Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

Berlin et les Juifs : mythes et réalités

le 6 mai 2011

Colloque

Lieu :
Maison de la Recherche de Paris IV, 28 rue Serpente, 75006
Organisatrices
: Laurence Guillon et Heidi Knörzer - EA 4223 - Centre d'études et de recherches sur l'espace germanophone (CEREG)
Contacts : laurenceguillon@yahoo.fr / heidiknoerzer@web.de


Présentation




Ce colloque se propose d'interroger le lien encore mystérieux et qui donne souvent lieu aux pires clichés, entre « judéité » et « urbanité » (au sens premier du terme) à l'exemple bien particulier de Berlin. Les signes d'une connexion intime entre l'histoire de la ville et celle de « ses » Juifs ne manquent pas : si l'existence de Berlin est mentionnée pour la première fois dans un acte margravial de 1244, c'est également cette date qui figure sur la plus vieille pierre tombale retrouvée au cimetière juif de Spandau, symbolisant le fait que la présence de Juifs à Berlin est aussi ancienne que la ville elle-même. On pense bien sûr également au rôle phare qu'a joué Berlin dans la Haskala, les « Lumières juives », incarnées par le philosophe Moïse Mendelssohn, et dans le processus d'émancipation des Juifs en général, ainsi que dans le développement de la science du judaïsme et de la presse juive. On pourrait multiplier les exemples jusqu'à l'année 1933.Or même après la « tragédie » de la Shoah, il semble que « l'histoire d'amour » (D. Bourel) se soit reproduite. Pourquoi ? Peut-on parler d'une relation particulière, d'une essence propre de l'attachement des Juifs à Berlin ou de leur attrait pour cette ville ? On tâchera de définir très minutieusement la fonction que remplit la ville pour eux. Comment caractériser celle-ci au plus près sans tomber dans les stéréotypes faciles ? On cherchera en particulier à dépasser une énumération fastidieuse des « apports » des Juifs à la culture et à la société. On s'intéressera également à la manière très concrète dont ils se sont inscrits dans l'espace urbain, en tenant compte du « topographical turn » constaté récemment dans les études juives.


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 5 avril 2011