ED 120 >> Formation Doctorale >> Séminaires centres de recherche

Séminaire Doctoral 2013-2014 : La réception d'Horace à l'âge moderne - V Imitations, traductions et paraphrases

Contenu

Se compose donq’ celuy, qui voudra enrichir sa Langue, à l’immitation des meilleurs Aucteurs Grez, et Latins: et à toutes leurs plus grandes vertuz, comme à un certain but, dirrige la pointe de son Style. Car il n’y a point de doute, que la plus grand’ part de l’Artifice ne soit contenue en l’immitation, et tout ainsi que ce feut le plus louable aux Anciens de bien inventer, aussi est ce le plus utile de bien immiter. (Deffence et Illustration, I, 8)

Horace, dès l’Antiquité, théorisa et pratiqua la poétique de l’imitation qui caractérise l’âge de l’humanisme, invitant à la lecture des anciens (Vos exemplaria Graeca/ nocturna uersate manu, uersate diurna) et revendiquant la nouveauté de sa démarche (Parios ego primus iambos ostendi Latio) − notamment de cette réinvention en latin des rythmes grecs qui caractérise ses Carmina. Or il est également à la Renaissance le poète le plus imité, le plus paraphrasé, le plus traduit aussi peut-être, et comme théoricien et comme poète. C’est ce laboratoire de la réinvention de l’œuvre d’Horace par les néo-latins, mais en « aultre langue » surtout en italien, en français, en anglais ou en polonais , c’est cette matrice de la poésie moderne que nous nous proposons d’explorer durant les séances de ce séminaire.

Nous confronterons différentes transpositions et réinvention des Carmina ou des Sermones dans les différentes langues et poétiques européennes. Ce sera l’occasion d’une enquête sur ces divers modes de la réécriture que constituent paraphrases, traductions, imitations, voire parodies.

Horaires

Salle Max Milner, 17 rue de la Sorbonne, esc. C, 2e étage
De 10h à 12h le samedi
 

  • Samedi 25 janvier : N. Dauvois : imitation, paraphrases et traductions, XVIe-XVIIe, le cas Horace : état de la question. 
  • Samedi 15 février : A. Rees et M. Residori : l’exemple de Dolce traducteur d’Horace
  • Samedi 22 mars : M. Magnien : les premières traductions des Epîtres par Fr. Habert (1551) et J. Vignes : l’édition Laporte : traduction et paraphrases des satires.
  • Samedi 26 avril : Hélène Gautier, Du Bellay et Horace, réécritures  et Dimitri Garncarzyk : Les traductions et imitations polonaises d’Horace à la Renaissance.
  • Samedi 24 mai : Line Cottegnies :  L'Horace de Ben Jonson.

 

Vendredi 20 Juin Journée d’étude : Horace un laboratoire poétique :

Paraphrases, transpositions, parodies et détournements.

mise à jour le 18 juillet 2013


Renseignements :

FIRL - Formes et Idées de la Renaissance aux Lumières - EA 174
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A217

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Mél.
Sur Internet
 
ED 120 - Littérature française et comparée
Université Sorbonne Nouvelle

MAISON DE LA RECHERCHE

Bureau A009

4, rue des irlandais

75005 PARIS

Tél. : 01-87-27-29-40
Mél.
Sur Internet

Recherche d'un cours

Recherche d'un cours