Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

1970-2030 : figure(s) du bénéficiaire dans l’action humanitaire

du 19 juin 2014 au 20 juin 2014

 

Colloque international

Lieu : Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Amphithéâtre D 03
13, rue de Santeuil – 75005
Métro Censier-Daubenton (ligne 7)

Organisateurs
: Aurélien Evrard et Thomas Ribémont
EA 2291 - Intégration et Coopération dans l'Espace Européen (ICEE) Etudes Européennes

Adresses électroniques : aurelien.evrard@univ-paris3.fr / thomasribemont@hotmail.com

 Informations sur ce colloque : cliquer ici


Présentation :

Ce colloque international, intitulé « 1970-2030 : figure(s) du bénéficiaire dans l’action humanitaire et  porté conjointement par l’ICEE de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle et l’ONG ACF France, part du constat que les collaborations entre les ONG et le monde académique se révèlent fort peu nombreuses, en particulier dans le champ des sciences sociales. D’où l’idée, via ce colloque, de mettre en œuvre de nouvelles modalités d’échanges entre ces deux univers et que les chercheurs et les professionnels des ONG puissent devenir des « coproducteurs » de recherche.Le choix du thème n’est pas anodin. En effet, les bénéficiaires sont le plus souvent les impensés de la recherche. Autant il existe des travaux sur le travail humanitaire proprement dit , sur la sociologie politique des ONG , sur l’histoire de l’action humanitaire , sur la communication des ONG et leur rapport aux médias  ou encore sur la dimension technique de certaines actions humanitaires , autant les bénéficiaires se révèlent peu ou pas étudiés par le monde académique. C’est pourquoi un tel sujet peut se révéler porteur. Plusieurs questionnements émergent alors. Les Etats peuvent-ils être considérés comme des bénéficiaires de l’action humanitaire et comment intégrer la question de l’aide dans une perspective critique telle que celle développée par Abhijit V. Banerjee et Esther Duflo  ? Les acteurs locaux intégrant les programmes humanitaires et les salariés dits « nationaux » sont-ils des bénéficiaires dans une logique plus large d’économie sociale ? Comment les bénéficiaires perçoivent-ils les humanitaires et comment se ressentent-ils en tant que bénéficiaires ? Tous les acteurs ont-ils la même définition du bénéficiaire et les mêmes méthodes pour déterminer quels individus relèvent ou non de cette catégorie ? Comment cette catégorie et les perceptions qui lui sont attachées ont-elles évolué à travers le temps ? Comment l’Europe, enfin, se saisit-elle de la figure du bénéficiaire via ses programmes d’aide au développement ?

C’est à ces questions que le colloque proposé par l’ICEE et Action Contre la Faim entend répondre, et ce dans une perspective pluridisciplinaire, internationale, socio-historique et prospective (1970-2030).


Type :
Colloque / Journée d'études

mise à jour le 17 juin 2014