EA 2052 - CRIAL >> CRICCAL >> Colloque du CRICCAL

XVI colloque international du CRICCAL: Écritures, paroles et espace public en Amérique latine





Programme actualisé 

Jeudi 25 octobre

Maison de la Recherche – 4, rue des Irlandais, Paris 5e
Métro Luxembourg, ou Monge, ou Cardinal Lemoine
Bus 84 ou 89, Place du Panthéon 

9h.00 Accueil
9h.30 Ouverture du Colloque : Hervé Le Corre 

Conférences d’ouverture : « Espèces d’espaces »
Présidence : Françoise Aubès

  • 9h.50- Geneviève Fabry, U. C. Louvain, «Luchas anarquistas y nostalgias místicas : las intervenciones poéticas y políticas de José Domingo Gómez Rojas (1896-1920)»
  • 10h.15– Edgardo Dobry, Universidad de Barcelona - «Poesía y política: una tradición americana»
  • 10h.40- Felipe Joannon, doctorant, Université de Paris 8, «Ví(d)as divergentes. Criterios de denominación urbana en Santiago de Chile desde la Colonia a nuestros días 

Débat 

Presse et espaces publics au XIXe siècle
Présidence : Christophe Larrue 

  • 14h.00- Nathalie Fürstenberger, Université Paul Valéry, Montpellier « La presse féminine sous Rosas : naissance d’une presse spécialisée et controverses »
  • 14h.25-. Edward Blumenthal, Criccal, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « Théâtre et exil du Rio de la Plata au Pacifique (1835-55) » 
  • 14h.50- Alejandro Fielbaum, doctorant, Université Paris 8, «Denegar la ambigüedad. Sarmiento en los debates sobre neoclasicismo y romanticismo» 

Débat – Pause

Le lisible, le visible, le dicible et l’indicible dans l’espace public
Présidence : Florence Olivier

  • 15h.45- Emmanuelle Sinardet, Criccal, Université Paris Nanterre, CRIIA, Centre d’études équatoriennes, EA 369, « Le genre philippin des letras y figuras (19e siècle) : l’urbanité des espaces publics de Manille en images et en lettres »
  • 16h.10- Gerardo Bobadilla Encinas, Universidad de Sonora, Daniel Avechucho Cabrera, Universidad de Sonora, «Representación discursiva e icónica de México y el mexicano en la literatura costumbrista decimonónica y la postrevolución» 

Débat 

  • 17h.00- Martín Solares : « Palabras desaparecidas, secuestradas y aparecidas : la violencia del lenguaje en el espacio público mexicano actual»

18h - Apéritif

 

Vendredi 26 octobre

Centre Censier –13, rue Santeuil, Paris 5e
Métro Censier-Daubenton

Atelier 1
Salle Las Vergnas

                                          
Activisme politique
Présidence : Geneviève Fabry

  • 9h.00- Alejandra Peña Morales, doctorante, Université de Paris 8, « Las Yeguas del Apocalipsis à contre-courant de la transition démocratique chilienne : « A nosotros se nos anuló desde la democracia »  ou comment l’ouverture d’un espace public dans une démocratie néolibérale a rendu certains discours inaudibles »
  • 9h.25- Corentin Rostollan-Sinet, Ecole Normale Supérieure Lyon, « Trêves artistiques et communautés de dissidence : performances de l’espace public, de l’Unité Populaire au théâtre concentrationnaire (Chili, 1970-1976) »
  • 9h.50- Célia Jésupret, Université Lyon 2, « Théâtralités et performances dans les mobilisations étudiantes de 2011 à Santiago du Chili »
Débat - Pause
  • 10h. 45- Maximiliano de la Puente, Universidad de Buenos Aires, «Performance, comunicación y activismo: las producciones de intervención artístico/política de los colectivos activistas contemporáneos en Argentina»
  • 11h.10- Baptiste Mongis, IHEAL / Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « Le GAC et la FACC : émancipation et activisme artistique en Argentine »
  • 11h.25- Patricio Orellana, New York University, Independent Study Program – Whitney Museum, «Un Salidas del arte argentino: Gustavo Del Río y el happening de la minifalda» 

Débat  

La ville en images
Présidence : Edward Blumenthal

  • 14h.30- François Delprat, Criccal, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « De l’information à la photo-choc : représentation des conflits (1898, 1902, 1905, 1914) dans la revue vénézuélienne El Cojo Ilustrado »
  • 14h.55- Mariana de Cabo, Université de Bourgogne Franche-Comté, Universidad Católica de Argentina, «Veranear en la calle Florida: instantáneas de Mansilla en Caras y Caretas»
  • 15h.20- Maguy Blanco Fombona, Criccal, Universidad Simón Bolívar. «Caracas, la ciudad de los alzaos» 

