ED 622 >> Activités Scientifiques >> Séminaires doctoraux

Langues, littérature et mondialisation

Volume horaire CM 12h

Responsable(s)

Objectifs

L’objet du séminaire est de situer sur un plan historique et contemporain la complexité et la conflictualité qui préside à la coexistence des langues, des littératures et cultures. Il vise à donner un ensemble de problématiques et de repères utiles à de jeunes chercheurs travaillant dans le domaine de la théorie linguistique, de la transmission littéraire et des approches culturelles.

L’histoire des dispositifs institutionnels et pratiques de diffusion des langues en Europe et dans le monde montre que celles-ci dépendent des équilibres économiques, politiques, militaires et sociaux établis à un moment donné. Mais entrent également en jeu des facteurs culturels spécifiques, notamment celui du degré de spécialisation qui peut être assigné à des langues diverses dans un espace donné en fonction des types de messages à transmettre : religieux, juridiques, scientifiques, diplomatiques, politiques, techniques, scolaires, littéraires, privés. Au-delà de ces rappels historiques qu’on illustrera, on s’efforcera d’approcher la situation actuelle tant du point de vue théorique qu’institutionnel. À cette fin, une attention particulière sera apportée à la notion de « littérature mondiale » mise en regard avec celle d’« espace littéraire international » que la sociologue Pascale Casanova développe à partir des théories de Pierre Bourdieu. Va-t-on vers une littérature très partagée, voire « unifiée », débouchant sur une « culture commune » ou au contraire vers des univers culturels infiniment plus complexes, souvent segmentés et stratifiés, dans lesquels les relations entre langues et cultures du monde sont en perpétuelle concurrence ? « Global » versus « local » : comment s’effectue le partage toujours mouvant et incertain entre ces deux polarités ? Parallèlement, l’accent sera mis sur le rôle de la traduction comme phénomène littéraire et éditorial, sur les formes de littérature les plus mondialisées (littérature enfantine, roman policier, thrillers), sur le rôle des prix internationaux, des dispositifs de critique (télévisuelle ou savante) et sur la distinction entre langue d’écriture, choisie ou imposée, et affirmation identitaire, qu’elle soit individuelle, nationale ou régionale.

 

Horaires


1er semestre
Mercredi : 09/16//23/30 novembre et 07/14 décembre 2016
16h - 18h

Censier Censier - salle 410
13 rue Santeuil, 75005 Paris

Bibliographie

Balibar R., L’institution du français, Essai sur le colinguisme des carolingiens à la République, Paris : PUF, 1985, 421 p.

Casanova P., La République mondiale des lettres, Paris : Seuil, 1999, 471 p. ; nouv. éd., Paris : Seuil, 2008.

Dahklia J., Lingua franca, histoire d’une langue métisse en méditerranée, Arles : Actes sud, 2008, 591 p.

FRAISSE e., Littérature et mondialisation, Paris : Champion, 2012, 208 p.

Karafiath J. & Ropars M.-C. (dir.) Pluralité des langues et mythe du métissage, Saint-Denis : Presses universitaires de Vincennes, 2005, 189 p.

Laurens H., L’empire et ses ennemis, la question impériale dans l’histoire, Paris : Seuil, 2009, 256 p.

Le Bris M. & Rouaud J., Pour une littérature-monde, Paris : Gallimard, 2007, 342 p.

Mattelart A., Diversité culturelle et mondialisation, Paris : La Découverte, 2005 ; nouv. éd. 2007, 122 p.

Pradeau C. et Samoyault T. (dir.), Où est la littérature mondiale ?, Saint-Denis : Presses Universitaires de Vincennes, 2005, 150 p.

Sapiro G. (dir.), Translatio, Le marché de la traduction en France à l’heure de la mondialisation, Paris : CNRS éditions, 2008, 427 p.

Informations complémentaires

Séminaire également ouvert aux étudiants des Masters 2 Recherche et aux doctorants d'autres EDs

mise à jour le 4 octobre 2016


Renseignements :

ED 622 - Sciences du langage
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A006

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Tél. : 01.55.43.08.82
Mél.
Sur Internet

Recherche d'un cours

Recherche d'un cours