Accueil >> Vie de campus

Culture, Vie de l'établissement

Université des cultures ouvertes

le 23 janvier 2024
Les conférences de la Sorbonne Nouvelle

L’Université des cultures ouvertes de la Sorbonne Nouvelle propose aux personnes désirant étendre ou diversifier leurs connaissances de participer à des conférences ou à des cycles de conférences dans les domaines de recherche dans lesquels elle se distingue: arts, langues et civilisations, lettres, médias, sciences humaines et sociales, et en résonance avec l’actualité géopolitique, culturelle, sociétale.

  • Vous êtes une/un étudiant/e de la Sorbonne Nouvelle ou un de ses personnels ?
    Vous pouvez vous inscrire gratuitement aux conférences à suivre en présentiel ou à distance !

📌 Pour ce faire, contactez le Service de la Formation Continue (SFC) : sfc@sorbonne-nouvelle.fr

  • Pour les personnes qui ne sont pas de la Sorbonne Nouvelle, les conférences sont payantes.
    Vous pouvez réserver votre place et régler en ligne.


La saison 2023-2024 privilégiera, sans exclusive, la thématique de l’engagement, en particulier celui des femmes artistes et celui des sportives et sportifs, qui sera mis à l’honneur à l’occasion des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024, celles de l’enfance et de la jeunesse, de l’inclusivité, des Prix Nobel de littérature français. Ces conférences se veulent un miroir porté sur le monde dans sa complexité, pour tenter de déchiffrer, ou à tout le moins de mieux saisir les enjeux nationaux et internationaux qui le traversent, et que questionnent les recherches menées à la Sorbonne Nouvelle, de l’Ukraine à la Grande-Bretagne en passant par le Chili.

 

 FÉVRIER
  • Laurent Martin, Que reste-t-il du voyage ? La littérature de voyage entre mondialisation et démondialisation (1) | Jeudi 29 février, 17h00-18h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

Le titre du cycle de conférences proposé sur le thème des littératures voyageuses contemporaines doit s’entendre en un double sens. D’une part, ce qui reste du voyage est, dans certains cas, un récit, illustré ou non (photographies, dessins, films…) du voyage effectué ; d’autre part, les littératures du voyage s’inquiètent constamment de la fin du voyage (son but, ses finalités), dans le siècle de la mondialisation comme à celui, qui s’ouvre peut-être sous nos yeux, de la démondialisation.

Biographie de l'intervenant


MARS

  • Laurent Martin, Que reste-t-il du voyage ? La littérature de voyage entre mondialisation et démondialisation (2) | Jeudi 28 mars, 17h00-18h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

Le titre du cycle de conférences proposé sur le thème des littératures voyageuses contemporaines doit s’entendre en un double sens. D’une part, ce qui reste du voyage est, dans certains cas, un récit, illustré ou non (photographies, dessins, films…) du voyage effectué ; d’autre part, les littératures du voyage s’inquiètent constamment de la fin du voyage (son but, ses finalités), dans le siècle de la mondialisation comme à celui, qui s’ouvre peut-être sous nos yeux, de la démondialisation.

Biographie de l'intervenant

AVRIL

  • Aliyah Morgenstern, Les mets et les mots durant les dîners familiaux | Mardi 2 avril, 14h00-15h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

Le temps du repas tient tous les sens de l’enfant en éveil : les goûts, les saveurs, les odeurs partagées se mêlent aux paroles, aux regards, aux mimiques et aux gestes échangés.

Le dîner familial français en particulier est un cadre essentiel de la transmission de pratiques sociales liées aux interactions familiales et un site privilégié pour l’appropriation par les enfants des patrimoines alimentaires des parents. Il est constitué de pratiques collectives structurées, aux plans temporel, spatial comme social. Parents et enfants sont rassemblés autour de la table et le dîner s’organise comme une partition en mouvements distincts (entrée, plat, fromage, fruit ou dessert), auxquels tous tentent de participer en rythme. On attend que tout le monde ait fini pour attaquer le mouvement suivant.

Ces moments partagés de la vie quotidienne sont l'occasion pour les scientifiques d'étudier comment le langage et les pratiques conversationnelles sont transmises aux enfants et utilisées par eux. Notre présentation mettra en lumière les différences et similarités entre les diners en français et en langue des signes française dans des familles sourdes et entendantes.

Biographie de l'intervenant
Inscription
Conférence en présentiel → Inscription

  • Emmanuelle Guerin, Observer les pratiques langagières desdits « jeunes des quartiers » pour éclairer leur actualité : un apport de la sociolinguistique à la compréhension du social | Jeudi 4 avril, 17h00-18h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

Les « jeunes de quartier » constituent une catégorie apparemment identifiable dans les discours politiques, médiatiques, voire dans les représentations communes. Leur sont associés des traits caractéristiques qui permettraient d’identifier une communauté fondée sur des critères socio-démographiques : jeunes, banlieues, milieu populaire, héritiers de l’immigration…

La fiabilité de la catégorisation s’appuie notamment sur la reconnaissance d’une langue/un parler qui leur serait propre : ladite « langue des jeunes/des banlieues/des quartiers… ».

