King Hu, Murnau, Renoir, Rouch, Truffaut, Visconti, Welles et beaucoup d'autres).
 
Publications
Le groupe de recherche « Le Film pluriel » a été fondé en 2006.
Les activités du Film pluriel ont donné à ce jour naissance à deux publications :
Michel Marie et François Thomas (dir.), Le Mythe du « director's cut », Presses Sorbonne Nouvelle, coll. « Théorème », 2008. Avec des contributions de Jean-Pierre Berthomé, Dominique Bougerol, Erwan Cadoret, Kira Kitsopanidou, Morgan Lefeuvre, Laurent Le Forestier, Isabelle Marinone, Frédéric Monvoisin, Leonardo Quaresima, Fernão Pessoa Ramos et Jonathan Rosenbaum.
Marie Frappat et Michel Marie (dir.), dossier « Le film pluriel », Cinéma & Cie n° 13, automne 2009. Avec des contributions de Giulio Bursi, Erwan Cadoret, Philippe Fauvel, Piotr Ignatowicz, Francesca Leonardi, Angélica Mateus Mora, Catherine Papanicolaou, Valentina Re et Anna Sofia Rossholm.


Les saisons 2006-2011 [PDF - 838 Ko]

Programme Film pluriel 2012

[PDF - 92 Ko]


Contacts :
Marie Frappat : mariefrappat@gmail.com
François Thomas : francois.thomas@univ-paris3.fr








 
 

mise à jour le 20 octobre 2015


Renseignements :

IRCAV - Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel - EA 185
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A113

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Mél.
Sur Internet
 
ED 267 - Arts & Médias
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A007

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Mél.
Sur Internet

Recherche d'un cours

Recherche d'un cours