ED 268 >> Activités Scientifiques >> Séminaires doctoraux

ED268 2017/2018 les langues des écrivains

Contact(s)

jean-louis.chiss@sorbonne-nouvelle.fr

Inscription préalable auprès de:
serge.martin@univ-paris3.fr

Ou bien lors de la première séance

Objectifs

Ce séminaire doctoral ouvert à un large public (M2, doctorants, chercheurs et enseignants) voudrait permettre d’envisager conjointement deux préoccupations fortes de la théorisation et de la didactisation des langues et des cultures-littératures : (i) Les écrivains entre style et manière participent à la fois de l’entretien et de l’invention des langues ; qu’en est-il au juste de leur rapport à la langue, aux langues dans la(les)quelle(s) ils écrivent dans un monde où le plurilinguisme, les traductions, les migrations constituent des circonstances toujours singulières mais certainement très prégnantes pour bon nombre d’entre eux.elles ? (ii) Poser soit comme « une sorte de langue étrangère » ainsi que Proust le suggérait, soit comme toujours singulière si ce n’est familière voire transparente, la langue dans laquelle s’écrivent les discours littéraires, montrerait la tension à l’œuvre entre des représentations et des pratiques, entre des usages et des conceptualisations. Cette tension ne permet pas de régler a priori les conflits inévitables dès que discours puisque « la seule manière de défendre une langue, c’est de l’attaquer » (encore Proust !) – ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes didactiques.

Le séminaire organisera trois moments forts autour de ces problèmes en invitant à chaque fois un écrivain puis, après avoir interrogé son parcours du point de vue de ses langues au travail, en tentant à partir de ce premier échange une reconceptualisation de la (des) langue(s) des écrivains – qui est peut-être aussi celle de tous les discours où les processus de subjectivation jouent à plein régime.

Bibliographie sommaire :

Marie-Flore Beretta et alii, Langue(s) d’écrivains, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2013.

Kaoutar Harchi, Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve, Paris, Fayard, 2016.

Martine Paulin, « Langue maternelle et langue d’écriture », Hommes et migrations [En ligne], 1288 | 2010, mis en ligne le 29 mai 2013, consulté le 19 mai 2017.

URL : http://hommesmigrations.revues.org/878 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.878

Jean-Marie Prieur, « Des écrivains en contact des langues », Etudes de linguistique appliquée n° 144, 2006, p. 485-492.

Vincent Teixeira, « La langue de personne ou l’outre-langue des écrivains de nulle part », Fabula-LhT, n° 12, « La langue française n'est pas la langue française », mai 2014, URL : http://www.fabula.org/lht/12/teixeira.html, page consultée le 19 mai 2017.

 

Horaires

Les jeudis

9h à 18h

25 janvier 8 février 8 mars 2018

Lieu : Censier salle 410

mise à jour le 25 janvier 2018


Renseignements :

ED 268 - Langage et langues : description, théorisation, transmission
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A006

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Tél. : 01.55.43.08.82
Mél.
Sur Internet

Recherche d'un cours

Recherche d'un cours