Débat – Pause 

À la conquête de la ville
Présidence : Mariana Di Ció

  • 16h.15 Francoise Prioul, Criccal, Université de Paris 13, « Espace public et tango : les enjeux d’une construction socio-politique et identitaire »
  • 16h.40- Paula Klein, Université de Poitiers, « Reconquérir la ville : marche et création dans Buenos Aires Tour (2004) de Jorge Macchi et Maria Negroni »
  • 17h.05- Anaïs Fabriol, Criccal, Université de Rennes 2 « L’Hinterland et les frontières. Muraux collectifs et expressions murales sur la commune d’Ensenada (Basse-Californie, Mexique) à l’heure du numérique »  

Débat -

Atelier 2
 

De l’occupation à la représentation de la ville
salle D14 (bâtiment D - 1er étage)
Présidence : Edgardo Dobry

  • 9h.00- Raphaële Plu-Jenvrin, Criccal, Université de la Sorbonnne Nouvelle, Paris 3 «Control, percepción y ocupación del espacio público en los años de la hegemonía priista (México, 1950-1960)»
  • 9h.25- Mariana Di Ció, Criccal, Université de la Sorbonnne Nouvelle, Paris 3, « La palabra en la calle : de las inscripciones en los carros a los grafismos urbanos »
  • 9h.50-  Nicolas Folch Maass, « La représentation de l’espace public contemporain dans le travail photographique de Javier Godoy (Santiago de Chile, 1965) »

Débat – Pause 

  • 10h.45- Roberta Tennenini, LLA-CRÉATIS, Université de Toulouse Jean Jaurès, «Poesía para armar: el arte de participación de Edgardo Antonio Vigo»
  • 11h.10- Hervé Le Corre, Criccal, Université Paris 3, “Poesia en el cuadrilatero”, la poésie sur le ring (Mexique, 2008-) »

Débat

Espaces publics, espaces scéniques
Salle 387 (bâtiment central, 3e étage)

Présidence :

  • 14h.30- Ernesto Mächler Tobar, Criccal, CEHA – Université de Picardie Jules Verne, «Káulayawa. El ‘Hacer la cabra’ Wayúu: un teatro ceremonial»
  • 14h.55- Gonzalo Toledo Albornoz, Université de la Sorbonnne Nouvelle, Paris 3, «Carta Abierta de Juan Radrigán, una escritura por la inmigración puesta en público» 
  • 15h.20- Christilla Vasserot, Criccal, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « Mapa Teatro: une cartographie théâtrale de la violence en Colombie »

Débat – Pause

Présidence : Ernesto Mächler Tovar

  • 16h.15- Elisa Chaim Echeverría, Universität Basel, «Ampliar la percepción de la cotidianidad: hacia una experiencia artística del espacio público»
  • 16h.40- Amina Damerdji, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « Raúl Rivero, de la poésie “Dazibao” au poème comme médecine privée ; de l’engagement au désengagement (1966 à nos jours) » 

Débat - 

Samedi 27 octobre

Maison de la Recherche – 4, rue des Irlandais, Paris 5e
Métro Luxembourg, ou Monge, ou Cardinal Lemoine
Bus 84 ou 89, Place du Panthéon

Espaces médiatiques / espaces virtuels
Présidence : François Delprat

  • 10h.00- Christophe Larrue, Criccal, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « La figure de Jorge Luis Borges dans l’espace médiatique français »
  • 10h.25- Florence Olivier, Criccal, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, « Escritores duplicados/Doubles d’écrivains » (19 septembre-1er novembre 2003), la rencontre d’écrivains mexicains à Paris de Mario Bellatin : exposition, mise en scène, performance, traces »
  • 10h.50- Françoise Aubès, Criccal, Université de Paris-Nanterre, « L’espace connecté comme nouvel espace public de la littérature pour l’écrivain péruvien Diego Trelles Paz (Lima, 1977) »

Débat – Pause

  • 11h.40- Oscar Gamboa. Criccal, Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris 3, ED 122, «“Internet es la mejor escuela de anatomía”: imágenes del género y de la adolescente en dos novelas de Eduardo Sánchez Rugeles»
  • 12h.05- Gianna Schmitter, Criccal, Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3/Universidad Nacional de La Plata, «Literatura intermedial y espacio público: documentar, copiar, intervenir»

Débat

12h.30- Clôture : Hervé Le Corre

  [PDF - 2 Mo]

