Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Continuations littéraires et création en Espagne (XIIIe-XVIIe siècles)

du 3 juin 2013 au 4 juin 2013

 

Colloque international
 

Lieu : Casa de Velázquez (Madrid)

Organisateurs
Olivier Biaggini (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) et David Alvarez (Université de Picardie, Amiens) en partenariat avec la Casa de Velázquez (Madrid)
EA 3979 - Les cultures de l'Europe Méditerranéenne Occidentale (LECEMO)

 Contact Olivier Biaggini



Présentation [PDF - 103 Ko]


 
Favorisées par le développement de l’imprimerie, les continuations littéraires connaissent dans l’Espagne de l’âge classique un véritable essor. À cette époque, la pratique de la continuation affecte tous les domaines de la fiction, du roman de chevalerie au roman pastoral, en passant par les récits picaresques ou encore ce qu’il est convenu d’appeler la « célestinesque », c’est-à-dire une série d’œuvres imitant ou prolongeant La Célestine de Fernando de Rojas. Différente de la suite, par laquelle un auteur poursuit son propre texte et y met généralement un terme, et plus précise que la simple imitation, qui reprend des ingrédients de l’œuvre première sans nécessairement en proposer un prolongement romanesque, la continuation est indéniablement une modalité singulière de l’emprunt. Or, il n’existe à ce jour aucune étude d’ensemble de cette pratique littéraire qui s’interrogerait sur ses antécédents médiévaux, surplomberait les distinctions génériques et prendrait surtout en compte la part de création que comportent ces œuvres.

Ce sont précisément ces trois lacunes que ce colloque s’attachera à combler. Premièrement, il proposera une réflexion sur les manifestations médiévales de la continuation, afin d’interroger pour cette période la pertinence du concept et de contribuer ainsi à l’« archéologie » d’une pratique littéraire. Deuxièmement, il offrira une approche globale du phénomène de la continuation en Espagne, au-delà de tel ou tel genre particulier. Troisièmement, il tâchera d’aborder cette pratique en mettant l’accent sur la créativité des continuateurs, trop souvent sous-estimée. Les « écarts » introduits par ces derniers à l’égard des textes-source reflètent, dans bien des cas, l’inventivité de ces auteurs qui méritent le titre de « créateurs ».

Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 21 mars 2013