ED 120 >> Formation Doctorale >> Séminaires des doctorant-e-s ED120

Séminaires des doctorants et jeunes chercheurs 2017-2018

Approches de la littérature au XIXe siècle : Perception(s) imaginaire et savoir


Séminaire du Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle (CRP 19) 2017-2018 :

 ■ 13 octobre 2017, 17h00-19h00, salle Max Milner à la Sorbonne :

Séance inaugurale des séminaires du CRP 19, organisée par Paolo Tortonese, Hortense Delair, Marie Frisson.

"Le personnage de roman au XIXe siècle en France et en Italie".

 Les professeurs invités sont Philippe Hamon (Paris 3) et Ugo Olivieri (Université de Naples).

■ 22 novembre 2017, 17h30-19h30, salle 410, à Censier :

Séance consacrée à la méthodologie pour les « primo-arrivants », animée par Hortense Delair et Marie Frisson.

Programme: 
A/ La formation doctorale
Présentation de la formation doctorale en sciences humaines sur le site de l'Université de Paris 3, avant la réunion de l'ED 120 du 27 novembre 2017
B/ Méthodologie
Voir le document
cliquez ici [PDF - 420 Ko]

http://www.crp19.org/doctorat

C/ Discussion au sujet des questions d’organisation et de méthodes.

■ 07 décembre 2017, 17h30-19h30, salle D17, à Censier :

« Femmes poètes de la Belle Époque » - complément à la Journée d’études organisée par Wendy Prin-Conti (Paris 3), avec Caroline Crépiat (Université Clermont-Ferrand 2), Camille Islert (Paris 3).

Table-ronde avec les participants, et les spécialistes invitées : Marie-Jo Bonnet, Nicole G. Albert, Martine Reid.

■ 18 janvier 2018, 17h30-19h30, salle à confirmer en janvier :

« Imaginaire et perception : sens, sensible, sensibilité I : sens et sexualité » : séance organisée avec Sophie-Valentine Borloz (Université de Lausanne), Lucie Nizard (Paris 3).

Table-ronde avec les participants, et les spécialistes invitées : Érika Wicky, Éléonore Reverzy.

■ 20 ou 22 février 2018, 17h30-19h30, salle Claude Simon de la Maison de la Recherche : « Imaginaire et perception : sens, sensible, sensibilité II : vision et visions », séance organisée avec Sofia Ibrahimi, Florelle Isal, Ludiwine Villain-Furgeot (Paris 3).

Table-ronde à confirmer.

■ 22 mars 2018, 17h30-19h30, salle à confirmer en janvier :

« Avec ou contre les épopées impérialistes des grands explorateurs : les récits de voyageurs réels ou fictifs en France, en Afrique et au Brésil », séance organisée par Marie Frisson et Hortense Delair, avec Nathalie Carré (MCF-Inalco), Nataly Jollant (ED 122-Paris 3), Kevin Even (Paris 3).

Table-ronde à confirmer.

■ 12 avril 2018, 17h30-19h30, salle Claude Simon de la Maison de la Recherche :

« Zola latitude Nord : parcourir la distance littéraire de Paris à New York », séance organisée par Marion Glaumaud-Carbonnier, avec Elise Cantiran, Hortense Delair, Takanobu Adachi (Paris 3).

Table-ronde à confirmer.

■ 16 mai 2018, 18h00-20h00, salle Benjamin, INHA :

(INHA, 2 rue Vivienne, 75002 PARIS)

Séance-invitation à l’INHA : « Théâtre, politique et démocratie : autour des figures de Tocqueville et Guizot », par Isabelle Barbéris  (MCF-Paris 7).  

Le séminaire est ouvert à tous. Les séances auront lieu dans divers sites de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 : le bâtiment et le numéro de salle seront confirmés à chaque annonce de séance par un courrier électronique et sur le site du CRP 19 :http://www.crp19.org/Accueil 

Coordination : Marie Frisson frissonm@yahoo.fr;
Hortense Delair hortense.delair@ens-lyon.fr


Lieux et espaces du pouvoir dans les fictions contemporaines francophones et anglophones



Séminaire organisé par Cécile Chatelet, doctorante en littérature française, et Trung Nguyên-Quang, doctorant en littérature anglaise,
avec le soutien des écoles doctorales 120 et 514.
Contact : lieux.espaces.pouvoir@gmail.com
Facebook: Lieux et espaces du pouvoir

Des auteurs francophones ou anglophones sont invités à discuter de leurs oeuvres lors des séances, qui font également intervenir des chercheurs sur le thème du séminaire.
Le séminaire a lieu tous les mois à la Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005).

Le séminaire est ouvert à tous.

Calendrier :
 
  •     jeudi 18 janvier 2018 (17h30-19h30)

« Lieux et espaces du pouvoir. Fictions francophones et anglophones contemporaines »

Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, Salle Claude Simon

A l’occasion de la première séance du séminaire, nous présenterons les enjeux d’une approche comparée des lieux et espaces du pouvoir dans les fictions anglophones et francophones depuis les années 80 jusqu’aux productions de l’extrême contemporain. Un panorama de quelques textes littéraires permettant l’examen des questions liées à ce thème sera proposé, avant qu’une discussion informelle puisse s’engager autour d’un verre.
 