 Programme à télécharger [PDF - 2 Mo]


Axes

La question de l'écriture, de la parole et de l'espace public en Amérique latine se pose dans un premier temps dans le sens le plus concret: celui qui invite à l'exploration de l'espace de la cité, de ses rues et de ses places, des monuments qui en scandent la mémoire ou des lieux consacrés aux débats ou à la prise de parole devant un auditoire. Inscriptions légales ou illégales, graffiti, affiches, paroles autorisées ou bravant la censure, la cité est, pour reprendre les mots de Régis Debray (Cours de médiologie générale, 1991), une logosphère autant qu'une graphosphère, qui s'offre à l'écoute et à la lecture, un espace qui, pour Marcel Freydefont, "entrelace aux formes spatiales des formes sociales".
Une telle approche encourage sans doute à ouvrir le champ définitionnel de l'espace public: en tant qu’espace de sociabilité, celui-ci ne saurait être circonscrit à une spatialité purement physique. L'espace public est aussi un espace où symboles et discours s’entremêlent ; un espace du consensus ou du dissensus (Habermas) dans une dimension clairement politique. Si ces discours se manifestent en premier lieu dans l’espace de l’agora, c’est-à-dire, celui de la cité, ils ne sont pas pour autant absents des espaces virtuels, d’où l’intérêt de les considérer ensemble, par exemple à partir du sens que Michel Lussault donnait récemment à la catégorie d'hyper-lieux (Hyper-lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation, 2017).
Ce colloque international, le XVI du CRICCAL, veut, autour de la question de l’espace public, rassembler des approches aussi bien littéraires que civilisationnistes, anthropologiques ou historiques, afin de saisir au mieux les dynamiques et les flux qui font de cet espace un objet d’étude complexe et une source d’interrogations multiples.

Axes :

  • a) la parole créative dans l’espace public
- Matérialité des supports et dispositifs d’inscription publique ; types d'inscription et fonctions : panneaux, codes visuels, écritures manuscrites, écritures funéraires, plaques, inscriptions « sauvages »…
- Inscription des mots dans l’espace public à proprement parler : graffiti, affiches poétiques, poésie murale, poésie sonore, revues murales, programmes de poésie dans les transports en commun, etc.

  • b) la parole politique dans l’espace public
- Tribuns et orateurs. Populismes contemporains et l’espace de l’agora. Du balcon à la place / à l’écran. Tension entre oralité et écriture dans l’arène politique : programmes politiques, manifestes, discours…
- Espaces mémoriels : l’inscription de la mémoire collective dans l’espace public : banderoles, "escraches", "cacerolazos", protestations et autres formes d’intervention pour "raviver" la mémoire.

  • c) sphère publique transnationale ou diasporique
- l’intégration des émigrés politiques à la vie nationale des nouvelles républiques hispano-américaines au XIXe siècle et début du XXe siècle.
- le rôle fédérateur de la presse et des associations politiques. Le rôle des medias dans la construction des évènements historiques.

  • d) espaces médiatiques et virtuels
- Littérature et histoire au regard de l’espace virtuel : internet comme fonds d’archive et comme source de création (langage internet/SMS, prose narrative et poésie de l’extrême contemporain)
- scène théâtrale et arts performatifs : de l’interaction avec la salle/public aux performances et autres modalités du théâtre participatif.
 Ejes

La cuestión de la escritura y de la palabra en el espacio público en América latina se plantea, en un primer momento, en el sentido más concreto: aquel que invita a la exploración del espacio de la polis, de sus calles y sus lugares, de los monumentos que escanden su memoria o de los lugares dedicados a los debates o a la toma de la palabra frente a un auditorio. Inscripciones legales o ilegales, graffiti, afiches, palabras autorizadas o que desafían a la censura, la ciudad es, para retomar las palabras de Régis Debray, tanto una logosfera como una grafosfera, que se presenta tanto a la lectura como a la escucha; un espacio que, para M. Freydefont, "entrecruza las formas espaciales con las formas sociales".
Un enfoque de este tipo exige una redefinición de lo que la noción misma de espacio público: en tanto espacio de sociabilidad, no puede circunscribirse a una espacialidad puramente física. El espacio público es también un espacio donde se entremezclan los símbolos y los discursos; un espacio de consenso o de disenso (Haberman) que no escapa a la dimensión política. Si estos discursos se manifiestan en premier lugar en el espacio del ágora, es decir, de la polis, no por ello están ausentes de los espacios virtuales, por lo que importa considerarlos de manera conjunta, por ejemplo a partir de los sentidos que Michel Lussault atribuye actualmente a la categoría de hiper-lugar (Hyper-lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation, 2017). Este coloquio busca concentrarse especialmente en la cuestión del espacio público, reunir enfoques tanto literarios como civilizacionistas, antropológicos o históricos, para poder aprehender las dinámicas y los flujos que hacen de este espacio un objeto de estudio complejo y una fuente de interrogaciones múltiples.

