Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

International

Témoignage de Paulo Serratos, étudiant mexicain à la Sorbonne Nouvelle

le 8 mars 2011

Paulo Serratos
Pouvez-vous vous présenter?

Je suis étudiant en master international « Cinéma et audiovisuel », et j'ai suivi des études à l'IHEAL en spécialité anthropologie. Actuellement, je réalise mon deuxième semestre de master à l'Université de Liège, en Belgique dans le cadre d'un échange universitaire avec la Sorbonne Nouvelle.

Comment s'est déroulé votre accueil à la Sorbonne Nouvelle en tant qu'étudiant de nationalité étrangère?

D'un point de vue administratif, la plupart du personnel a été très accueillant. Et même si parfois il est difficile de comprendre la logique du système français, mon séjour a été très agréable. Les professeurs sont très compréhensifs avec les étudiants étrangers et sont souvent très engagés dans la vie universitaire. Par contre, il peut paraître difficile de trouver des étudiants français pour établir des relations amicales ; ce qui s'explique par le fait que la vie dans les grandes villes est accélérée. Les rencontres sont différentes. Mais souvent, les difficultés des étudiants étrangers sont plutôt liées aux démarches administratives autour de l'obtention de la  carte de séjour et du logement et ne sont pas spécifiquement en lien avec le système universitaire. Depuis trois années que je suis étudiant à Paris, j'ai eu la possibilité de partager différentes expériences à l'université, qui offre une grande quantité d'événements très enrichissants.

L'université correspondait-elle à ce que vous aviez imaginé ?

Non pas vraiment, mais je trouve que les bâtiments universitaires sont bien placés dans la ville. L'université se trouve à proximité d'espaces très agréables comme le jardin des plantes, la mosquée de Paris et le jardin de Luxembourg. Cependant, il serait intéressant de construire des espaces  de vie étudiante plus agréables, car ceux-ci permettent l'échange des idées entre les étudiants. Par exemple à l'IHEAL il n'existe aucun espace de ce type.

Vous êtes étudiant à l'IHEAL et en Cinéma: quel regard portez-vous sur ce double cursus dans deux disciplines différentes?

Je suis arrivé en France en 2007 avec l'idée de continuer mes études en Anthropologie. En 2008, je me suis inscrit en master à l'IHEAL, que j'ai décidé de faire en deux années. Ce semestre est destiné à la réalisation de mon mémoire de recherche. Dans le cas du master de Cinéma, j'ai choisi une approche anthropologique : mon intérêt principal a été de lier les deux formations pour bénéficier de différentes approches théoriques. Mes recherches portent sur la relation entre les peuples indigènes et le monde moderne colonial, et le processus de construction de la figure de l'indigène dans la narration du cinéma mexicain. Mon travail se propose de faire le lien entre les études cinématographiques et l'anthropologie, ma formation a donc été enrichissante par son interdisciplinarité.

Prévoyez-vous de rester en France pour trouver un emploi, ou bien de retourner au Mexique? Ou encore de découvrir d'autres pays?

J'aimerai bien rester en France puisque depuis plus de trois années, j'ai établi beaucoup de relations amicales. Mais ceci reste un pari difficile puisque chaque année le renouvellement de mon titre de séjour reste un parcours du combattant. Le retour au Mexique est envisageable même si la situation politique et sociale n'est pas favorable, et même si pour le moment je souhaiterais encore profiter de la chance d'habiter et d'étudier en France. D'autre part, j'aimerais également découvrir d'autres pays mais pour l'instant, je reste attaché à la France dans laquelle j'ai établi ma vie d'étudiant.

Pensez-vous que l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 vous ait ouvert des portes pour l'international?

Effectivement l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 est connue pour son prestige dans le monde. Le programme d'échanges universitaires que propose le service des Relations Internationales est accessible à tous les étudiants et en 2010, j'ai eu la possibilité de partir étudier un semestre à l'université du Costa Rica. Actuellement, je poursuis le master international en études cinématographiques et audiovisuelles qui a établi un partenariat avec différentes universités européennes. L'université m'a par ailleurs permis d'entrer en contact  avec des étudiants et des professeurs de différents pays du continent Africain, de l'Amérique, de l'Asie et de l'Europe, ce qui représente une expérience importante dans ma vie.


Type :
Portrait

mise à jour le 8 décembre 2011