Accueil >> Recherche >> Actualités >> Colloques - journées d'études

Recherche

REPORTÉ : Journée d’étude et Assemblée générale EmoDir : Cartographier la dissidence religieuse à l’époque moderne (en Europe et hors Europe)

du 18 juin 2021 au 19 juin 2021

ÉVÉNEMENT REPORTÉ AU PRINTEMPS 2021



Sophie HOUDARD

Sophie.houdard@sorbonne-nouvelle.fr

Professeure de littérature du XVIIe siècle (LLFL)

Responsable de l’EA 174-Firl
 

Prof. Dr. Xenia von Tippelskirch

Xenia.vontippelskirch@hu-berlin.de

Geschichte der Renaissance

Institut für Geschichtswissenschaften

Humboldt Universität zu Berlin

 

 

 

Journée d’étude

Cartographier la dissidence religieuse à l’époque moderne

(en Europe et hors Europe)

Assemblée Générale du groupe de recherche EMoDiR

Vendredi 26 et samedi 27 juin 2020

Salle Athena

Maison de la recherche

 

 

Organisation:

Sophie Houdard, Professeure de Littérature française du XVIIe siècle, UFR LLD, (EA 174-Firl)

Prof. Dr. Xenia von Tippelskirch, Juniorprofessur Geschichte der Renaissance, Institut für Geschichtswissenschaften, Philosophische Fakultät, Humboldt-Universität zu Berlin.

Présentation du groupe de recherche: (https://emodir.hypotheses.org/annual-reports liste des membres, partenaires ; colloques et journées d’étude organisés depuis 2007)

EMoDir est un groupe de recherche partenaire de l’EA 174–Firl (Formes et Idées de la

Renaissance aux Lumières). 

Le groupe de recherche EMoDiR (Early Modern Religious Dissents and Radicalism) est un

groupe de recherche international et interdisciplinaire qui s’occupe des religions et des religiosités conflictuelles et plurielles à l’époque moderne en Europe. La notion de « dissidence » (dissent) recouvre des discours, des attitudes, des pratiques rituelles, alimentaires, doctrinales, qui expriment des tensions, des contestations ou le rejet des modalités religieuses dominantes. Clandestines ou publiques, ces dissensions sont étudiées dans le cadre d’études historiques, littéraires, anthropologiques en Europe et en dehors du monde européen.

Les chercheurs et les chercheuses qui constituent le bureau scientifique viennent d’horizons disciplinaires multiples et d’institutions universitaires ou scientifiques internationales.

 

Déroulé de la journée et demie 

Vendredi 26 juin : Journée d’étude

9h-18h

 

« Cartographier la dissidence religieuse à l’époque moderne (en Europe et hors Europe) »

Langues : Français, Italien, Anglais.

La journée d’étude du groupe de recherche international EMoDiR (Early Modern Religious Dissents and Radicalism) qui se tiendra à l’université Sorbonne nouvelle-Paris 3 (EA 174-Firl) poursuivra les recherches menées autour des conflits religieux et des parcours dissidents (de groupes ou d’individus) à l’époque moderne en Europe (emodir.hypotheses.org). Lors de cette prochaine rencontre, la perspective s’appuiera sur les récentes recherches de l’histoire croisée ou transculturelle (entangled History, Global History) pour privilégier l’étude des modes de spatialisation religieuse, qu’il s’agisse des formes plurielles d’ancrage ou de superpositions des espaces religieux et des itinéraires de dissidences à l’époque moderne. Les recherches menées dans le cadre du groupe EMoDiR ont toujours veillé à dépasser la dimension strictement confessionnelle, et toute forme de réduction à un cadre national ou religieux. Si l’on part d’une définition de la dissidence comme le désaccord ou la dissension en matière de convictions religieuses face à un pouvoir qui n’en tolère pas l’expression, nous voudrions observer des cas où les « frontières de la divergence acceptable sont franchies » (J.-P. Albert, 2016). Il s’agira d’articuler le travail sur l’ancrage social et argumentatif des prises de position hétérodoxes, à la prise en compte des modes de circulation des individus, des idées, des livres, objets, sans oublier les « cas-limites » que Thierry Wanegffelen reconnaissait chez ceux qui se situaient au XVIe siècle « entre deux chaires », selon son expression devenue célèbre (1997). En se focalisant sur l’espace (matériel ou métaphorique), on privilégiera aussi les formes de « voyages » idéologiques, sexuels, rituels, organisés de manière spectaculaire ou clandestine, dans l’opposition comme la négociation avec les autorités religieuses (on peut penser aux entités géopolitiques mises en jeu, aux conversions, aux déplacements des «dissidents » contraints ou volontaires, en Europe ou hors Europe, aux exils forcés ou choisis, aux replis, aux exclusions, aux groupuscules, aux contre-églises, et formations de communautés dites sectaires ou hérétiques selon le langage de l’Église, etc.). La question même de la méthodologie d’une cartographie des dissidences devra dès lors être interrogée, si l’on ne veut pas reconduire purement et simplement l’espace confessionnel et les normes de l’exclusion.

