Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

L’enfant migrant, ses langues et leurs histoires, à l’école

le 28 novembre 2018
9h - 18h

L'enfant-migrant.jpg
  • Organisateurs :
Catherine Mendonça Dias
Muriel Molinié

  • Présentation :
S’inscrivant en cohérence avec les rencontres scientifiques pilotées par le DILTEC sur les approches narratives des parcours plurilingues, le colloque EVASCOL 2018 et la journée du 18/10 (Ecrire dans / avec les langues : Ateliers d’écriture créative en contexte plurilingue), cette journée d’études pluridisciplinaire inaugure de nouvelles transpositions didactiques vers le terrain des UPE2A. Elle sera l’occasion de faire avancer l’usage qui est fait des récits (auto)biographiques des élèves allophones arrivants dans l’école française. Dans ce but, professionnels, chercheurs et étudiants partageront leurs recherches, méthodes, pratiques et questionnements sur la place du plurilinguisme dans le répertoire langagier et dans l’histoire des élèves migrants, allophones.

L’enfant migrant est déjà plurilingue (langues familiales dressant une généalogie parentale et une géographie, langues des pays –où on s’installe, où on passe –, et langues de l’école). Ce répertoire plurilingue évolue entre perte, gain, transformation et dormance. Singulier, il entre en écho avec les parcours migratoires. S’exprimant sur son répertoire actuel, passé ou à venir, le sujet partage une biographie langagière à la croisée des histoires individuelle et collectives. L’enfant migrant opère des choix : oublier, renoncer à des langues, en cacher. Tenu à la scolarité, il devient élève et la maîtrise du français devient essentielle à son devenir scolaire. Certains avaient déjà des compétences en français, d’autres non ou guère. A la porte de l’école, un bilan d’accueil se tient et des questions lui sont posées : quelles langues parles-tu ? sais-tu lire ? L’explication de la migration émerge en quelques énoncés répétés dans le cas des démarches administratives des demandeurs d’asile et mineurs non accompagnés. Comment trouver l’équilibre entre espaces d’expression publique et espace intime préservé ? En classe les élèves suivent un apprentissage orienté vers les objectifs du socle et des programmes. Vis-à-vis des langues des élèves, les attitudes diffèrent, tributaires du rapport personnel de l’enseignant aux langues mais aussi de ses formations initiales et continues.
  • Programme :
Matin

Conférence « Faire savoir -à partir de- l’expérience migratoire, à l’école. Perspectives sociologiques et didactiques ».
Muriel Molinié, sciences du langage et didactique du FLE/S, DILTEC.
Discutante : Maïtena Armagnague-Roucher, sociologie, INSHEA, Suresnes.

Ateliers tournants « Biographie langagière des enfants migrants »
Atelier 1 « Sous les récits des langues, un autre récit : celui des migrations »
Atelier 2 « Compétences et silences dans l’appropriation du français par l’enfant migrant »
Atelier 3 « Les usages des langues dans le quotidien de l’enfant, de la maison à l’école »

Après-midi

Restitution des ateliers du matin par les jeunes chercheures.

Conférence « Approches didactiques plurilingues et élèves allophones - en France, au regard d’autres contextes ».
Michel Candelier, professeur émérite, Université du Maine, CARAP, EDiLiC.
Discutante : Sofia Stratilaki, sciences du langage et didactique du FLE/S, DILTEC.

Plénière 1 : Créations (auto)biographiques des élèves plurilingues en classe
Plénière 2 : Multimodalité pour un récit autobiographique, par ou pour les méthodes scientifiques de recherche

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Maison de la Recherche - 4 rue des Irlandais - 75005 PARIS

mise à jour le 4 octobre 2018


Documents à télécharger :