Accueil >> Recherche >> Projets & Valorisation >> Projets de recherche

IUF

IUF - REGENTSUSINI

Structure(s) de rattachement :
IUF

Composition de l'équipe


Présentation

Puissamment catalysée, voire orientée, par l’émergence de la question de la mondialisation, la world history (parfois appelée universal history ou, quoiqu’en un sens souvent un peu différent, global history) invite depuis une vingtaine d’années à reconsidérer sous un angle neuf la notion d’histoire universelle et les pratiques historiographiques auxquelles elle a été associée. Prenant acte de cette inflexion, le projet vise à approfondir cette manière bien particulière d’envisager et d’écrire l’histoire, telle qu’elle a été conceptualisée et mise en œuvre aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Il s’agit à la fois de contribuer à l’histoire des philosophies de l’histoire, et à l’histoire des pratiques rhétoriques et stylistiques liées à l’écriture de l’histoire. Bien moins connues et bien moins étudiées que leurs homologues plus tardives, les histoires universelles de cette période constituent en effet un témoignage capital sur la mutation que connaissent à l’époque moderne la conception et l’écriture de l’histoire, sous l’influence notamment du développement de la critique philologique, des controverses religieuses, de la découverte des Nouveaux Mondes, et au premier chef d’une puissante remise en cause des auctoritates traditionnelles, païennes et plus encore sacrées – à commencer par la Bible elle-même. Il s’agit enfin de s’interroger sur les modalités selon lesquelles les faits et leurs acteurs « font sens » dans cette histoire élargie impliquant une périodisation renouvelée, et sur le type d’exemplarité qui se déploie à partir d’eux – dans les écrits historiographiques, mais aussi dans des discours religieux mobilisant l’idée d’histoire universelle tels que les oraisons funèbres et les relations des missionnaires.

Informations complémentaires

Durée du projet : 60 mois
Date de début : octobre 2013

mise à jour le 22 février 2018


IUF