Accueil >> Recherche >> Projets & Valorisation >> Projets de recherche

IUF

IUF - LAVOCAT

Structure(s) de rattachement :
IUF

Composition de l'équipe


Présentation

Deux projets sont financés par la dotation IUF de Françoise Lavocat.
 
1) La mémoire des catastrophes. 
 
Le projet analyse les rapports entre les arts (littérature, cinéma, musique, sculpture, peinture, danses dessinées), certaines pratiques culturelles (comme les festivals, les commémorations) et les catastrophes collectives  dans une perspective diachronique, comparatiste et interdisciplinaire. Ce sont surtout les catastrophes naturelles qui sont ici envisagées. Mais leur relation avec les guerres et les génocides est étudiée, au regard de la mémoire et à travers les processus d’emprunts et de métaphorisations réciproques.  D’un point de vue comparatiste, sont confrontés L’Europe, le Japon, les Etats-Unis; quelques incursions sont faites dans les domaines iranien, chinois, indien, mexicain.  Quels rôles jouent les arts dans la prévention, l’appréhension, la construction et la transmission (ou non) de la mémoire des catastrophes ? Comment celles-ci servent-elles à légitimer, délégitimer, re-légitimer les arts ? Un des enjeux de la recherche et de définir la mémoire contemporaine des catastrophes, à l’ère de la surinformation et de la multiplication des pratiques mémorielles éphémères.  
 
2) La démographie des personnages 
 
Le second projet consiste en une étude démographique de la population fictionnelle (densité, longévité, mortalité, fécondité). À partir d'à peu près 300 romans  (anglais et français de la première moitié du 19 siècle) et 10 000 personnages, intégrés dans une base de données,  les différences entre les populations fictionnelle et réelle peuvent être analysées. Les données concernant la population fictionnelle sont en effet comparées à celles qui sont extraites des recensements de 1851 dans les deux pays. Cette approche totalement novatrice donne aussi de nouveaux aperçus sur l’histoire du roman.

Informations complémentaires

Durée du projet : 60 mois
Date de début : octobre 2015

mise à jour le 12 février 2018


IUF