Accueil >> Vie de campus >> Bibliothèques

Vie étudiante, Vie de l'établissement, Vie des bilbiothèques

Une heure, un auteur. A la rencontre d'un enseignant-chercheur : Hélène Merlin-Kajman

le 31 janvier 2018
18h30-19h30
Entrée libre

AFFICHE Hélène Merlin-Kajman 2018.jpg
La littérature institue un “commun” qui parle à la panique collective. Elle conjure toute communion aveugle de la masse et brise l’isolement démuni des exclus. Mais la littérature est aussi parfois fi gée dans une loyauté traumatique. C’est le cas, en France, depuis la Seconde Guerre mondiale : l’irreprésentable de l’holocauste hante un certain sublime de l’écriture et le formalisme critique qui l’a défendu. Ici, on remonte le temps, jusqu’au XVIIe
siècle. Un nouveau régime sacral émerge alors, qui rompt avec la sorcellerie et libère une zone de profanation permanente où s’engouffre la littérature. Après l’effroi laissé par la peste et les guerres de religion, le partage transitionnel de la littérature est devenu pensable. Il restait néanmoins à le penser.

Hélène Merlin-Kajman est professeure de littérature française (XVIIe siècle) à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et écrivain. Dans le sillage de ses premiers travaux portant sur la notion de public au XVIIe siècle, elle s’intéresse à la théorie de la littérature et de la culture, et aux problèmes contemporains d’éducation et d’enseignement. Elle a créé le mouvement et le site Transitions (www.mouvementtransitions.fr) dont la rubrique de création « Juste » accueille ses fables (écrites sous le pseudonyme d’Helio Milner). Elle a publié des romans (les derniers : Avram, Zulma, 2002 ; La Désobéissance de Pyrame, Belin, 2009) et des essais
(les derniers : La Langue est-elle fasciste. Langue, pouvoir, enseignement ?, Seuil, 2003 ; Lire dans la gueule du loup.
Essai sur une zone à défendre, la littérature Gallimard, 2016 ; L’Animal ensorcelé. Traumatismes, littérature, transitionnalité, Ithaque, 2016).

Type :
Rencontre - débat
Lieu(x) :
Bibliothèque universitaire
Salle de la Clef
Campus Censier, bâtiment C, 1er étage
13 rue Santeuil 75005 Paris

mise à jour le 17 janvier 2018