Ejes :

  • a) la palabra creativa en el espacio público
- Materialidad de los soportes y dispositivos de inscripción pública ; tipos y funciones de la inscripción en el espacio público : paneles, códigos visuales, escrituras manuscritas, escrituras funerarias, placas, inscripciones « salvajes »…
- Inscripción de las palabras en el espacio público en sentido estricto: graffiti, afiches poéticos, poesía mural, poesía sonora, revistas murales, programas de poesía en los transportes públicos, etc.

  • b) la palabra política en el espacio público
- Tribunos y oradores. Populismos contemporáneos y el espacio del ágora. Del balcón a la plaza o a la pantalla. Tensión entre oralidad y escritura en el ruedo político ; plataformas y programas políticos, manifiestos, discursos…
- Espacios memoriales : la inscripción de la memoria colectiva en el espacio público : banderolas, « escraches », « cacerolazos », protestas y otras formas de intervención para « reavivar » la memoria.

  • c) esfera pública transnacional o diaspórica
- la integración de los emigrados políticos en la vida nacional de las nuevas repúblicas hispanoamericanas, desde el siglo XIX hasta principios del siglo XX.
- el rol federador de la prensa y de las asociaciones políticas. El rol de los medios en la construcción de los acontecimientos históricos.

  • d) espacios mediáticos y virtuales
- Literatura e historia en su relación con el espacio virtual : internet como fondo de archivo y como fuente de creación (lenguaje virtual/ SMS, narrativas y poesía propias de lo "contemporáneo extremo").
- Escena teatral y artes performáticas: de la interacción con la sala/el público a las performances y otras modalidades de teatro participativo.


  •  Bibliographie indicative / Bibliografía preliminar:
    • Alonso, Paula, ed., Construcciones impresas : panfletos, diarios y revistas en la formación de los estados nacionales en América Latina, 1820-1920, Sección de Obras de historia, (Buenos Aires: Fondo de Cultura Económica, 2004)
    • Casas, Arturo (coord.). Poesía y espacio público: condiciones, intervención, efectos. Tropelías n°18 (2012). N° spécial.
    • Casas, A. – Bollig, B. eds. (2011): Resistance and Emancipation: Cultural and Poetic Practices. Oxford y Berna, Peter Lang, serie “Hispanic Studies”.
    • Danan Joseph, Entre théâtre et performance : la question du texte, Arles, Actes Sud, 2013.
    • Fernández Sebastián, Javier ; Chassin, Joëlle, L’avènement de l’opinion publique : Europe et Amérique, XVIIIe-XIXe siècles, Paris: l’Harmattan, 2004.
    • Guerra, François-Xavier, Lempérière, Annick, Los espacios públicos en Iberoamérica : ambigüedades y problemas : siglos XVIII-XIX, México, Centro francés de estudios mexicanos y centroamericanos, 1998.
    • Habermas, Jürgen, L'espace public, Payot-Seuil, 1992 (avec préface inédite de l'auteur).
    • Hanna, Christophe, Nos dispositifs poétiques, Paris, Questions théoriques, 2010.
    • Poésie et espaces publics, Les Lettres romanes, t. 71, n°3-4.
    • Lussault, Michel, Hyper-lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation, Paris, Seuil, 2017.
    • Mathieu, Jean-Claude, Écrire, inscrire. Images d’inscription, mirages d’écriture, Paris, Jose Corti, 2010.
    • Rancière, Jacques, Le spectateur émancipé, Paris, La Fabrique, 2009.
    • Sabato, Hilda, La política en las calles : entre el voto y la movilización, Buenos Aires, 1862-1880, Buenos Aires, Sudamericana, 1998.
    • Sarlo, Beatriz, Escenas de la vida posmoderna. Intelectuales, arte y videocultura en la Argentina, Buenos Aires, Ariel, 1994.
    • Les lettres romanes, Poésie et espaces publics, tome 71, n° 3-4, 2017.

 

mise à jour le 22 octobre 2018


Activités scientifiques du CRICCAL 

PUBLICATION DES ACTES 

  • La publication des textes est soumise à l'approbation du comité scientifique. / El comité científico se reserva los derechos de elección y publicación de los trabajos.