Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

La traduction des voix de la théorie : passages interculturels, résistances et audibilité / Translating the Voices of Theory: Intercultural Passages, Resistances and Audibility

du 21 mars 2014 au 22 mars 2014

programme-la-traduction-des-voix-de-la-theorie-1.jpg
Colloque international

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3,  Maison de la Recherche, Salle Claude Simon

Organisatrices : Christine Raguet (Sorbonne nouvelle) et Agnès Whitfield (Université York, Toronto, Canada)
EA 4398 : Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde anglophone, laboratoire - Prismes(TRACT)

Adresse électronique : c.raguet@univ-paris3.fr

Présentation :
Dans la foulée des études postcoloniales et du virage culturel, la traductologie s’intéresse de plus en plus à la manière dont les concepts théoriques subissent eux-mêmes des transformations et déclenchent des résistances lorsqu’ils passent (ou ne passent pas) d’un contexte socio-culturel et linguistique à un autre. On reconnaît qu’il faudrait améliorer la circulation internationale des textes théoriques provenant d’un plus grand nombre de contextes linguistiques et culturels différents.

Ce colloque cherche à explorer comment le concept de voix pourrait nous aider à comprendre les diverses manières dont les idées théoriques sont influencées et modifiées à travers la traduction par la recontextualisation des discours et des concepts. Les voix théoriques circulent grâce à la traduction au sens strict du terme, mais aussi lorsqu’elles sont citées ou font l‘objet de références dans des travaux de recherche. Ainsi va-t-on aussi s’interroger sur le fonctionnement de ces pratiques de citation, de référence et de traduction dans des contextes culturels différents.

Des recherches récentes ont examiné la voix du traducteur, le rôle des voix auctoriales et éditoriales dans le processus de traduction, les difficultés que pose la traduction des voix intra-textuelles, ainsi que les différentes voix qui collaborent dans la préparation de traductions littéraires à des fins scolaires. Comment une « voix » devient-elle une « voix théorique » ? Comment des voix théoriques se font-elles entendre dans leur propre langue ainsi que dans d’autres langues ? Quels défis faudrait-il relever pour bien rendre des voix théoriques dans une autre tradition linguistique et culturelle ? La notion de voix peut-elle s’appliquer aux discours théoriques et aux textes rédigés par des traducteurs au sujet de leur pratique traductive ?



Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 23 mai 2014