Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

Sylvaine Guyot publie Racine et le corps tragique

le 8 décembre 2014

Diplômée de la Sorbonne Nouvelle, agrégée de lettres classiques et docteur en littérature, Sylvaine Guyot enseigne actuellement à Harvard University. Elle est l'auteure de Racine et le corps tragique (2014) et a participé à la réédition du Théâtre complet de Racine (2013).

Sylvaine Guyot
  • Pouvez-vous vous présenter ?
Après un baccalauréat littéraire et deux années de classes préparatoires Hypokhâgne et khâgne au Lycée La Bruyère à Versailles, j’ai intégré l’Ecole normale supérieure de Paris et suivi une licence en Lettres classiques à la Sorbonne Nouvelle. J’ai poursuivi mon cursus avec une Maîtrise de Lettres modernes et obtenu l’agrégation de Lettres classiques en 2000. J’ai ensuite complété mon cursus universitaire par un DEA de Lettres modernes. Après une expérience d’un an, de 2000 à 2001, en tant que Teaching Assistante à Yale University dans le Connecticut (USA), j’ai débuté une thèse sur "Racine et le corps tragique", soutenue à la Sorbonne Nouvelle en décembre 2008 sous la direction d’Alain Viala. Au cours de cette dernière, j’ai pu enseigner à la Sorbonne Nouvelle en tant qu’Allocataire-moniteur normalien de 2002 à 2005 puis Attachée temporaire d’enseignement et de recherche jusqu’en 2007.  À l'automne 2009, une fois ma thèse soutenue, j'ai candidaté sur un poste à Harvard au Département de Romance Languages and Literatures dont le profil correspondait à ma spécialité de recherche, à ma double expérience de l'enseignement à la fois en France et avec des étudiants américains, et à ma pratique du théâtre amateur.
Concernant cette dernière, j’ai participé à la fondation d’une compagnie de théâtre étudiant à Harvard en 2010 avec laquelle nous avons mis en scène à Boston Macbett de Inesco en 2010, l’Illusion comique de Corneille en 2011, les Justes de Camus en 2013 et Incendies de Wadji Mouawad en 2014.
 
  • Vous venez de publier un ouvrage ?
J’ai récemment publié Racine et le corps tragique aux Presses Universitaires de France  et ai  participé à la réédition du Théâtre complet de Racine aux côtés d’Alain Viala (Classiques Garnier). Pour Racine et le corps tragique, je me suis intéressée et consacrée aux corps dans la tragédie de Racine et à la manière subtile dont ils mettent en jeu les valeurs sociales, politiques et esthétiques du 17e siècle. Il s’agit ainsi d’une étude allant au-delà d’une longue tradition critique et théâtrale qui a réduit le tragique racinien aux seuls effets de son langage, au point d’occulter la dimension incarnée.
 
  • Un souvenir à nous faire partager quand vous étiez étudiante ou enseignante à la Sorbonne Nouvelle ?
Je me rappelle des grandes grèves anti-CPE de 2006, avec l'étrange concomitance pour moi qui étais alors ATER entre les AG étudiantes pour voter ou non le blocage de l'université et les réunions de l'UFR pour décider de la position à adopter par les enseignants.

Type :
Portrait

mise à jour le 8 juin 2015