La rencontre de Paris pourra ainsi profiter des discussions et apports des conférences EmoDiR présentées à la RSA (Philadelphie, 2020) sur des thèmes largement voisins.

Bibliographie sélective

Albert Jean-Pierre, Brenon Anne, Jimenez Pilar dir., Dissidences en Occident des débuts du Christianisme au XXe siècle Le religieux et le politique, Presses universitaires du Midi, 2016.

Albert Jean-Pierre « Hérétiques, déviants, bricoleurs. Peut-on être un bon croyant ? », L’Homme, 173, janvier- Mars, 2005, p. 75-95.

Chidester, David, Christianity. A Global History, San Francisco/CA 2000.

Dixon, C. Scott, Freist, Dagmar, Greengrass, Mark (dir.), Living with Religious Diversity in Early Modern Europe, Aldershot 2009.

Forclaz, Bertrand L’expérience de la différence religieuse dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIIe siècle), Neuchâtel, 2013.

Glei, Reinhold, Jaspert, Nikolas, Locating Religions. Contact, Diversity, and Translocality, Leiden, Boston 2016.

Hayden, Robert M., Walker, Timothy D., « Intersecting Religioscapes: A Comparative Approach to Trajectories of Change, Scale, and Competitive Sharing of Religious Spaces », in Journal of the American Academy of Religion 8 (2013), p. 399–426.

Heal, Bridget, Kremers, Anorthe (dir.), Radicalism and Dissent in the World of Protestant Reform, Göttingen 2017.

Houdard Sophie, Malena Adelisa, Tippelskirch von Xenia (dir.), « Langages dissidents: Performances et Contestations Religieuses à l'Époque Moderne », in Études Epistémè - Revue de Littérature et de Civilisation (XVIe- XVIIIe siècles), 31 /2017, [en ligne].

Houdard, Sophie, Malena Adelisa, Tippelskirch von Xenia (dir.), « Materialità e immaterialità del dissenso religioso », in Archivio Italiano per la Storia della Pietà XXX. Roma, 2017.

Iogna-Prat, Dominique, « L’Église, la ville et la morphologie de l’espace public (1200-1600). Une esquisse

programmatique », dans Marquer la ville. Signes, empreintes et traces du pouvoir dans les espaces urbains (XIIIe- XVIe siècle), P. Boucheron, J.-Ph. Genet, dir., Paris/École française de Rome, 2013, p. 127-162.

Monge, Mathilde, Muchnik, Natalia, L'Europe des diasporas XVIe-XVIIIe siècles, Paris PUF, 2019.

Sauzet Robert dir., Frontières religieuses en Europe du XVIe au XVIIe siècle, Paris, Vrin, 1992.

Tippelskirch, Xenia v., Villani, Stefano (dir)., « Tra Confini Religiosi. Mobilità Femminile dal Tardo Medioevo all'Età Contemporanea », Genesis XVII/2 (2017).

Vignot Bernard, « Les marges du christianisme, sectes, dissidences, ésotérisme », dans Chantin, Jean-Pierre dir .Dictionnaire du Monde religieux dans la France contemporaine, t.10.

Walsham Alexandra, Charitable Hatred Tolerance and Intolerance in England, 1500-1700, Manchester University Press, 2006

Wanegffelen Thierry, « Les Chrétiens face aux Églises dans l’Europe moderne », Nouvelle Revue du XVIe siècle, 1993, 11.

Id., Ni Rome ni Genève Des fidèles entre deux chaires en France au XVIe siècle, Honoré Champion, 1997.

Intervenants :

Bruno Boute (Goethe Universität-Frankfurt am Main), Umberto Grassi (Maryland University),

Sophie Houdard (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3), Maria Ivanova (Université de Montréal-UDM), Mathilde Monge (Université de Toulouse Jean Jaurès), , Stefano Villani (Maryland University/ Università di Verona), Adelisa Malena (Ca’ Foscari, Venezia), Alessandra Celati (Università di Verona).


Type :
Colloque / Journée d'étude
Lieu(x) :
Salle Athena

mise à jour le 7 janvier 2021