Dans cette intervention, il s’agira de montrer comment une approche sociolinguistique permet d’éclairer sous un nouveau jour ce qui semble pourtant s’imposer comme une réalité : l’analyse des pratiques langagières desdits jeunes valident-elle les présupposés catégoriels ? Y a-t-il effectivement lieu de les aborder comme suffisamment marginales pour les distinguer d’autres pratiques du français ?

Les réponses qui peuvent être apportées à ces questions ne sont pas sans conséquence sur la compréhension des représentations et des idéologies organisant le collectif.

À partir du traitement de données authentiques, on illustrera ainsi l’apport de la sociolinguistique en montrant ce que peut « dire » la langue de la réalité sociale, identitaire, des locuteurs qui ne saurait être saisi d’autres points de vue. En somme, cette conférence sera l’occasion de situer ce que l’on peut voir comme une sociolinguistique appliquée dans le champ des sciences sociales. 

Biographie de l'intervenant
Inscription
Conférence en présentiel → Inscription


MAI

  • Ophélie Siméon, Femmes, engagement et citoyenneté, 1789-1848. Le temps des pionnières (Olympe de Gouges, Mary Wollstonecraft, Anna Doyle Wheeler) | Mardi 7 mai, 14h00-15h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

Avec la Révolution française, un débat prend forme en Europe quant au rôle des femmes au sein de la cité: quelle place pour elles dans une société qui se veut égalitaire alors qu'on leur refuse le statut de citoyennes à part entière. Entre revendication de droits civiques, contestation du mariage religieux, voire exigence du droit de vote, cette conférence revient sur les origines politiques et intellectuelles du féminisme moderne à travers le parcours de trois pionnières: Olympe de Gouges, Mary Wollstonecraft et Anna Doyle Wheeler.

Biographie de l'intervenant
Inscription
Conférence en présentiel → Inscription

  • Marie Franco Enfance et guerre : le cas de la Guerre d'Espagne (1936-1939) | Jeudi 16 mai, 14h00-15h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

La guerre civile espagnole (1936-1939) apparaît comme le moment de surgissement d’un certain nombre de phénomènes et de figures devenues iconiques. Parmi celles-ci, l’enfant occupe une place particulière : victime innocente des méthodes de la guerre « moderne », enjeu politique pour les deux camps, il devient également un moyen et une voix pour dire le passé irrésolu et la mémoire revendiquée.


Biographie de l'intervenant
Inscription
Conférence en présentiel → Inscription

  • Des actes, pas des mots. Le mouvement suffragiste au Royaume-Uni, 1851-1928 | Mardi 21 mai, 14h00-15h30, Campus Nation

Présentation de la conférence

En 1918, au lendemain de la Première Guerre mondiale, la plupart des femmes adultes obtiennent le droit de vote au Royaume-Uni. Le suffrage universel leur sera accordé dix ans plus tard. On a souvent interprété cette victoire politique comme une récompense pour services rendus pendant la Grande Guerre, en reconnaissance de l'effort fourni par la gent féminine tandis que les hommes étaient au front. Cette lecture passe cependant sous silence près d'un demi-siècle de luttes pour le vote des femmes. Cette conférence revient sur cette histoire souvent trop simplifiée, de la première association suffragiste connue , fondée en 1851, jusqu'à l'obtention du vote en 1928.

Biographie de l'intervenant
Inscription
Conférence en présentiel → Inscription

  • Hélène Campaignolle et Mireille Calle Gruber, Femmes de Joan Miro et Claude Simon, une édition des manuscrits | Jeudi 23 mai, 18h00-19h30, Maison de la recherche, 4 rue des irlandais, salle Athéna

Présentation de la conférence

Quelle lectrice ou quel lecteur n’a rêvé de s’asseoir à la table de l’écrivain et de suivre les tracés tâtonnants de sa main ? Que dit le manuscrit du livre achevé et édité ? Que fait l’archive au cours de l’écriture ? Qu’est-ce qu’une œuvre littéraire et jusqu’où ? Quelles correspondances un texte vient-il nouer avec une œuvre picturale antérieure et selon quels sentiers de la création ?

Ce sont ces questions qui fondent le travail d’écriture de Claude Simon, perceptibles dans le texte Femmes, écrit à partir de 23 peintures de Joan Miró. Nous les aborderons en montrant les peintures sources et les images des manuscrits.

Biographie de l'intervenant
Inscription
Conférence en présentiel → Inscription

Type :
Conférence

mise à jour le 6 mai 2024


Contact


Service de la Formation Continue
sfc@sorbonne-nouvelle.fr

Modalités d'accès


Une pièce d'identité sera demandée à l'entrée du campus. Merci de vous présenter quinze minutes avant l'heure de la conférence.

Venir à l'Université


Université Sorbonne Nouvelle
Campus Nation
8 avenue de Saint-Mandé
75012 Paris