Accueil >> Recherche >> Projets & Valorisation

Projet jeunes chercheurs

2019/2021 – Projet innovant Expressions et manifestations de la violence en Amérique Latine (20e - 21e)

Sciences humaines et humanités

Adresse :
Université Sorbonne Nouvelle 13 rue Santeuil
75005 PARIS
 
Mél :
elsa.guardiola@sorbonne-nouvelle.fr
Structure(s) de rattachement :
Projets innovants
CRIAL - Centre de Recherche Interuniversitaire sur l'Amérique Latine - EA 2052
@sinmuchasfotos

Composition de l'équipe

M. LAVAT Baptiste, UPEC-Paris 12
M. TOUS Carlos, Université d'Avignon et Pays de Vaucluse 
M. ZARATE Julio, Université Savoie Mont-Blanc

Présentation

Ce projet vise à analyser la thématique de la violence, à la fois éminemment actuelle et profondément ancrée dans les réalités historiques, sociales, mémorielles et culturelles de l'Amérique Latine contemporaine. Il vise à mobiliser différents champs d'étude relevant des civilisations étrangères et des sciences humaines (en particulier de la civilisation latino-américaine, des sciences politiques, de l'histoire, de la philosophie, de la sociologie), de la littérature et des arts (littérature latino-américaine, cinéma, musique, arts plastiques) ainsi que d'autres domaines concernés de près par la question tels que les sciences juridiques ou encore le journalisme.

L'objectif principal du projet est d'offrir une perspective du phénomène qui soit à la fois globale et transverse, recouvrant l'ensemble des pays de la région, permettant de tracer une carte géographique et conceptuelle de la violence et de ses expressions en Amérique latine. Les différentes étapes du projet visent donc à mettre en œuvre cette approche transverse autour de journées d'études thématiques offrant la possibilité de convoquer une pluralité d'intervenants français et étrangers, provenant d'horizons disciplinaires différents et dont les méthodes de travail et d'analyse se complètent, afin d'opérer une synthèse et d'offrir un éclairage à la fois neuf et synoptique sur la violence, ses modalités d'expression – nouvelles ou pas – et les différentes formes sous lesquelles elle se manifeste. Le dépassement de l'approche disciplinaire, dont la violence en Amérique latine fait le plus souvent l'objet, sera également recherché lors de la publication des actes.

Un autre objectif majeur du projet est d'ouvrir un espace de réflexion au croisement de la recherche universitaire et de l'expérience d'acteurs de terrain, qu'il s'agisse de journalistes concernés par les conséquences de la violence sur leur travail et/ou des manières d'en rendre compte, de membres d'Organisations Non Gouvernementales, d'artistes, de collectifs artistiques tel le groupe Mujeres Creando de La Paz (Bolivie) ou encore d'acteurs appartenant à des institutions comme le Centro Nacional de Memoria Histórica de Bogotá (Colombie) et qui œuvrent à l'élaboration, en acte, d'une mémoire de la violence – dans ce cas, politique. Le projet comprend donc une dimension participative importante.


Langues parlées

Français, Espagnol, Anglais, Portugais

Activités scientifiques

Journée d'Etudes « Violence, journalisme et libertés fondamentales en Amérique Latine (XX-XXIe) », Université Mont Blanc-Savoie, Chambéry, 26 septembre 2019

 

L’intérêt principal de cette première Journée d’Études est de se pencher, dans une perspective pluridisciplinaire, sur la question de la liberté d’expression face à la violence exercée contre les journalistes ces dernières décennies en Amérique latine. On pourra également s’intéresser aux progrès, aux reculs ou aux perspectives d’évolution de l’exercice des libertés individuelles dans les différents pays de la région.

Les derniers changements de gouvernements, l’absence d’alternance démocratique, les crises politiques et économiques, l’influence du crime organisé ; sont autant de facteurs qui déterminent l’évolution de l’exercice des libertés, dont la sauvegarde est fondamentale dans une région marquée par une instabilité politique, économique et sociale chronique.

L’ensemble des canaux, supports et moyens d’information et de communication – presse écrite ou graphique (caricature), radio, télévision et réseaux sociaux – dont les journalistes et/ou collaborateurs des médias ont pu connaître une situation de violence peuvent faire l’objet d’une analyse dans le cadre de nos travaux et débats.

 

Axes de travail :

 

  • Libertés en péril : acteurs, intérêts en jeu et conséquences

  • Censure et autocensure

  • Espaces et formes de la résistance au XXIème siècle

 

 



Partenariats

Université Paris-Est Créteil (UPEC), laboratoire IMAGER 
Université d'Avignon et Pays du Vaucluse, laboratoire ICCT
Université Mont-Blanc Savoie, laboratoire LLSETI


Informations complémentaires

 Contact: 
projetviolencia@gmail.com
elsa.guardiola@sorbonne-nouvelle.fr

mise à jour le 8 avril 2019


Chiffres clés