  •     jeudi 25 janvier 2018 (18h-20h) REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE (MAI 2018)

« Pensée et représentation de l’urbanité contemporaine »
Rencontre avec BRUCE BÉGOUT
Intervenant : Romain Bertrand

17 rue de la Sorbonne, 75005 PARIS, Salle Max Milner
Entrée libre

Membre du Collectif Inculte, Bruce Bégout publie son premier ouvrage de fiction en 2004 dans la collection Verticales chez Gallimard, intitulé L’Éblouissement des bords de route. Sorte de carnet de voyage dans sa forme, ce premier ouvrage témoigne de l’intérêt constant que l’œuvre de Bruce Bégout porte à l’espace : chambres de motel, stations-service, centres commerciaux, voilà autant de lieux qui jalonnent l’autoroute américaine et le texte de Bruce Bégout. S’en suivront des recueils de nouvelles et des romans, comme par exemple Le ParK (Allia, 2010) ou son récemment paru On ne dormira jamais (Allia, 2017), tous les deux des récits qui rappellent la science-fiction ou le roman spéculatif, et qui font la part belle à une réflexion sur l’espace : tandis que le premier se déroule sur une île qui est la somme de toutes les sortes de parcs imaginés par les hommes, le second se déroule dans une morgue où se trouvent brouiller les frontières entre le vivant et la mort. Également philosophe et enseignant à l’université Bordeaux-Montaigne, le travail de Bruce Bégout s’attache à penser la condition urbaine de l’existence et la signification du quotidien (La Découverte du quotidien. Éléments pour une phénoménologie du monde de la vie, Allia, 2005, ou encore Suburbia, Allia, 2013).
 
  •     jeudi 15 février 2018 (17h30-19h30)

« Écrire l’université dans la fiction contemporaine française »
Rencontre avec SOPHIE MAURER
Intervenante : Louise Piguet

Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, salle Athéna
Entrée libre

Sophie Maurer a écrit deux romans, Asthmes et Les Indécidables, publiés aux éditions du Seuil dans la collection Fiction & Cie, ainsi que plusieurs textes pour le théâtre, dont Héméra, pièce qui sera lue pour la première fois au théâtre de Saint Maur, dans le cadre du festival « Bouillon d’auteurs », le 10 février 2018.
Son œuvre est aussi constituée de créations radiophoniques pour France Culture : elle écrit Regarder aux vitres du train (2013) et L’Apocalypse est notre chance (2017) avec Sylvie Coquart-Morel, feuilleton radiophonique en quinze épisodes (disponible en ligne) qui se déroule dans une université parisienne et où Laura, une doctorante en passe de finir sa thèse, se retrouve mêlée aux conflits qui règnent au sein de l’institution après la mort mystérieuse de son directeur de recherche. Rare fiction autour du monde de l’université dans la littérature francophone qui rappelle le campus novel de la tradition littéraire anglaise, elle ouvre un questionnement autour de la représentation de cet univers comme lieu du pouvoir, mais aussi comme espace soumis au pouvoir politique.
 
  •     jeudi 15 mars 2018 (17h30-19h30)

« Corps et pouvoir en zone de guerre »
Rencontre avec ANUK ARUDPRAGASAM
Intervenant.e : à venir.

Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, salle Claude Simon
Entrée libre

Anuk Arudpragasam est originaire de Colombo, au Sri Lanka, et vit aujourd’hui à New York, où il prépare une thèse de doctorat en philosophie à l’université de Columbia. Son premier roman, intitulé The Story of a Brief Marriage (2016), traduit en français dans la collection « Du Monde Entier » chez Gallimard, évoque les derniers moments de la guerre civile qui, pendant vingt cinq ans, a déchiré le Sri Lanka. Le récit raconte une journée et une nuit dans la vie d’un jeune homme prénommé Dinesh, réfugié depuis peu dans un campement auprès d’une clinique médicale en zone de guerre. Approché par un vieil homme qui lui propose sa fille en mariage, Dinesh va épouser une jeune femme du nom de Ganga, dans le but de protéger celle-ci des rafles gouvernementales. C’est l’éclosion d’un couple et du désir, ainsi que la redécouverte de gestes humains, comme parler ou se laver, réprimés par le contexte de la guerre, que raconte Un bref mariage, dans cet espace interlope où pèse à chaque instant la menace de la mort.

  •     mercredi 04 avril 2018 (17h30-19h30)

« Epopées et grands espaces »
Rencontre avec MAYLIS DE KERANGAL
Intervenant.e : à venir

Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle, salle Claude Simon
Entrée libre

Membre du Collectif Inculte, Maylis de Kerangal publie son premier roman, Je marche sous un ciel de traine, en 2000 aux éditions Verticales ; depuis, elle a écrit une douzaine de fictions, dont les très remarqués Naissance d’un pont (Verticales, 2010), Réparer les vivants (Verticales, 2013) et A ce stade de la nuit (éditions Guérin, 2014), tous trois adaptés au cinéma –ou en passe de l’être.
Ses romans s’intéressent à la mise en rapport des individus, aux réseaux formés temporairement par des inconnus réunis le temps d’une aventure ; dilatant l’espace ou resserrant la narration autour d’un lieu unique, ils mettent en scène des personnages en lutte, explorant les rapports de domination mais présentant aussi des parcours de vie, cheminements d’un épique renouvelé. De Tangente vers l’est (Verticales, 2012), qui raconte un voyage en Transsibérien qui réunit deux âmes en fuite, à Un Chemin de table (Seuil, 2016) revenant sur le parcours professionnel et la trajectoire spatiale de Mauro, cuisinier, le déplacement apparaît comme un moteur fictionnel central.

Télécharger le programme au format pdf. [PDF - 35 Mo]


 

mise à jour le 12 janvier 2018